Choisir une hotte aspirante

Cléo Trocmé
Esthétique, performance et niveau sonore, trois des critères les plus importants lors de l'achat d'une hotte aspirante pour la cuisine. Tout savoir pour ne pas se tromper.
Objectif, le silence absolu pour cette hotte qui dispose d’un habillage inox, d’un coude phono-absorbant et d’un conduit intérieur en aluminum revêtu de mousse ondulée. De 33 à 51 dB selon la vitesse. Puissance 690 m3/h. Hotte îlot 90 cm Lumina NRS. Falmec.

Objectif, le silence absolu pour cette hotte qui dispose d’un habillage inox, d’un coude phono-absorbant et d’un conduit intérieur en aluminum revêtu de mousse ondulée. De 33 à 51 dB selon la vitesse. Puissance 690 m3/h. Hotte îlot 90 cm Lumina NRS. Falmec.
©DR

L'offre de hottes aspirantes est si large qu'il est parfois difficile de s'y retrouver parmi les centaines de modèles des fabricants. Et pourtant, une hotte est un élément primordial dans une cuisine.



Les différents types de hottes

- Les hottes classiques ou à casquette. Mesurant 60 cm de largeur et une quinzaine de centimètres de hauteur, elles sont particulièrement compactes et bon marché. Elles s'installent sous un meuble haut.



- Les hottes télescopiques ou à tiroir. Discrètes, elles trouvent leur place sous un meuble haut. Elles se mettent en marche par traction du tiroir.



- Les hottes escamotables. Tout aussi discrètes, elles se cachent derrière une façade de meuble qu'il suffit de faire basculer pour les allumer.



- Les hottes sur plan de travail. Fixes ou escamotables, elles se placent au plus près de la table de cuisson. Plus coûteuses, elles équipent en toute discrétion les îlots de cuisson.



- Les hottes décoratives. Fixées au mur ou au plafond au-dessus d'un îlot, elles s'affirment comme des éléments à part entière dans la cuisine. Elles marient les matériaux modernes comme le verre et le métal et sont souvent très performantes.



- Les groupes aspirants associent, dans un caisson de meuble, turbine, filtres et autres accessoires. Leur mise en œuvre est plus lourde que celle d'une hotte classique.



- Les hottes à extracteur séparé. Leur capteur d'air est placé dans la hotte mais le moteur est éloigné, par exemple dans les combles ou un office attenant. Avantage, le bruit est nettement diminué.



Hotte à évacuation ou hotte à recyclage ?

Les hottes de cuisine traitent l'air de deux façons différentes. Soit elles rejettent l'air à l'extérieur, on parle alors de hotte à évacuation, soit elles recyclent l'air et le rejettent, après traitement, à l'intérieur de la cuisine. On parle alors de hotte à recyclage.

Si le traitement de l'air par évacuation est le plus performant, sa mise en œuvre est plus lourde.

En appartement ou lorsque la cuisine est équipée d'une VMC (ventilation mécanique contrôlée), c'est une hotte à recyclage qui est choisie. La fumée est alors aspirée par la turbine puis purifiée et désodorisée par des filtres synthétiques et filtres à charbon actif avant d'être renvoyé en cuisine. Pour un meilleur fonctionnement, les filtres doivent être changés ou nettoyés régulièrement.



Quel débit ?

Pour une bonne efficacité, la hotte doit être capable de traiter l'air 12 fois par heure. Pour une cuisine de 10 m², une puissance d'aspiration minimum de 300 m³/h suffit si la hotte fonctionne en mode évacuation. En mode recyclage, il faut ajouter 40% à ce chiffre.



Quelques gestes simples permettent d'améliorer encore les performances de la hotte : choisissez un modèle au moins aussi large que la table de cuisson, allumez-la cinq minutes avant et attendez quelques minutes après utilisation pour l'éteindre. Dans les nouvelles hottes, ces dernières fonctions sont automatisées.



Quel niveau sonore ?

Il s'agit d'un critère de choix essentiel. En effet, si la hotte est trop bruyante, elle risque de ne pas être utilisée ! Les modèles les plus silencieux atteignent 29 dB en bas régime.