A Saint-Germain-des-Prés, Le Relais Christine retrouve ses lettres de noblesse

Agnès Zamboni
L’hôtel avait perdu toute sa superbe. La décoratrice Laura Gonzalez l’a réinventé et rhabillé du sol au plafond.
Télescopage de styles qui jouent avec les limites de l’excès. Jusqu’à 10 tissus différents dans chaque chambre.

Télescopage de styles qui jouent avec les limites de l’excès. Jusqu’à 10 tissus différents dans chaque chambre.
©Le Relais Christine


Un lieu historique



Construit sur les vestiges de l’Abbaye des Grands Augustins datant du XIIIème siècle, Le Relais Christine est l’exemple type des plus grandes œuvres parisiennes, un ravissant hôtel particulier au cœur d’un quartier très prisé de la capitale. Le sous-sol voûté témoigne de son passé moyenâgeux, tandis que sa façade révèle le style des belles demeures construites sous Henri IV. Sa fille Christine est d’ailleurs à l’origine du nom de la rue historique où il est situé. Mais son architecture intérieure avait été dépouillée de tous ses attributs. L’architecte parisienne Laura Gonzalez a reconstitué son décor, pièce par pièce, en jouant sur un style classique revisité avec romantisme.



La décoratrice et architecte DPLG Laura Gonzalez ne cherche pas à être à la mode et ne s’enferme dans aucun style. Elle préfère jouer plutôt avec le registre de l’intemporalité qu’elle pique d’une touche de fantaisie. Elle a créé son agence Pravda Arkitect en 2004. Son style classique rehaussé d’une touche contemporaine propose un éclectisme parfaitement assumé.

La décoratrice et architecte DPLG Laura Gonzalez ne cherche pas à être à la mode et ne s’enferme dans aucun style. Elle préfère jouer plutôt avec le registre de l’intemporalité qu’elle pique d’une touche de fantaisie. Elle a créé son agence Pravda Arkitect en 2004. Son style classique rehaussé d’une touche contemporaine propose un éclectisme parfaitement assumé.
©Yann Deret




Si Paris m’était conté



Pour cet établissement 5 étoiles, il fallait recréer l’élégance intemporelle d’un hôtel parisien. Laura Gonzalez a entremêlé les références stylistiques en associant le raffinement extrême de la passementerie avec le chic anglais des matières moelleuses. Le mobilier qui fait référence au style français de toutes les époques a été chiné entre Puces, antiquaires et collectionneurs. Les porcelaines rappellent les chinoiseries du XVIIIème siècle. Et c’est ce mélange personnel qui a donné un nouvel élan moderne à l’espace. Marbre, velours, laiton, imprimés en cascade, couleurs et harmonies audacieuses, luminaires et meubles chinés dessinent un écrin chic, mais plein de surprises ou l’esprit classique se pique de fantaisie. Et sur trois étages, cet hôtel offre 48 chambres dont 21 suites Deluxe en duplex ou sur jardin.



Dans les salons, des fauteuils et des canapés imposants, une débauche de passementerie, des tableaux, des porcelaines, des bibelots, des moulures et des cheminées créées de toutes pièces, rendent hommage à la richesse des styles français.

Dans les salons, des fauteuils et des canapés imposants, une débauche de passementerie, des tableaux, des porcelaines, des bibelots, des moulures et des cheminées créées de toutes pièces, rendent hommage à la richesse des styles français.
©Yann Deret




Des signatures d’exception



Outre le talent de Laura Gonzalez et sa patte inimitable, il faut aussi rendre hommage aux artisans d’art et spécialistes de la décoration qui ont participé à l’élaboration de ce projet ambitieux. Les tissus proviennent des plus illustres et anciens éditeurs français qui proposent des rééditions de leurs motifs emblématiques : créations de Pierre Frey, Le Manach, indiennes de Braquenié, mais aussi les tissages de Fadini Borghi sans oublier les velours de coton de Créations Métaphores. Les céramiques de l’Atelier Jean Roger, les papiers-peints de House of Hackney ou les abat-jours Dedar pour Hermès signent la décoration et s’ajoutent aux différentes créations de peinture en décor, menuiserie, ferronnerie…



Contact :

Le Relais Christine :
www.relais-christine.com



Les nuanciers de couleurs actuelles mettent en scène des mariages de tissus et de papiers-peints aux styles très variés.

Les nuanciers de couleurs actuelles mettent en scène des mariages de tissus et de papiers-peints aux styles très variés.
©Yann Deret




Le lit à baldaquin bousculé par des chevets dépareillés.

Le lit à baldaquin bousculé par des chevets dépareillés.
©Didier Delmas




Le Jardin à la Française a été redessiné par la société Arôm.

Le Jardin à la Française a été redessiné par la société Arôm.
©Didier Delmas




Une chambre aux influences Art déco, faussement classique.

Une chambre aux influences Art déco, faussement classique.
©Didier Delmas




Un mélange de motifs savamment orchestrés autour de la couleur rouge.

Un mélange de motifs savamment orchestrés autour de la couleur rouge.
©Le Relais Christine




Dans un décor de chambre classique, un détail qui signé Laura Gonzalez, deux chevets de même, facture mais de teintes différentes.

Dans un décor de chambre classique, un détail qui signé Laura Gonzalez, deux chevets de même, facture mais de teintes différentes.
©Didier Delmas




Dans les salles de bains aux lignes Art déco, du marbre et du laiton, pour évoquer les débuts de la modernité. Un papier-peint d’esprit Art and Craft se reflète dans le miroir.

Dans les salles de bains aux lignes Art déco, du marbre et du laiton, pour évoquer les débuts de la modernité. Un papier-peint d’esprit Art and Craft se reflète dans le miroir.
©Le Relais Christine




Salle de bains meublée comme un boudoir et esprit rétro classique.

Salle de bains meublée comme un boudoir et esprit rétro classique.
©Yann Deret




Boiseries et chinoiseries, porcelaines asiatiques, tissus fleuris en mélange, tout est permis sans interdit pour évoquer l’exubérance des objets et des meubles qui se sont accumulés comme des souvenirs au fil des générations.

Boiseries et chinoiseries, porcelaines asiatiques, tissus fleuris en mélange, tout est permis sans interdit pour évoquer l’exubérance des objets et des meubles qui se sont accumulés comme des souvenirs au fil des générations.
©Yann Deret




La cour arborée par Arôm « l’emblème du style bohème chic pour les jardins » avec balancelles et petits salon verts intimistes.

La cour arborée par Arôm « l’emblème du style bohème chic pour les jardins » avec balancelles et petits salon verts intimistes.
©Didier Delmas




Dans le couloir, papier-peint et moquette jouent les télescopages de styles.

Dans le couloir, papier-peint et moquette jouent les télescopages de styles.
©Didier Delmas




Esprit chic hétéroclite qui met en valeur l’espace avec des teintes actuelles.

Esprit chic hétéroclite qui met en valeur l’espace avec des teintes actuelles.
©Didier Delmas