Cristallerie : quoi de neuf ?

Marie-Laure de Vienne
Le salon Maison & Objets a révélé certaines nouveautés très intéressantes dans les cristalleries. Sélection des pièces les plus intéressantes.
Carafe à whisky et gobelets Adage, de Hermès

Carafe à whisky et gobelets Adage, de Hermès
©Christian Fillioux

Les maisons traditionnelles comme Baccarat, Saint Louis et Daum ont sorti de belles nouveautés dont nous reparlerons pour Noël. Notre propos ici est la création de pièces soit superbes et fruit d’une édition limitée, soit novatrices car techniquement intéressantes.



Lalique a créé une collection totalement rouge. Si certains savent que le rouge n’est pas une teinte facile en matière de cristal, on comprend la prouesse technique quand on voit que la collection se décline du rouge pourpre à l’or flamboyant. Ce rouge-là est le fruit d’un savant et secret mélange de pigments et de poudre d’or. Anémone rouge, Amour rouge, Love rouge, Ispahan rouge : tous les modèles célèbrent la couleur cardinalice. De 190 € la petite coupe à 650 € un bougeoir.



L’orfèvre Puiforcat sort une inédite collection Champagne qui comprend timbale, seau, dague, verre, broc à champagne. Ces outils de dégustation avaient été créés en 1999 entre le champenois Bruno Paillard et la maison d’orfèvrerie. En argent massif, l’objet permet aux bulles d’exhaler leur effervescence tout en demeurant fraiche, un léger voile givré se posant sur l’écrin métallique. La partie cristal est soufflée à la bouche par Saint-Louis. Comptez 350 € pour la dague et 450 € pour le verre et une disponibilité vers le 20 octobre.



Certes Hermès est avant tout maroquinier, mais aujourd’hui la marque de luxe du Faubourg St Honoré se positionne volontiers sur le créneau des arts de la table. Outre plusieurs services d’assiettes, on note la création d’un très beau service à whisky, Adage, avec gobelet et carafe.

Avec leurs puissants volumes, leur ligne géométrique affirmée, ces pièces sont d’inspiration jazzy. 120 € le grand gobelet, 627 € la carafe à whisky, en disponibilité début novembre.



De par la créativité de ses collections depuis plusieurs décennies, Cristal d’Arques pouvait revendiquer de figurer parmi les plus grandes cristalleries. Aujourd’hui la marque innove avec le Diamax, un matériau révolutionnaire qui offre une pureté, une transparence, une brillance et une solidité identiques à celles du cristal. Mais le plomb s’est évanoui sans que les prix ne s’envolent. Voilà une réelle prouesse technique : de nouveaux modèles ont été créés et les best des anciennes collections (Chatelet, Dampierre, Rambouillet, Energy, Vicomte...) ont été transformés par l’utilisation de ce nouveau matériau. Verre à vin 39 € le coffret de 6, bonbonnière 14 €, vase 25 cm 28 €.