Un petit studio plein d’astuces

Christian de Rivière
Jeune styliste et décoratrice, Marion Alberge connait bien les problèmes du logement à Paris. Loyers élevés et surfaces réduites. Démonstration de son talent, avec la rénovation totale d’un triste logement de 15 m², métamorphosé en studio coloré et fonctionnel.
Acheté pour un jeune étudiant en pharmacie, il fallait transformer ce petit studio en un lieu de vie jeune, avec quelques touches design et surtout bien pensé en termes de rangements ! L'horloge numérique Flap (Habitat) laisse opérer un charme seventies. +

Acheté pour un jeune étudiant en pharmacie, il fallait transformer ce petit studio en un lieu de vie jeune, avec quelques touches design et surtout bien pensé en termes de rangements ! L'horloge numérique Flap (Habitat) laisse opérer un charme seventies. +
©Cyrille Robin

Tout est mini


Situé au 3ème étage d’un petit immeuble à deux pas du Bon Marché, et bien qu’assez lumineux, le studio faisait grise mine… Une mini-entrée, une petite salle de bains indépendante et une pièce principale éclairée par une grande fenêtre, le tout dans un triste état, tels étaient les éléments de départ du chantier. Destiné à un étudiant en pharmacie, le brief était simple : une rénovation complète, sans toucher aux cloisons et en donnant une âme au lieu tout en ménageant un maximum de rangements. Avec un budget de 30 000 TTC, incluant les honoraires, Marion Alberge a pris le parti de choisir les matériaux dans les grandes surfaces de bricolage et de sélectionner quelques objets et meubles dans les jolies boutiques de la capitale pour donner du chic à l’ensemble.


Le plan de travail côté cuisine en chêne Ikea  se prolonge en large tablette de 50 cm de profondeur pour ne pas envahir trop l'espace et servir de bureau ou de bar.

Le plan de travail côté cuisine en chêne Ikea se prolonge en large tablette de 50 cm de profondeur pour ne pas envahir trop l'espace et servir de bureau ou de bar.
©Cyrille Robin


Des travaux astucieux


Dépose des lambris, isolation phonique et rénovation du parquet de chêne, électricité, plomberie… et place à la reconstruction. Marion a dessiné sur mesure de grands placards intégrant une grande armoire-penderie pour encadrer le canapé, afin d’accueillir vêtements et livres. Les rangements sont nombreux et les portes équipées de système de touche-lâche. Quelques spots furent intégrés pour éclairer les étagères les niches de différentes tailles prévues pour CD et vinyles, le client étant musicien.


Focus sur les pièces d’eau


Face au canapé, l’ancien bloc cuisine entrée de gamme a disparu. En lieu et place, une kitchenette gris laqué Abstrakt (Ikea), parfaitement fonctionnelle pour un célibataire : réfrigérateur-congélateur intégré, domino de cuisson à induction, crédence en verre découpée sur mesure, hotte et rangement pour four micro-ondes. Pour donner de l’unité, Marion a prolongé le plan de travail en chêne (Ikea) jusqu’à la fenêtre. Multifonction, cette large tablette sert tour à tour de bureau, de table de repas ou encore d’étagère. Clin d’œil design, la confortable chaise DSW signée Charles et Ray Eames. Pour apporter de la couleur, Marion Alberge a choisi de peindre un seul mur avec une belle intensité : l' "orange bleue" du nuancier élaboré par la décoratrice Sarah Lavoine.


Vétuste, l'ancienne salle de bains a subi une rénovation profonde pour en faire un espace clair et fonctionnel. Carrelage métro en faïence  blanche ponctuée de gris sur les murs et un carrelage en grès cérame graphite peu fragile au sol (Forum Point P). Un petit meuble vasque intégrant du rangement et un WC suspendu, dans un souci de gain de place.


Tables gigognes blanches Kilo (Habitat) pour permettre le débattement du canapé-lit et coupe jaune en métal Monoprix. Coussin turquoise chez Graine d'Intérieur, et boule lampe turquois chez Habitat.

Tables gigognes blanches Kilo (Habitat) pour permettre le débattement du canapé-lit et coupe jaune en métal Monoprix. Coussin turquoise chez Graine d'Intérieur, et boule lampe turquois chez Habitat.
©Cyrille Robin


Place au confort


Au regard du prix du mètre carré parisien, pouvoir dormir confortablement dans le canapé convertible était une préoccupation importante. Affaire de spécialistes, Marion s’est tournée naturellement vers la Maison du Convertible qui propose un choix colossal de modèles de tous les formats, dont d’astucieux canapés lits aux accoudoirs étroits qui n’empêchent pas une manipulation facile et un bon matelas, tout en étant très compacts. Aujourd’hui, lorsqu’on achète un canapé convertible, ce n’est pas au détriment du look, du confort ou de la manipulation : on peut réellement bien dormir dans un canapé lit.


Une formation professionnelle à l'école Boulle en conception de l'espace en décoration intérieure, puis un passage chez plusieurs architectes d’intérieur ont permis à Marion Alberge de découvrir l’univers créatif de la maison. Scénographe et styliste pour les plus jolis magazines de décoration, Marion s’exerce aussi au métier de décoratrice lors de chantiers qu’elle réalise pour des particuliers.


Effet Mondrian avec un jeu de patères en fonte d'aluminium multicolores, Fleux.

Effet Mondrian avec un jeu de patères en fonte d'aluminium multicolores, Fleux.
©Cyrille Robin


Architecture d'intérieur et décoration : Marion Alberge

www.marionalberge.com

blog : www.aucoindumonde.com


Données techniques : 


SHON : 14,80 m²

Année de création : 2012

Durée de l’étude : 1 mois

Durée des travaux : 3 mois

Montant des travaux : 30 000 TTC (inclus honoraires)

Dispositif énergétique : Chauffage électrique et chauffe-eau au gaz

Performances énergétiques : non communiquées.


Un plan compact dont les volumes ont été conservés: une seule grande fenêtre sur la pièce principale.

Un plan compact dont les volumes ont été conservés: une seule grande fenêtre sur la pièce principale.
©DR