Parfums d’intérieur : les notes gourmandes de Réminiscence

Marie-Laure de Vienne
La marque de bijoux fantaisie crée des parfums qui sont de vraies partitions musicales autour de la gourmandise. Pour recréer une atmosphère sucrée, les bougies parfumées reprennent les fragrances.
Mi Fa et Sol La

Mi Fa et Sol La
©2009 DR

« Je ne savais pas si je respirais de la musique ou si j’entendais des parfums » : cette phrase semble être le fil conducteur de l’olfactif au sein de Réminiscence.



Des origines aux antipodes de l’odeur

En 1970 naît la première boutique Réminiscence de la rencontre entre une créatrice de bijoux, Zoé Coste et un visionnaire, Nino Amaddeo. Des bijoux fantaisie en or commencent à essaimer dans le sud de la France surtout, puis partout dans le pays et à l’international. Chaque collection comporte 7 à 8 thèmes différents et complémentaires, chacun évocateur d’un voyage, d’un film, d’une chanson, d’une rencontre. Au fil des années, les lignes évoluent sur l’argent, les pierres semi-précieuses, le rhodium avant de concerner même les hommes en 2008.



Quatre notes gourmandes

Conjointement à la création de ses bijoux, la marque crée dès 1970 les trois fragrances emblématiques de la maison, Patchouli, Ambre et Musc. Mais il faut attendre 2008 pour que se créent les Notes Gourmandes qui sont, elles, reprises dans des bougies.



Le premier parfum d’intérieur, la bougie parfumée Do Ré, est un accord vert de figue, d’héliotrope, d’amande sur fond de benjoin, de vanille et de musc. Le second parfum d’intérieur, Mi Fa, révèle une note de guimauve, de fleur d’oranger sur fond de vanille. Le troisième Sol La est une bougie parfumée aux odeurs d’agrumes sur des accents verts et musqués. Enfin le dernier parfum d’intérieur, Si Do, se compose d’un boisé poudré musqué gourmand où la graine d’ambrette se mélange au cèdre, à de l’iris et à de la vanille.



Bougie parfumée, 30 € les 190 g ; www.reminiscenceparis.com