Le mobilier de Jean-Michel Frank par Hermès

Christian de Rivière
Si les férus de décoration étaient déjà familiers de l’inclinaison d’Hermès pour les arts de la table, ils seront plus surpris par sa volonté d’investir pleinement une nouvelle sphère, celle du mobilier. Nouveau visage dans un nouveau lieu. Quoi de plus approprié qu’une réédition de certains meubles de Jean-Michel Frank, figure mythique des Arts décoratifs, dans un endroit symbolique de cette époque ?
Dans sa version peau lainée, le fauteuil club Confortable invite à la paresse

Dans sa version peau lainée, le fauteuil club Confortable invite à la paresse
©Andrea Ferrari

Un tiers de l’espace de la nouvelle boutique Hermès Rive Gauche est dédié à la maison et son univers. Sans trahir aucunement l’esprit de Jean-Michel Frank, valorisant matériaux et savoir-faire, la marque a sélectionné quelques-uns de ses meubles phares afin de les rééditer. 1924, année marquant la rencontre de Jean-Michel Frank et de Jean-René Guerrand, membre de la quatrième génération de la famille Hermès, et le début, ensuite, d’une étroite collaboration dans laquelle techniques et esthétique sont de concert.



Il n’est donc pas surprenant qu’Hermès choisisse aujourd’hui de rééditer l’inventeur d’un « luxe pauvre » dont les créations échappent aux atteintes des modes passagères pour se concentrer sur la pureté des lignes et la beauté naturelle des matériaux employés. Jean-Michel Frank a crié haro sur le superflu en optant pour une noble simplicité – matières sobres et précieuses, teintes naturelles, souci du détail – dans laquelle se révèle l’élégance distinguée de ses meubles. Point d’ostentation, c’est une esthétique de l’épure qui transparaît chez ce précurseur du minimalisme dont les pièces ont joui des recherches techniques d’Hermès afin d’en optimiser le confort.



Le fameux point « piqué-sellier » a été adapté aux créations dépouillées mais ultra-sophistiquées du décorateur. Les riches matériaux que sont le parchemin, la marqueterie de paille, le galuchat subliment le dépouillement des formes des meubles raffinés tels que le paravent à quatre volets, les tables gigognes en forme de U inversé ou encore la coiffeuse à trois tiroirs. Les cuirs d’exception sélectionnés avec les tanneurs habillent le canapé deux places gainé de veau aux pieds en chêne massif naturel ou les chaises avec assise rembourrée.



Sobriété auguste pour le mobilier de Jean-Michel Frank dans un lieu qui ne peut qu’en magnifier l’élégance naturelle.



Hermès

17, rue de Sèvres

75007 Paris

www.hermes.com