Lalla Mika à la boutique du jardin Majorelle

Charlotte Roulleau
C’est à Marrakech que nous rencontrons la créatrice Domino Leserre sous sa marque « Lalla Mika ». Styliste et créatrice textile, elle a longtemps créé pour le prêt-à-porter avant de poser ses valises au Maroc où elle nous éblouit une nouvelle fois avec ses dernières créations remarquées à la boutique du célèbre jardin Majorelle.
Les sacs Nini en sabra

Les sacs Nini en sabra
©François Villeneuve

Grande voyageuse et chineuse de matériaux en tout genre, Domino Leserre arpente les souks de tous les pays, rencontre les artisans locaux et détecte tissus, tapis, broderies et objets de tous les jours qui ont toujours fait partie de son décor.

Sa fibre créatrice fait du détournement et du recyclage un tout autre usage, et son œil avisé détecte immédiatement les matières dont elle devine les opportunités.



« Lalla Mika » qui veut dire Lady plastique en marocain est née de sa rencontre avec les sacs plastiques très présents au Maroc, qu’elle a voulu utiliser et recycler en utilisant le savoir-faire local des femmes d’un village proche de Marrakech où Domino a monté il y a 10 ans un atelier de fabrication.

Une vingtaine de femmes y travaillent, sont patentées et donc indépendantes, Domino Leserre chine, stocke ses trouvailles, échantillonne et crée toutes sortes de produits à la demande de ses clients… Caravane, Comme des Garçons ou encore des luminaires et des poufs pour le Bab Hôtel de Marrakech.



Pour la boutique du jardin Majorelle, c’est Bernard Sanz, autre grand nom de la haute couture parisienne, maintenant commissaire des expositions et directeur artistique du musée et de la boutique Majorelle, qui a choisi les accessoires dans les collections de « Lalla Mika », des accessoires qu’elle a fabriqués en suivant un code couleur commun aux autres produits présentés en boutique.



Le très élégant sac Nini à finition de gland en mika tricoté en côtes est en sabra 100% végétal de fibres d’aloès. Ce fil mélangé à d’autres fibres sert habituellement à la fabrication de passementeries et décors de djellabah. Domino achète le sabra déjà teint mais sans mélange, elle le mouline pour le rendre mat et plus facile à tricoter et à crocheter.



Les pochettes rayées en sabra , les colliers Chonchon et Marie en boules de mika crochetés, et les colliers en laine récupérée montés sur lien de cuir et mélangés aux pièces et perles anciennes sont de toute beauté.

Les photos des créations « Lalla Mika » prises en situation à la boutique Majorelle sont du photographe ©François Villeneuve.



Actuellement à l’affiche du musée : exposition d’alches orientalistes de la collection particulière de Abderrahmann Slaoui.

En décembre 2010, le musée accueillera une exposition consacrée à Yves Saint Laurent et au Maroc.



Le Jardin Majorelle, son jardin botanique, son musée d'art marocain , sa boutique et son café sont un lieu incontournable de Marrakech, il se situe Avenue Yacoub El Mansour - 40090 Marrakech-Maroc



« Lalla Mika » travaille sur commande, vous pouvez la joindre directement par mail :dominoleserre@gmail.com



http://www.jardinmajorelle.com/

http://www.babhotelmarrakech.com/