Les pianos Pleyel jouent l’Art de Vivre à la Française

Nda Magazine
Pour certains, le piano est le seul instrument qui transporte le mélomane au-delà des frontières et du temps. Il est le billet à la rêverie, à la mélodie, à la folie et au génie… Pour beaucoup, il était inimaginable d’associer à celui-ci le talent de designers. C’eût été même un crime de lèse-majesté. La plus ancienne manufacture de pianos au monde, et l’unique en France, a osé ce pari avec succès. Elle a su allier la mélodie du designer à celle du mélomane avec une note de subtilité et deux d’ingéniosité, nous citons bien entendu la maison Pleyel.
Piano de concert.

Piano de concert.
©Pianos Pleyel

Histoire de la manufacture


Le compositeur contemporain de Mozart, Ignace Pleyel, fonde en 1807 à Paris, la manufacture Pleyel. Dès 1830, la famille Pleyel crée les premières salles de concert et de récital. La Rue Cadet où se produit en 1832 Frédéric Chopin, la Rue Rochechouart en 1927 avec ses 550 places et son atelier,  puis la Salle Pleyel Rue du Faubourg Saint-Honoré avec ses 2600 places. Ensuite, et jusqu’à ce jour, la manufacture s’est installée à proximité de la capitale, à Saint-Denis (93).


Le vernis en cabine.

Le vernis en cabine.
©Pianos Pleyel


Les pianos Pleyel sont nés pendant la période romantique. Leur son rond, voluptueux, scintille dans les aigus, est équilibré dans les médiums et puissant dans les graves.  La maison Pleyel a évolué avec son époque et a su lancer une fabrication de mobiliers d’exception, restant toujours précurseur sur son temps.


La manufacture réunit vingt savoir-faire (les métiers d’ébénisterie, de laque, vernis, lutherie…) autour de 15 compagnons. Arrivé en fin de lignée familiale et de descendants, Pleyel quitte la famille. Un industriel, Hubert Martigny, prend en 1998 les rênes de la maison. Passionné de musique, il reprend la salle Pleyel, la rénove, avant de la vendre à l’Etat en 2009. Mais depuis 2000, il assure le développement de l’entreprise, avec à ses côtés Arnaud Marion, directeur artistique de la rénovation de la salle et de la distribution.


Pleyel a un lourd passé historique qu’il ne veut absolument pas  perdre, et avance dans la modernité et le futur. Tous les employés, si vous les rencontrez vous vous en rendrez compte, vivent l’histoire de leur entreprise comme leur propre généalogie et en sont fiers. Ils sont ravis de vous affirmer que le piano Pleyel est un investissement patrimonial et qu’il est aussi valorisant qu’un tableau de maître dans un héritage. C’est une œuvre qui se transmet de génération en génération.


Installation de la mécanique: près de 3000 pièces constituent l’ensemble harmonique et la mécanique clavier.

Installation de la mécanique: près de 3000 pièces constituent l’ensemble harmonique et la mécanique clavier.
©Pianos Pleyel


Il est à noter que les pianos sont faits sur mesure et sont personnalisables. Selon le modèle, il faut compter entre 42 000 et 200 000 €. De nombreux designers ont tenté l’expérience de créer un piano design, mais à chaque fois, ce fut un projet partagé et validé par le savoir-faire de la manufacture pour le développement acoustique. Il ne s’agissait pas de s’éloigner du vrai savoir-faire de la maison et d’obtenir un piano qui n’aurait pas été digne de ce nom. Tous les instruments sont conçus, fabriqués et assemblés à la main par les compagnons artisans et préparés par les techniciens Pleyel. Les Pianos Pleyel sont labellisés depuis 2008 « Entreprise du Patrimoine Vivant » en hommage au savoir-faire rare (et unique) des Pianos Pleyel, à la qualité de leurs instruments, à leur patrimoine économique et à leur renommée mondiale.


