Au fil du siècle Chefs-d'oeuvre de la tapisserie

Laurence Wichegrod
Le Mobilier National invite le public à parcourir un siècle de tapisserie selon un parcours chrono-thématique d'une centaine de tapisserie, tapis, cartons et mobilier dont la qualité témoigne de la vitalité de la création et du savoir faire exceptionnel des manufactures de 1918 à 2018, en se réinventant continuellement.
Détail d'une tapisserie en laine et soie "Les saisons, l'Eté" d'Emile Laugé 1926.

Détail d'une tapisserie en laine et soie "Les saisons, l'Eté" d'Emile Laugé 1926.
©DR





L'exposition Au Fil du Siècle reflète le passage du temps, liant trame matérielle et narrative, comme une invitation à relire le siècle dernier à travers des créations textiles issues des collections du Mobilier National. Soit un millier de tapisseries murales tissées en majorité dans les Manufactures Nationales des Gobelins, Beauvais et Aubusson, des tapisseries de siège réalisées à la Manufacture de Beauvais, des tapis des manufactures de la Savonnerie tissés à Paris et Lodève.



Dossier d'une bergère d'un Mobilier de Salon en bois de Hêtre sculpté et doré, commandée par l'état à Robert Bonfils à la fin de la première guerre mondiale.

Dossier d'une bergère d'un Mobilier de Salon en bois de Hêtre sculpté et doré, commandée par l'état à Robert Bonfils à la fin de la première guerre mondiale.
©DR




La sélection présentée guide le visiteur au fil du temps, l'après 1918, la représentation des batailles et des exploits guerriers illustrent les tapisseries de siège et l'irruption des armes contemporaines dans les paysages en laine, frappe les esprits. Le Monde et l'exposition internationale des Arts Décoratifs et industriels modernes de 1925, les années de guerre et le renfort des bataillons des lointaines colonies  suscitent un regain de curiosité, et les manufactures inspirées par l'exotisme mettent sur les métiers de nombreuses pièces, témoignages d'un ailleurs fantasmé et chimérique.



Détail d'une tenture Les colonies françaises "La Martinique" de Louis Valdo-Barbey 1938.

Détail d'une tenture Les colonies françaises "La Martinique" de Louis Valdo-Barbey 1938.
©DR




Dès 1937, le choix des oeuvres présentées est le reflet de la politique commerciale de la Manufacture qui privilégie des pièces de dimensions moyennes par des artistes spécialistes du décor mural pronant une simplification des motifs tissés par souci d'économie pendant sa période d'autonomie financière.



Le printemps ou Paris  détail d'une tenture de Marcel Gromaire réalisée par l'atelier Hamot en 1967<br />
dimensions : H 3.03 m  l. 4.38 m.

Le printemps ou Paris détail d'une tenture de Marcel Gromaire réalisée par l'atelier Hamot en 1967

dimensions : H 3.03 m l. 4.38 m.
©DR




La fin des années 30 est une période déterminante pour l'histoire de la tapisserie ; galéristes et décorateurs travaillant dans les ateliers d'Aubusson ont ainsi encouragé des peintres comme Raoul Dufy, Jean Lurçat, Marcel Gromaire et Jean Dubreuil à donner un nouveau soufle à la tapisserie et proposé un langage textile inédit. Les oeuvres au tissage ralenti par le déclenchement de la seconde guerre mondiale sont considérées comme des points de références pour plusieurs générations d'artistes et de liciers.



A la gloire du maréchal Pétain de Paul Charlemagne réalisée entre 1942 et 1943 à Courbevoie par des artisans d'Aubusson. Laine H.3.38 m l 5.43 m.

A la gloire du maréchal Pétain de Paul Charlemagne réalisée entre 1942 et 1943 à Courbevoie par des artisans d'Aubusson. Laine H.3.38 m l 5.43 m.
©DR




L'étonnante salle 5 recelle 3 curiosités : une tapisserie à la gloire du Maréchal Pétain  "Hommage à Pétain" de Paul Charlemagne et 2 tapisseries monumentales au fil d'or, commandées par le Reich et jamais exposées jusqu'à maintenant. Les 3 oeuvres ayant été confiées à la libération à la garde des musées nationaux et entreposées dans les réserves du Louvre et du Musée d'Art moderne.



Henri Matisse La femme au luth, tapisserie réalisée à partir d'un agrandissement photographique retravaillé par matisse. Démarche audacieuse pour l'époque qui a connu par la suite une grande postérité.

Henri Matisse La femme au luth, tapisserie réalisée à partir d'un agrandissement photographique retravaillé par matisse. Démarche audacieuse pour l'époque qui a connu par la suite une grande postérité.
©DR




L'après seconde guerre mondiale voit la renaissance de la tapisserie moderne menée par Jean Lurçat. La tapisserie est repensée, et devient selon Le Corbusier "le mural des temps modernes". L'oeuvre fournie par l'artiste prend alors des formes variées, toile, gouache, lithographie ou reproduction photographique.



Tisser les modernes : Pablo Picasso Les femmes à leur toilette essai en noir et blanc, laine Manufacture des Gobelins 1969.

Tisser les modernes : Pablo Picasso Les femmes à leur toilette essai en noir et blanc, laine Manufacture des Gobelins 1969.
©DR




Dès la fin des années 1950 une nouvelle génération de peintres fait son entrée au Mobilier National, les oeuvres d'artistes de l'abstraction française sont transposées en tapisseries, Kandinsky, Herbin ou Arp. Les oeuvres illustrent l'émotion rendue par la peinture, la matière et la couleur. La tapisserie, n'est plus monumentale et retrouve sa fonction décorative dans un langage moderne.`



Expérimentation : tapisserie sans titre, ronde de Carole Benzaken réalisée à la manufacture de Beauvais 2002-2004.

Expérimentation : tapisserie sans titre, ronde de Carole Benzaken réalisée à la manufacture de Beauvais 2002-2004.
©DR




L'art cinétique entre au Mobilier National en 1966, Vasarely, Agam ou Schöffer fournissent chacun plusieurs oeuvres à tisser et un atelier de recherche est crée pour réaliser des essais de tissage avec des matériaux nouveaux, naturels ou synthétiques. Nouvelles approches et un dialogue renouvelé à chaque projet, la tapisserie s'ouvre à de nouvelles technologies.



Au Fil du Siècle, du 10 avril au 23 septembre 2018, Galerie des Gobelins 44 Avenue des Gobelins 75013 Paris

Au Fil du Siècle, du 10 avril au 23 septembre 2018, Galerie des Gobelins 44 Avenue des Gobelins 75013 Paris
©DR




Autour de l'exposition : des ateliers pour enfants sont organisés pour un public scolaire et centre de loisirs, ainsi que des ateliers pour adultes. Renseignements, coordinatrice des activités pédagogiques : corinne.riveoalen@culture.gouv.fr



Au Fil du Siècle, du 10 avril au 23 septembre 2018

Galerie des Gobelins

44 avenue des Gobelins

75013 Paris 

Tél :  01 44 08 53 49

Métro Gobelins



www.mobiliernational.culture.gouv.fr

facebook.com/mobiliernational

twitter.com/@MNGBS