La 1908, un fourneau semi-professionnel chez La Cornue

Francis van de Walle
La prestigieuse maison « La Cornue », représentée par Xavier Dupuy, petit-fils du créateur de la marque, présentait à la presse son dernier modèle, la 1908. Cette découverte s'est passée chez l’un des grands chefs français, Bertrand Grébaut, qui a ouvert le Septime, un restaurant où le tout Paris accourt.
Ilot Amande chez La Cornue

Ilot Amande chez La Cornue
©DR

L’un a voulu démocratiser la bonne cuisine en proposant un fourneau semi-professionnel à 7 500,00 €, et l’autre une carte qui partage ses coups de cœur aromatiques et des prix qui savente rester attractifs.



La 1908 est le « piano » pour artistes contemporains, son nom évoque la généralisation française du gaz à l’étage dans les grandes villes du début du 20ème siècle et la création de la marque en 1908 qui en découle. Un confort qui avait permis en son temps de cuisiner de bons plats pour les nouvelles familles bourgeoises issues de la révolution industrielle du 19ème siècle.


La 1908, un fourneau semi-professionnel à 7 500,00 € chez La Cornue

La 1908, un fourneau semi-professionnel à 7 500,00 € chez La Cornue
©DR


Aujourd’hui, vu le succès des émissions culinaires comme la nouvelle cession de Top Chef sur M6, Masterchef  sur TF1, où la partie dégustations culinaires des émissions de variétés, tout le monde s’est mis au fourneau. Monsieur comme madame cuisinent. Ils reçoivent leurs amis autour du point central de la cuisine, le plan de travail. Car on aime montrer et partager ses nouvelles aptitudes à la gastronomie maison. Pourquoi ne pas lfaire mijoter ses petits plats sur du matériel semi-professionnel ? La 1908 est faite pour eux.



La 1908 est la digne descendante du modèle phare de La Château, La Référence de la maison La Cornue (créée par Albert Dupuy qui a lancé une rôtissoire à la forme originale). Depuis de nombreux amateurs de bonne cuisine, tels le Maréchal Foch ou plus récemment George Clooney, l’ont adoptée pour équiper leur cuisine. La gamme ne s’arrête pas là ! Découvrez la sur le site www.lacornue.com : on commence avec la Cornufe, on passe à La Flamberge, le graal des rôtisseurs sans oublier la Cornuchef. Mais La Cornue, c’est aussi le froid avec ses réfrigérateurs ou ses caves à vin !



Cette prise en main a eu lieu dans le restaurant Septime, nom qui à traverser le temps grâce au célèbre film rocambolesque, « Le Grand Restaurant » avec Louis de Funès. Ici pas de mimiques, mais une cuisine de qualité, où il faut être patient pour trouver une table. Seul 40 privilégiés auront leurs places, sous le contrôle de Bertrand Grébaut qui a un passé exceptionnel. Etudes chez Ferrandi, une formation en alternance chez Bernard Pineau, puis un éclair à la table de Joël Robuchon. Il démarre sa vie active à l’Arpège (3étoiles) sous l’œil bien veillant d’Alain Passard. En 2010 ce jeune chef, qui a grandi dans la propriété familiale du Château Larguet, Saint-Emilion grand cru, ouvre son nouvel espace dans le 11ème arrondissement.  



Oublions la déco qui est simplifiée et concentrons-nous sur l’assiette. Le challenge du chef est de vous ouvrir les papilles avec des produits d’exceptions pour une somme modique de 26,00 € au déjeuner (inclus un verre de vin)  et 55,00€ le soir. Le lieu : rue de Charonne, anciennement centre des ébénistes d’art du Faubourg Saint Antoine.



La Cornue : 18, rue Mabillon 75006 Paris Tél : 01 34 48 36 36



Septime : 80, rue de Charonne 75011 Paris Tél : 01 43 67 38 29