Fauteuil Pleyel avec coussin par Hilton Mac Connico

Fauteuil Pleyel avec coussin par Hilton Mac Connico
©Jérémie Bouillon


Arnaud Marion nous précise : « les plus beaux objets naissent souvent de belles rencontres, et celles-ci sont parfois dues au hasard savamment provoqué ». Parmi les décorateurs, ensembliers ou designers ayant travaillé pour Pleyel : Jacques-Émile Ruhlmann, Pierre Legrain, René Herbst, Paul Follot, René Prou, Hilton McConnico, Andrée Putman, Aki Kuroda, Marco Del Re, Jean Cortot avec la galerie Maeght,Thibault Desombre et récemment Michele De Lucchi.


Jacques Emile Ruhlmann  dessina ce piano en ébène de Macassar.

Jacques Emile Ruhlmann dessina ce piano en ébène de Macassar.
©Pianos Pleyel


Les pianos Pleyel sont vendus au Show-Room des Pianos Pleyel attenant à la Salle Pleyel. Conçu par Jacques Garcia, ce show-room est un véritable écrin pour la découverte du meilleur de la facture instrumentale française.


Aujourd’hui, la mise en place d’une stratégie de développement de pianos très haut de gamme, uniquement des pianos à queue, dessinés par des artistes contemporains et des designers, permet de placer Pleyel comme un acteur du design et de l’art de vivre contemporains, renforcé par la légitimité historique de la marque. Naturellement, la maison Pleyel s’oriente vers une diversification de ses savoir-faire en devenant éditeur-fabricant de mobilier de haute facture.


Le piano Maeght.

Le piano Maeght.
©Pianos Pleyel


Un piano Pleyel


Avec plus de 5000 pièces assemblées, dont 3000 constituent l’ensemble harmonique et la mécanique clavier, la fabrication d’un piano à queue Pleyel requiert 500 à 1500 heures de travail. Quatre  tailles de pianos classiques sont proposées (de 1,70 à 2,80 m) et des systèmes intelligents, permettant de jouer silencieusement ou de faire jouer le piano à partir d’un iPod ou d’un CD, sont en option.


A partir de ces modèles, Pleyel propose des personnalisations et des réalisations de commandes spéciales en adaptant les finitions de laque, de teinte et de placage d’essences de bois aux désirs des clients  (essences rares et précieuses, marqueterie, dorure à la feuille, gravure sur laque, marouflage) avec des éléments existants du décor (placage de matériaux luxueux, gainage, inserts de nacre, Corian®…), la création ou la modification de formes (pieds, lyre, porte-partition, bâton de couvercle…).


De nombreux musiciens, amoureux du « son Pleyel », ont d’ailleurs associé leur talent au nom de Pleyel : Chopin, César Franck, Debussy, Grieg, Fauré, Saint-Saëns, Honegger, Ravel, de Falla, Stravinsky… Tous ont joué ou composé sur un piano Pleyel. Aujourd’hui, la donne a changé pour les artistes, car ils sont souvent sponsorisés par des marques.


Signé Marco Del Re, le piano Erato Humana est entièrement gravé avant d'être laqué.

Signé Marco Del Re, le piano Erato Humana est entièrement gravé avant d'être laqué.
©Pianos Pleyel


Nous remercions cette entreprise de nous avoir dévoilé ses talents. Elle sait jouer l’art de vivre à la Française et n’a pas hésité à remettre entre les mains des designers sa culture et son entité. Par cet article,  nous réitérons leur invitation à Véronique Sanson. Pour la maison Pleyel, elle est l’Artiste qui a les talents incommensurables pour venir jouer sur leurs plus belles créations.


Élégance du piano Voie Lactée dessiné par Andrée Putman.

Élégance du piano Voie Lactée dessiné par Andrée Putman.
©Marc Abel


Show-Room des Pianos Pleyel, à la Salle Pleyel

252 bis, rue du Faubourg Saint-Honoré

75008 Paris

Tél. : 01 45 61 53 00

www.pleyel.fr

www.pleyel.fr — blog : http://blog.pleyel.fr