Les prouesses du designer Robert Mathieu à la Galerie Pascal Cuisinier

Agnès Zamboni
Jusqu’au 29 mai 2021, cette galerie parisienne présente 100 luminaires, signée du designer Robert Mathieu, créateur iconoclaste, imaginés de 1950 à 1955. Une belle façon de commémorer, cette année, le centenaire de la naissance.
Inspiré par le travail de Jean-Boris Lacroix, lampadaire à 3 bras, édition et création Robert Mathieu, années 1950.

Inspiré par le travail de Jean-Boris Lacroix, lampadaire à 3 bras, édition et création Robert Mathieu, années 1950.
©Courtesy Galerie Pascal Cuisinier


Qui est Robert Mathieu ?



Cet ex-élève de l’école Boulle a débuté une carrière d’horloger avant d’ouvrir un atelier de création de luminaires au 98 boulevard de Charonne, à Paris. Son inventivité, née de sa première passion, lui a permis de mettre au point des systèmes de grande précision et notamment une applique et un plafonnier à double balancier qui fonctionnent comme un mobile de Calder. En 1955, fort d’un succès grandissant, il rachète l’enseigne Le Luminaire Parisien puis s’agrandit en ouvrant un local à Bagnolet, totalisant 4 sites dédiés à la création de luminaires.  Créateur iconoclaste, Robert Mathieu ne se contentait pas de concevoir ses modèles, mais les fabriquait lui-même et les vendait sans l’intermédiaire d’un éditeur ou d’un distributeur. Il travaillait en pièces uniques, pour des commandes privées, ou en petites séries qui, souvent, ne dépassaient pas 8 exemplaires. Il a aussi produit des luminaires pour le designer Michel Buffet et a collaboré avec Jean-Boris Lacroix, directeur artistique de la maison de couture Madeleine Vionnet.



Lampe à étau, édition et création Robert Mathieu, vers 1955.

Lampe à étau, édition et création Robert Mathieu, vers 1955.
©Courtesy Galerie Pascal Cuisinier




Son style



Robert Mathieu a probablement produit plus de 150 modèles dont environ 80 sont très différents. Ils sont tous caractérisés par une grande finesse d’exécution, des lignes souples et épurées, l’usage fréquent du laiton doré. La particularité de son système de double abat-jour est sa marque de fabrique. Rares et en parfait état de fonctionnement, les modèles présentés à l’occasion de cette exposition proviennent de la collection de Pascal Cuisinier qui les recherche depuis 15 ans. 



Plafonnier avec double orientation de la lumière, édition et création Robert Mathieu, années 1950.

Plafonnier avec double orientation de la lumière, édition et création Robert Mathieu, années 1950.
©Courtesy Galerie Pascal Cuisinier




Une exploration en deux parties



A partir de 1953, Robert Mathieu réalise des appliques et plafonniers avec des réflecteurs en perspex ou en aluminium laqué. Puis viennent les systèmes de contrepoids à la fin des années 1950. Dans les années 1960, son style change radicalement. Mais c’est le sujet du second volet de cette exposition, prévu à l’automne, du 7 octobre au 4 décembre 2021 et qui dévoilera ses créations de 1955 à 1975. A suivre, donc…



Contact :

Galerie Pascal Cuisinier


13, rue de Seine

75006 Paris

Tél. : 01 43 54 34 61

www.galeriepascalcuisinier.com



Lampadaire à hauteur réglable, édition et création Robert Mathieu, années 1950.

Lampadaire à hauteur réglable, édition et création Robert Mathieu, années 1950.
©Courtesy Galerie Pascal Cuisinier




Applique à double balancier, édition et création Robert Mathieu, vers 1955.

Applique à double balancier, édition et création Robert Mathieu, vers 1955.
©Courtesy Galerie Pascal Cuisinier




Triple lampadaire orientable, édition et création Robert Mathieu, vers 1954.

Triple lampadaire orientable, édition et création Robert Mathieu, vers 1954.
©Courtesy Galerie Pascal Cuisinier