L’hôtel du Ministère, un hôtel inspiré

Christian de Rivière
Intimiste, élégant et ultra central, l’hôtel du Ministère vient d’être entièrement repensé par le décorateur François Champsaur. A deux pas de la Madeleine, l’hôtel offre désormais un look contemporain et inspiré, avec une écriture chromatique précise et maîtrisée.
Un grand miroir rétroéclairé a été installé pour donner de la profondeur

Un grand miroir rétroéclairé a été installé pour donner de la profondeur
©DR

Rue de Surène, sur le même trottoir que le théâtre de la Madeleine, l’hôtel du Ministère réouvre ses portes après un lifting total le métamorphosant en maison contemporaine, chaleureuse et confortable. Savamment dosées, les inspirations de François Champsaur sont plurielles : à la fois Art Déco, fifties, design et personnelle, le décorateur se joue des matériaux et aborde la couleur avec une parfaite maîtrise. Le marbre de Carrare jouxte le bois clair, le noir et blanc se voit ponctué d’aplats de bleu Klein et d’un beau jaune ensoleillé.


Ouverte sur la chambre, la salle de bains lambrissée de bois clair

Ouverte sur la chambre, la salle de bains lambrissée de bois clair
©DR


Les larges rayures diagonales du sol en carreaux de ciment de l’entrée donnent immédiatement le ton. Un véritable parti pris décoratif, choix d’un décorateur talentueux, met le visiteur en condition. Dans le lobby, place à l’art : de monumentales sculptures signées Sébastien Kito dialoguent avec les lithographies colorées de David Lynch, Barthélémy Toguo ou encore Raymond Pettibon.


Splendide, le bar ovoïde, bloc de marbre monolithique invite au snacking

Splendide, le bar ovoïde, bloc de marbre monolithique invite au snacking
©DR


En bas, un sublime bar en marbre aux lignes girondes propose une belle sélection de vins « nature » et quelques produits du terroir pour un en-cas à prendre sur le pouce, perché sur un joli tabouret haut à la Norman Cherner. Le petit déjeuner se prend dans une salle à manger toute de bleue vêtue, avec des banquettes aux dossiers asymétriques et des guéridons à l’esprit Memphis dessinés spécialement par François Champsaur pour l’hôtel.


Au milieu de la réception, trône un comptoir sur mesure réalisé en bouleau

Au milieu de la réception, trône un comptoir sur mesure réalisé en bouleau
©DR


Deux salles de réunion aux murs lambrissés, façon conseil d’administration, peuvent accueillir réunions de travail et séminaires  au calme et avec confort grâce à tous les équipements nécessaires pour travailler en toute sérénité. Côté forme, direction la salle de fitness pour s’offrir un moment de détente.


Une élégante alcôve ouverte sur la chambre, pour accueillir la baignoire dans les suites

Une élégante alcôve ouverte sur la chambre, pour accueillir la baignoire dans les suites
©DR


24 chambres seulement !


Les plus simples sont un peu exigües, mais chacune est différente de l’autre, bien que l’écriture générale de la décoration soit extrêmement cohérente et bien construite. Très à cheval sur la literie, François Champsaur donne toute sa place à un repos bien mérité avec des couettes moelleuses houssées de blanc immaculé. Moquettes épaisses au dessin géométrique bleu et jaune, hautes têtes de lit et éclairage bien pensé confèrent aux chambres une excellente impression de confort dans un esprit contemporain et cosy. Partiellement ouvertes sur les chambres, les salles de bains, aux cloisons courbes plaquées de bois clair invitent à la détente dans un esprit « cabane chic ».


Luxueuse et feutrée, la grande salle de réunion est une invitation à de très sérieuses réunions de travail

Luxueuse et feutrée, la grande salle de réunion est une invitation à de très sérieuses réunions de travail
©DR


Un second bâtiment sur la cour abrite les suites plus spacieuses : là, les dimensions ont été pensées différemment et avec nettement plus d’aisance. Grandes salles de bains avec double vasque en marbre, baignoire centrale, fauteuils de Carlo Molino tendus de tissus techniques jaune canaris ou rouge flamboyant, table bureau, suspension en béton signée Lucidi & Pevere pour Foscarini, boules de papiers  de Frank o. Gehry pour Belux,…quelques éléments design de haute facture ponctuent l’espace en trouvant naturellement leur place.


Matériaux nobles choisis par un œil exigeant, réel souci du confort pour le bien-être des clients, décoration affirmée, tels sont les credo de ce nouvel hôtel.


 www.ministerehotel.com


Hôtel du Ministère

31, rue de Surène

75008 Paris



Tarifs :

- Chambre standard single : 370 € 

- Chambre Supérieure : 410 € 

- Chambre Deluxe : 475 € 

- Junior Suite : 655 €