« Le Cochon Qui Rit » revisité par Leblon-Delienne

Anne-Claire Riot
Bécassine, Obélix, la famille Barbapapa…depuis 1987, Leblon-Delienne s’ingénie à faire revivre les visages qui ont peuplé notre enfance, sous la forme de figurines, meubles design ou objets de décoration. « Le Cochon Qui Rit », jeu de société indémodable, devient alors tirelire bigarrée en résine.
La statuette se décline en plusieurs couleurs vives

La statuette se décline en plusieurs couleurs vives
©DR

Ballot, grassouillet, malpropre, le cochon que l’on taxe à tort des pires maux, se mue en mammifère rieur en 1932. S’inspirant d’un jeu de bistrot lyonnais, Joseph Michel sera primé au Concours Lépine pour son petit porc à reconstituer en tirant des as aux dés. A l’instar de ce dernier, le bienheureux cochon de Leblon-Delienne est intégralement démontable. Oreilles, pattes et queue sont aimantées et la tête se dévisse.


Objet de collection égayant un manteau de cheminée ou tirelire dans laquelle les enfants pourront glisser l’argent de leurs étrennes en catimini, « Le Cochon Qui Rit » allie caractère ludique et fonctionnalité. 


Dimensions : l. 13 x L. 25 x H. 18 cm

Matière : résine

Existe en 4 coloris : rose, bleu, vert, jaune

Prix public : 99 € l’unité


www.leblon-delienne.com