Variations sur abat-jour d'extérieur

Architectures à vivre
À propos de l’indice de protection IP...
2. Salon au jardin Grande Costanza Open Air de Luceplan

2. Salon au jardin Grande Costanza Open Air de Luceplan
©dr

Pour répondre aux normes de sécurité, un éclairage extérieur doit posséder un indice de protection au minimum IP44. Le premier chiffre correspond au degré de protection contre les corps solides (poussières) et le second contre les liquides. Un indice IP44 signifie que le luminaire est étanche à des poussières de taille supérieure à 1 mm et protégé contre les éclaboussements et les projections d’eau. C’est le cas de tous les luminaires présentés dans ce dossier qui atteignent même pour certains d’entre eux un indice IP67, c’est-à-dire qu’ils sont étanches à la poussière (même fine) et protégés contre les effets d’une immersion temporaire (entre 0,15 et 1 mètre) !

La norme IP est une norme européenne.



1. Solaire Design : Rebecca Potger. Daylight de Bloom possède des capteurs solaires sous sa base. Le pied orienté vers le ciel en journée, la lampe se recharge tandis qu’une fois retournée, elle diffuse une lumière tamisée à partir d’une source led. Blanc, vert ou orange. 89 euros.



2. Salon au jardin : Grande Costanza Open Air de Luceplan est un lampadaire en acier vernis (coloris aluminium, blanc ou rouille) équipé d’un abat-jour en polycarbonate (blanc, ivoire, rouille ou vert). Halogène ou fluo basse consommation. 1 171 euros.



3. Intérieur / extérieur Design : Ramos & Bassols. Le lampadaire Plis Outdoor de Vibia possède un abat-jour en polyéthylène dont la surface ondulée rappelle un plissé coton. Il utilise deux fluocompactes de 23 W. 1 790 euros.