L’esprit récup, l’univers du dépareillé

Clément Martin
Sur fond de crise économique et de conscience écologique, l’esprit récup investit l’intérieur comme l’extérieur de la maison, pour décorer les pièces à vivre. Bienvenue dans l’univers du dépareillé et du décalé.
Dans ce bureau, Jardin d’Ulysse nous prouve que la récup n’est pas uniquement un mélange hétéroclite des genres. Une parfaite harmonie se dégage de ce bureau, qui reprend l’élément bois comme lien pour créer de l’unité.

Dans ce bureau, Jardin d’Ulysse nous prouve que la récup n’est pas uniquement un mélange hétéroclite des genres. Une parfaite harmonie se dégage de ce bureau, qui reprend l’élément bois comme lien pour créer de l’unité.
©DR

A l’opposé d’un intérieur aménagé, où le mobilier est issu d’un processus de réflexion, la récup gagne de plus en plus de terrain, ouvrant la voie à une nouvelle conception de la décoration. Il s’agit de trouver à des prix défiant toute concurrence, dans des dépôts-vente et autres vide-greniers, toute une série d’objets et de meubles, qui viendront remplir le vide d’une pièce. Avec la crise économique, le budget pour l’architecture intérieure s’est considérablement réduit pour un certain nombre de foyers. Afin de palier à cet état de fait, il est possible de farfouiller dans les rues, pour trouver son bonheur dans les rebuts de ses voisins, comme le jour des encombrants. Un esprit qui se conjugue avec le développement durable puisqu’au lieu d’être évacué vers une déchèterie, le mobilier pourra connaître une seconde vie, dans une démarche écologique et souvent créative.


Constituée de lattes de sommier, cette corbeille à papier de l’agence Art Terre récupère le bois, pour lui donner une nouvelle vie, sans défricher la forêt. Optimal, elle est dimensionnée pour recevoir 1 000 feuilles à recycler.

Constituée de lattes de sommier, cette corbeille à papier de l’agence Art Terre récupère le bois, pour lui donner une nouvelle vie, sans défricher la forêt. Optimal, elle est dimensionnée pour recevoir 1 000 feuilles à recycler.
©DR


En quelque sorte, la récup consiste à faire du neuf avec du vieux. Pour réinventer un objet ou un meuble, il ne vous reste plus qu’à faire appel à votre imagination, en lui créant ou recréant une identité, qui correspondra à vos envies et à vos besoins. Ce nouveau rapport à la décoration s’inscrit dans le très en vogue « faire soi-même ». En développant son esprit créatif, il est possible de donner une véritable valeur ajoutée à son mobilier, lié à l’originalité. Une manière de donner une part de sa personnalité à sa maison, afin de la différencier d’un autre intérieur. L’esprit récup cherche à se distinguer d’une décoration, parfois trop uniforme et universelle. D’une certaine manière, il ne cherche pas à rendre une impression d’harmonie, mais de créer un univers décalé, où chaque objet ou meuble se situe dans un rapport dépareillé, mais néanmoins harmonieux.


Dans un esprit vintage, le fauteuil Oxford de Maison du Monde apporte une touche so chic, qui joue sur l’élégance à l’anglaise. Revêtu d’un cuir vachette de couleur marron et d’aspect vieilli, il promet des instants de détente grâce au confort de son assise.

Dans un esprit vintage, le fauteuil Oxford de Maison du Monde apporte une touche so chic, qui joue sur l’élégance à l’anglaise. Revêtu d’un cuir vachette de couleur marron et d’aspect vieilli, il promet des instants de détente grâce au confort de son assise.
©DR


Ce concept de la récup repose sur le fait que « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Ludique, cette décoration met à l’honneur la personnalisation, en permettant de dépasser les limites de l’imagination. L’activité peut réunir l’ensemble de la famille, autour d’un projet de customisation, où chacun pourra apporter sa patte. Durant une journée pluvieuse, installez un grand morceau de tissu sur le sol et proposez à vos enfants de recréer un mobilier, à partir d’une peinture acrylique ou autres outils créatifs. Il s’agit de ne leurs imposer aucune limite dans leur créativité, afin que chacun puisse s’exprimer librement. En somme, la récup n’a de limite que celle que l’on s’impose. De ce fait, n’hésitez plus à dépareiller les chaises de votre salle à manger, pour apporter une touche de fantaisie à votre intérieur. Pour amener un semblant d’harmonie, vous pouvez choisir un même code couleur à vos chaises orphelines, et ainsi les relier visuellement.


L’esprit récup peut s’auréoler de tradition comme nous le prouve ce mobilier en rotin de Kok Essentiel. Une légère patine donne l’impression que ce mobilier sort du grenier d’un grand-père, lui conférant un certain charme.

