Parfums d’intérieur : les gourmandises de Ladurée

Marie-Laure de Vienne
Ultra raffinés et délicieusement gourmands les parfums d’intérieur de Ladurée sont à l’image des gâteaux de cette maison, couturière de la pâtisserie.
Senteur de thé pour l'Othello

Senteur de thé pour l'Othello
©2009 DR

Si le nom de Ladurée vous dit quelque chose, c’est qu’il évoque des macarons, des religieuses, des millefeuilles, des Saint Honoré ; bref une montagne de douceurs. Vous avez bien raison, la maison Ladurée est avant tout une boulangerie qui a démarré rue Royale en 1862 pour devenir aujourd’hui un temple de la haute gourmandise sucrée. Les adresses tant sur la capitale qu’à Londres, Tokyo, Monaco et Genève ne manquent pas pour satisfaire les gourmets de tous pays.



Ladurée, c’est aussi un concept avec un cadre spécifique dans les boutiques écrin (style Napoléon III avec du marbre, frises d’époque, enfilades de petits salons intimistes meublés à l’ancienne), des packagings sophistiqués en boîtes au charme désuet, un service dans les salons de thé symboliques d’un certain art de vivre à la française.



La clientèle asiatique, japonaise surtout, est particulièrement friande de cette « french touch of life ». Comme elle raffole des petits coffrets où se lovent 4 à 6 macarons, Ladurée a adapté la gourmandise à l’univers de la beauté en reprenant le même raffinement, les mêmes emballages.



Tout a récemment commencé par l’amande, ce composant phare du macaron. Une bougie, une crème corporelle, des savons ont pointé leur nez avec l’amande comme base olfactive. Face au succès d’autres fragrances ont été développées avec l’omniprésence des notes gourmandes et le souci de prolonger l’instant gourmand par une kyrielle de parfums d’intérieur se diffusant partout dans la maison, sans demeurer dans la cuisine.



Aujourd’hui les parfums d’intérieur Ladurée s’axent autour des saveurs gourmandes, des réminiscences de l’enfance. Place donc à des bougies qui reprennent l’odeur d’une brioche, d’un caramel au beurre salé, du réglisse, du marron glacé, du café crème, du fruit confit, du thé noir fumé, etc.



Autrefois, les belles femmes vaporisaient de parfum leurs toilettes grâce une petite pompe et son pompon de passementerie relié au flacon. Pour ses parfums d’intérieur à vaporiser, Ladurée reprend ces bouteilles à la même élégance pour un geste tout autant précieux. Ambiance vaporeuse et sucrée de violette, de thé, de rose, de guimauve…



Enfin, l’ultime parfum d’intérieur de Ladurée est la carte parfumée qui se glisse dans une armoire entre deux piles de vêtements, au creux d’un tiroir. Détournement ultime, la carte parfumée peut servir de luxueux billet doux, de lettre d’amour doucereuse, d’invitation sucrée à un goûter.



www.laduree.fr