A Nice, les nouvelles chambres de l’Hôtel Le Negresco

Agnès Zamboni
Le Studio Marc Hertrich et Nicolas Adnet a bousculé les codes de ce palace mythique en créant 7 chambres d’esprit plus contemporain.
Au-dessus du bureau d’inspiration Louis XVI, un écran TV disparaît derrière un écran surréaliste, clin d’œil aux montres molles de Salvador Dali, ex-habitué de la maison.

Au-dessus du bureau d’inspiration Louis XVI, un écran TV disparaît derrière un écran surréaliste, clin d’œil aux montres molles de Salvador Dali, ex-habitué de la maison.
©Studiomhna


Un challenge à relever



« C’est un projet d’aujourd’hui pour le Negresco de demain ». Voici la phrase qui résume parfaitement le travail, créatif et ponctué de fantaisie des architectes d’intérieur, designers et décorateurs Marc Hertrich et Nicolas Adnet. Pas facile de proposer un concept actuel en adéquation avec ce lieu d’exception, caractérisé par la richesse de ses collections d’antiquités, de ses œuvres d’art, classiques ou modernes, ainsi que par sa décoration atypique et luxueuse. « Que ce soit dans les restaurants, sous l’impressionnante coupole, dans les étages, dans les chambres et suites, Le Negresco cumule de nombreuses atmosphères très variées imaginées par Madame Augier, la propriétaire. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles sont osées, affirmées, originales et toujours spectaculaires. Rien de bourgeois, ni de classique, mais des ambiances décoratives de haute volée, de caractère et toujours ponctuée de modernité », racontent Marc Hertrich et Nicolas Adnet qui, en acceptant ce projet, se sont engagés à relever un sacré défi.  



Les salles de bains ont été rénovées dans le même esprit que les chambres. Ici, les rayures vives graphiques servent de toile de fond aux meubles, marbres classiques et bronzes modernisés en version chrome. Robinetterie, Horus.

Les salles de bains ont été rénovées dans le même esprit que les chambres. Ici, les rayures vives graphiques servent de toile de fond aux meubles, marbres classiques et bronzes modernisés en version chrome. Robinetterie, Horus.
©Studiomhna




Une orientation définie



Les chambres sont situées dans l’aile Rivoli, côté rue de Rivoli. Dans cet agrandissement, elles offrent, au 1er étage, une vue superbe sur le très beau parc du Palais Masséna. Cette aile a d’ailleurs été conçue dans le but de renouveler l’offre avec des propositions plus actuelles sans trahir l’esprit de ce lieu unique. Et les propositions décoratives du studio MHAD créent vraiment la surprise. Pas de pastiche, mais un esprit ludique qui se promène dans l’histoire de l’art, servant de fil conducteur pour créer un nouvel exercice de style. Le studio MHAD a souhaité sortir des sentiers battus pour continuer de véhiculer l’« impertinence à la française » et le supplément d’âme qui est propre au Negresco.



A gauche, les chambres ont été conçues avec des meubles d’inspiration classique stylisés et dessinés spécialement par le Studio Marc Hertrich et Nicolas Adnet pour Le Negresco. Ils sont dotés d’une finition griffée et laquée pour apporter de la luminosité à l’espace. A droite, situé sur les pieds d’un meuble vasque, ce bronze décoratif, revisité en version chrome, comme tous ceux réalisés pour ce projet, ont été exécutés par la maison M.E. Dupont, manufacture française de Bronziers d’Art.

A gauche, les chambres ont été conçues avec des meubles d’inspiration classique stylisés et dessinés spécialement par le Studio Marc Hertrich et Nicolas Adnet pour Le Negresco. Ils sont dotés d’une finition griffée et laquée pour apporter de la luminosité à l’espace. A droite, situé sur les pieds d’un meuble vasque, ce bronze décoratif, revisité en version chrome, comme tous ceux réalisés pour ce projet, ont été exécutés par la maison M.E. Dupont, manufacture française de Bronziers d’Art.
©Studiomhna




Des clins d’œil ludiques



Avant même de pénétrer dans les chambres, le ton est donné. Les clients empruntent des couloirs au sol recouvert d’une moquette arborant les armes du Negresco, mais aussi ponctués des empreintes de chat, hommage au matou de la propriétaire. Dans une ambiance douce et chaleureuse, les appliques en forme de chat en bronze doré évoquent l’histoire de Carmen, le fameux félin qui est ici chez lui. Les chambres offrent des ambiances très colorées, travaillées dans des gammes denses et bicolores selon trois harmonies distinctes : un camaïeu de rouges et de jaunes dorés, une palette de verts émeraude et jaunes d’or et un dégradé de jaunes éclatants ponctués de bleu roi. Pour faire le lien entre le passé et le présent, les matériaux classiques et nobles (cadre en bois doré à la feuille, damas de soie) qui se mêlent à des matières plus actuelles (tissus gaufrés et mordorés et à motifs de cannage. Les tissus proviennent des maisons Dedar, Lelièvre et Rubelli… Et tous les fabricants de meubles et des objets décoratifs, choisis parmi les artisans les meilleurs de France, sont labellisés « Entreprise du Patrimoine Vivant ».    



Contact : www.studiomhna.com



La tête du lit, inspirée d’un modèle vénitien baroque que l’on retrouve dans certaines suites du Negresco, reprend l’idée d’origine mais réinterprétée dans une version plus contemporaine. Le soleil s’envole en laissant place à la lune et invite le client à se reposer… Dans chaque chambre, un décaissé au centre du plafond accueille une œuvre d’art en tondo (sur format rond et à l’intérieur d’un disque) choisie parmi les collections de la Galerie Eric Linard.

La tête du lit, inspirée d’un modèle vénitien baroque que l’on retrouve dans certaines suites du Negresco, reprend l’idée d’origine mais réinterprétée dans une version plus contemporaine. Le soleil s’envole en laissant place à la lune et invite le client à se reposer… Dans chaque chambre, un décaissé au centre du plafond accueille une œuvre d’art en tondo (sur format rond et à l’intérieur d’un disque) choisie parmi les collections de la Galerie Eric Linard.
©Studiomhna