Choisir un bon oreiller

Patricia Moreira
Choisissez un bon oreiller, c'est une bonne nuit que vous passerez... La qualité de votre sommeil est liée à la qualité de votre matelas, de votre literie mais aussi de votre oreiller. Pour choisir le bon oreiller, tout dépend de votre position de sommeil. En effet, c'est lorsque les muscles de la tête et du cou sont entièrement détendus, que vous dormez le mieux.
Composition, forme et épaisseur: trois critères à prendre en compte selon votre morphologie et votre façon de dormir, oreillers Dodo

Composition, forme et épaisseur: trois critères à prendre en compte selon votre morphologie et votre façon de dormir, oreillers Dodo
©Dodo

Voici quelques conseils pratiques qui vous aideront à choisir le bon oreiller.



Comment choisir son oreiller ?



Il faut tenir compte de votre position de sommeil préférée, de l'enveloppe de l'oreiller et du choix de garnissage.





Position de sommeil



• Si vous dormez sur le côté. Pour que votre colonne vertébrale soit en bonne position, il faut qu'elle soit dans le même axe que la tête et le cou. Un oreiller vous est indispensable. Choisissez un oreiller épais, adapté à votre morphologie, et pas trop dur.



• Si vous dormez sur le dos. Il est préférable que l'oreiller soit mi-épais voire fin, pour que votre tête et votre nuque soient alignées avec votre colonne vertébrale, offrant à votre corps une détente totale.



• Si vous dormez sur le ventre. Cette position est mauvaise pour le dos, mais si vous n'arrivez pas à l'abandonner il est préférable d'opter pour un coussin très fin pour que votre nuque soit moins courbée et vos muscles moins tendus.



L'enveloppe



• Pour les oreillers à plumes, choisissez une enveloppe en tissu végétal (coton, lin, chanvre) car les pointes de plumes peuvent endommager les matières synthétiques.



• L'enveloppe des oreillers à rembourrage synthétique est le plus souvent un mélange de synthétique (75%) et de coton (25%).



• La taie d'oreiller, seconde enveloppe amovible et en tissu végétal, est utilisée afin d'absorber les sécrétions corporelles dans un souci d'hygiène. On retrouve des tissus plus confortables et plus doux pour les taies que pour l'enveloppe. Le plus souvent il s'agit de coton, de satin, de bambou ou de soie pour des taies de plus grande qualité.





Choix du garnissage



On distingue trois grands types de rembourrages.



• Rembourrage animal : les oreillers à plumes sont rembourrés avec du duvet d'oiseaux. Ces oreillers sont généralement moelleux et retiennent très facilement la chaleur (ils peuvent être inutilisables en été).



Leur durée de vie est considérable, elle peut dépasser dix ans si les conditions d'utilisation et d'entretien s'y prêtent. Les oreillers à plumes s'adaptent à la forme de la tête. En revanche, leur composition favorise grandement la prolifération des acariens et ils sont donc déconseillés aux sujets allergiques.



• Rembourrage synthétique : ces oreillers sont rembourrés à l'aide de matières synthétiques. On distinguera les agglomérats de matières synthétiques (nylon, polyester, l'aramide,...) et les mousses hautes densités, qui permettent la formation d'oreillers ergonomiques.



Les oreillers à agglomérats synthétiques sont souvent rembourrés à l'aide de déchets industriels de fibres synthétiques. Ils sont économiques, mais leur confort est vite altéré après quelques mois d'utilisation.



Les oreillers ergonomiques (à mousse synthétique) sont spécifiques : ils répondent le plus souvent à un besoin médical. La plupart adoptent une forme de vague, favorisant la rectitude vertébrale en maintenant la tête dans le creux de la vague.



• Rembourrage végétal : les oreillers rembourrés en écales de sarrasins sont traditionnellement utilisés dans les cultures orientales (plus particulièrement au Japon et en Corée du Sud). Dans une perspective de développement durable, ce rembourrage a l'avantage d'être recyclé, renouvelable, durable et compostable.



Les oreillers en écales de sarrasin sont plutôt fermes. Agissant comme des microbilles naturelles, le rembourrage va épouser la forme de la nuque tout en offrant un bon alignement aux vertèbres. En outre, cet oreiller est hypoallergénique, anti-acarien et anti-bactérien. De par la forme des écales, l'air circule facilement à travers, ce qui rend l'oreiller toujours frais et sec.



À présent, retournez-vous sur l'oreiller et dormez, car selon le proverbe auvergnat «l'oreiller porte conseil».