Le tri sélectif, un geste simple pour préserver la planète

Clément Martin
Plus d’inquiétude face au tri sélectif, grâce à ces quelques règles d’or. Le tri de ses déchets se fait au quotidien, et doit devenir un réflexe pour l’ensemble de la famille.
Trois bacs de couleurs distinctes !

Trois bacs de couleurs distinctes !
©Eco Emballages Bernard Martinez

Dans quelle poubelle doit-on jeter ces déchets ? Le tri sélectif provoque un vent de panique chez les usagers, ne sachant plus jeter quel déchet dans quelle poubelle. Si le principe du tri semble relativement clair, il est facile d’être pris d’un doute lorsqu’il faut passer à l’acte. Pourtant, il n’existe rien de plus simple. Il suffit de connaître les quelques gestes utiles pour devenir incollable sur le sujet.


Qu’est-ce que le tri sélectif ?


Dès la création de la poubelle, en 1884, la collecte sélective est envisagée par son inventeur Eugène Poubelle, préfet du département de la Seine. Il prévoit trois boîtes spécifiques : une pour les résidus de ménage, une pour les débris de vaisselle, verre et poterie, et une dernière pour les coquilles d’huître ! Mais il faudra attendre véritablement un siècle pour que le tri sélectif soit mis en place, après le choc pétrolier de 1973. Le tri reste relativement discret jusque dans les années 2000, où l’intérêt pour l’écologie se fait ressentir de plus en plus.


Le principe du tri sélectif est simple. Il s’agit d’une série de gestes qui permettent de séparer et de récupérer les déchets selon leur nature. En évitant contacts et souillures, les déchets pourront avoir une seconde vie grâce au recyclage ou au réemploi. Certains éléments comme le verre ou le plastique ne peuvent être détruits naturellement. Le tri permet d’éviter l’incinération ou l’abandon de ses déchets qui, sur le long terme, polluent l’environnement. Le but est de réduire l’empreinte écologique, en récupérant les catégories de déchets qui peuvent être recyclés. En effet, recycler permet de préserver les ressources naturelles non renouvelables, de faire des économies d’énergie et de limiter les émissions de gaz à effet de serre.


Le tri sélectif est un petit geste pour l'homme, mais un grand geste pour la planète.

Le tri sélectif est un petit geste pour l'homme, mais un grand geste pour la planète.
©Rikilo pour Fotolia


Comment s’effectue le tri sélectif ?


Le tri sélectif demande la participation de chaque individu. La connaissance des règles du tri est nécessaire pour que la politique de gestion des déchets soit une réussite. Une erreur peut faire perdre du temps au centre de tri, qui alors doit réitérer l’opération. La souillure des déchets recyclables oblige parfois les centres à renvoyer une poubelle entière mal triée avec les déchets non recyclables. Le tri sélectif doit être une véritable prise de conscience, celle de sa propre responsabilité face à l’environnement. Le tri des déchets est avant tout un geste citoyen. Sans la participation active de celui qui consomme et qui jette, les entreprises et les collectivités locales ne seraient plus capable de récupérer les déchets


Certaines communes expérimentent des règles de tri différents ; n’hésitez pas à contacter votre mairie pour avoir des informations complémentaires. Avant de jeter un déchet, vous devez vous poser la question de sa composition, pour le diriger vers le bon bac à tri. Les emballages doivent être vidés de leurs contenus afin de ne pas contaminer les autres déchets. Vous pouvez jeter un emballage avec son bouchon. Pour faire simple, suivez ces quelques règles d’or, afin d’assurer un tri sélectif efficace :



  • Vous pouvez réutiliser tous les déchets organiques (épluchures, restes de repas, plantes, …) comme compost, ce qui produira un engrais naturel. Pour ce faire, il vous suffira d’un composteur.

  • La poubelle ordinaire est celle des ordures ménagères non recyclables. Elle est également celle à utiliser, lorsque vous avez un doute.

  • Le conteneur de verre est destiné à recevoir les bouteilles, bocaux, pots ou tous autres contenants en verre. Attention, car la vaisselle, la porcelaine et la faïence ne se recyclent pas.

  • Un dernier bac permet de recueillir les déchets en papier ou en carton, comme les emballages, les briques alimentaires, les journaux ou revues. Pour le plastique, il vous faudra y déposer uniquement les bouteilles ou flacons. Cette poubelle peut également recevoir les emballages en acier et aluminium, ainsi que les petits appareils électroménagers (sèche-cheveux, fer à repasser, …). Attention, car ce bac ne doit recevoir aucun sac en plastique.


Le tri sélectif est simple à mettre en place, mais nécessite de connaître les quelques règles qui le régissent. Si le tri sélectif est avant tout une manière de sauvegarder la planète, il est surtout un geste d’avenir, qui nous met face à nos responsabilités.


www.ecoemballages.fr


Une fois les règles de bases en tête, il ne vous reste plus que le pli à prendre.

Une fois les règles de bases en tête, il ne vous reste plus que le pli à prendre.
©Eco Emballages William Alix Sipa Press