Quel évier choisir ?

Cléo Trocmé
C'est l'élément primordial d'une cuisine. Matériaux innovants, nombre et forme de cuves variables… Les fabricants proposent un choix de plus en plus vaste d'éviers pour se fondre dans toutes les cuisines.
L'évier réinventé. Une vasque entre 2 zones sèches sur lesquelles prennent appui des accessoires modulables. Chemin d'eau. Pérène.

L'évier réinventé. Une vasque entre 2 zones sèches sur lesquelles prennent appui des accessoires modulables. Chemin d'eau. Pérène.
©2009 DR

Matériaux, formes, dimensions, nombre de cuves, autant de critères à prendre en compte au moment du choix de l'évier pour obtenir une cuisine pratique et facile à vivre.



Quel matériau pour l'évier ?

Autrefois, les éviers étaient en céramique. Dans les années 70, l'Inox l'a supplanté. Aujourd'hui, les matériaux de synthèse autorisent toutes les audaces en cuisine.



- Un évier en céramique. Résistant à la chaleur, aux rayures, aux taches et aux produits chimiques, un évier en céramique est facile à entretenir. Elégant, indémodable, il ne jaunit pas et conserve très longtemps sa couleur originelle grâce à sa fine couche d'émail. Il s'intègre aussi bien dans les cuisines traditionnelles que dans les ambiances plus contemporaines.

Inconvénient, un évier en céramique est lourd et il craint les chocs. Un éclat ou une fissure, causé par exemple par la chute d'une casserole, est difficilement réparable.



- Un évier en Inox. L'Inox a détrôné la céramique en raison de sa légèreté et de sa résistance aux chocs. Hygiénique, solide, il existe dans un large choix de dimensions et s'intègre à toutes les cuisines, des plus professionnelles aux plus design. Inconvénient principal d'un évier en Inox, son entretien. En effet, la moindre éclaboussure marque, donnant l'impression que l'évier est sale. Autre inconvénient, sa fragilité aux rayures.

Grâce à leur surface finement tramée, les éviers en Inox traité anti-rayures résistent mieux dans le temps.



- Un évier en matériau de synthèse. Facile à vivre, léger, résistant à la chaleur, peu sensible aux rayures et d'un entretien facile, un évier en matériau composite offre en plus l'avantage d'être disponible dans un large choix de formes, de dimensions et de coloris.

Selon la composition du matériau de synthèse (résine et verre ou quartz, poudre de granit…), l'évier offrira des qualités de résistance variables. Le mélange résine-granit est considéré comme le plus solide.





Combien de cuves ?

Une cuve, ou deux, avec ou sans égouttoir, avec ou sans vide sauce ? Le choix est esthétique mais dépend aussi de la place disponible.

Même avec un lave-vaisselle, un évier à deux cuves est toujours plus pratique, surtout si l'un des bacs est plus grand que l'autre, capable d'accueillir les cocottes ou les grands plats.





Comment installer un évier ?

On distingue plusieurs types d'éviers selon leur mode de pose.



- Un évier à poser est conçu pour être posé sur un meuble sous-évier adapté.



- Un évier à encastrer vient s'encastrer dans le plan de travail découpé aux bonnes dimensions, son rebord venant en recouvrement du plan. Avantage, son emplacement est libre. Il peut même être positionné en angle.



- Un évier à fleur s'intègre à fleur du plan pour offrir une facilité d'entretien inégalée puisqu'aucune miette ne vient plus se coincer sous le rebord.





D'une manière générale, il est primordial de bien réfléchir à la hauteur de l'évier. L'ergonomie est en effet un critère essentiel du confort. Si le plan de travail s'ajuste généralement autour de 90 cm de hauteur, l'évier gagne à être placé quelques centimètres plus haut que la table de cuisson.