L’esprit récup peut s’auréoler de tradition comme nous le prouve ce mobilier en rotin de Kok Essentiel. Une légère patine donne l’impression que ce mobilier sort du grenier d’un grand-père, lui conférant un certain charme.
©DR


Certains meubles ne nécessiteront pas de travail de créativité, puisque la patine du temps et l’usure les auront auréolées d’un charme mystérieux. La récup ne cherche pas la métamorphose, lorsque l’objet brut se suffit à lui-même. Des meubles ou objets surprenants peuvent apporter leurs histoires dans votre intérieur, créant une atmosphère particulière, qui ne se retrouvera nulle part ailleurs. Laissez-vous aller à la magie du passé car, sous ses allures de caverne d’Ali Baba, la récup devient une véritable chasse au trésor. Vous pouvez également chiner vos pièces, pour les budgets plus confortables, afin d’apporter un caractère un peu plus défini, comme un style industriel ou un style campagne. D’ailleurs, avant de jeter un objet, posez-vous la question d’une éventuelle refonte pour le métamorphoser. Ainsi, les ampoules usées feront une très belle guirlande de soliflores, en retirant le goulot et en les associant avec un fil de fer. De vieux magazines de mode offrent de magnifiques photographies, qui peuvent former sur un mur un papier peint original et hors du commun …


Dans un style industriel, la bibliothèque Jimmy est réalisée à partir de bois recyclé, aménagé dans une structure en métal, pour un mélange des matières réussi. Du Bout du Monde propose de ranger ses livres dans un cadre original.

Dans un style industriel, la bibliothèque Jimmy est réalisée à partir de bois recyclé, aménagé dans une structure en métal, pour un mélange des matières réussi. Du Bout du Monde propose de ranger ses livres dans un cadre original.
©DR


La première étape d’une « récup » consiste à nettoyer le meuble ou l’objet, en utilisant une lessive alcaline. Ainsi, vous pourrez repérer si le mobilier est réutilisable, si ses défauts peuvent être réparables ou s’il n’est pas en suffisamment bon état. Pour un meuble en bois, il est nécessaire de le décaper, pour préparer sa surface à recevoir un nouveau revêtement. Avec un meuble vernis, il est plus approprié d’utiliser du papier de verre ou une ponceuse. Un décapant sera peut-être nécessaire pour retirer l’ancienne peinture, qu’il faut laisser sécher plusieurs heures avant de pouvoir le retirer avec un grattoir. Attention à ce que le meuble ne soit pas un nid à parasites ; pour éviter tout risque, traitez-le avec du xylophène. La dernière étape est celle de la personnalisation, où votre seul recours sera celui de votre imagination. Avec le choix des coloris et des effets de peintures, vous pourrez modifier considérablement l’aspect final de votre création. Mais sachez qu’il est possible d’utiliser des tissus, tous les types de papiers, ou de petits accessoires (comme les boutons ou des morceaux de faïence) dans un aspect mosaïque.


Un total de 28 heures de travail est nécessaire pour réaliser cette suspension de l’agence Art Terre. Entièrement réalisé à la main, le tressage est constitué de papier recyclé, pour une diffusion en douceur de la lumière.

Un total de 28 heures de travail est nécessaire pour réaliser cette suspension de l’agence Art Terre. Entièrement réalisé à la main, le tressage est constitué de papier recyclé, pour une diffusion en douceur de la lumière.
©DR


Audacieuse, la récup n’est pas uniquement faite de bric et de broc. Comme un intérieur aménagé, elle se réfléchit judicieusement, afin de mettre en valeur les volumes et lignes de la maison. Vous pouvez apporter de la récup par petites touches, en apportant un contraste saisissant l‘ancien et le neuf. De la même manière, un lieu dépareillé peut se garnir de meubles ou objets plus contemporains, pour ne pas que votre intérieur ressemble à une décharge ! Il vous faudra choisir un meuble de bonne qualité, histoire que votre création puisse être utilisée sur du long terme. Quoiqu’il en soit, la récup s’invite dans toutes les pièces de la maison, même à l’extérieur. Rapidement et simplement, il est possible de faire des merveilles avec de petits rien, pour une décoration au caractère indéniable. L’idée consiste en une recherche constante, qui tente de s’émanciper face à l’ennui, en recréant inlassablement l’architecture intérieure de sa maison, pour une évolution en concordance avec son état d’esprit.


Issu de la collection Manufacture, cet ensemble de table et chaises de Maison du Monde reprend les codes graphiques d’un style industriel, pour donner du caractère à une pièce. Un mélange des matières de bois et métal, pour une finition brute.

Issu de la collection Manufacture, cet ensemble de table et chaises de Maison du Monde reprend les codes graphiques d’un style industriel, pour donner du caractère à une pièce. Un mélange des matières de bois et métal, pour une finition brute.
©DR


En marge d’un aménagement d’intérieur réfléchi, la récup est un réel état d’esprit, qui recrée sans cesse son espace, pour lui apporter une nouvelle touche de fantaisie. Matériaux recyclés, transformation, seconde vie sont au cœur de ce processus qui s’est développé ces dernières années, pour le plus grand bonheur des imaginatifs doués de leurs mains. Et pour ceux qui ne se sentent pas assez bricolo pour réaliser ce type de projet, sachez que plusieurs enseignes se sont lancées dans l’esprit récup, pour un mobilier plus vrai que nature.


www.agenceartterre.com

www.maisonsdumonde.com

www.duboutdumonde.com

www.jardindulysse.com

www.kokessentiel.com


Pour un intérieur à l’inspiration industrielle, ce mobilier de Jardin D’Ulysse s’amuse à mélanger les matières avec le bois et le métal. Les meubles donnent l’impression d’avoir été déniché dans un atelier du début du siècle.

Pour un intérieur à l’inspiration industrielle, ce mobilier de Jardin D’Ulysse s’amuse à mélanger les matières avec le bois et le métal. Les meubles donnent l’impression d’avoir été déniché dans un atelier du début du siècle.
©DR