Rénovation colorée d’un appartement en duplex de 20 m²

Agnès Zamboni
Situé sous les toits, ce studio doté d’une mezzanine a été métamorphosé par l’architecte Antonio Torres. Teintes vives, en hommage à l’Amérique latine, et gestion rigoureuse de l’espace cohabitent en toute harmonie.
Dans la pièce de vie, l’espace au sol a été uniformisé avec un parquet en chêne et les fenêtres ont été changées. Un totem de rangement structure l’entrée. Des rangements bas (Ikea) exploitent aussi les pans de murs sous la pente du toit.

Dans la pièce de vie, l’espace au sol a été uniformisé avec un parquet en chêne et les fenêtres ont été changées. Un totem de rangement structure l’entrée. Des rangements bas (Ikea) exploitent aussi les pans de murs sous la pente du toit.
©Nicolas Fussler


Un espace inspiré



« Côté couleurs, tout est parti de pièces de céramique réalisées par une artiste et insérées dans le carrelage de la cuisine et de la salle de bains. Les teintes de leurs décors et motifs ont été le point de départ de la gamme chromatique développée dans ces deux pièces », raconte l’architecte Antonio Torres. Et côté espace, il a pris le parti de créer une grande pièce à vivre avec une cuisine centrale et véritable pivot, avec un coin repas et un espace détente. A la place de l’encombrant escalier existant pour accéder à la chambre, des marches ont été intégrées à l’extrémité du rangement bas de la cuisine. Cette nouvelle zone de communication sans contremarches a été ainsi conçue la plus transparente possible.



Le coin salon avec canapé (Muji) est doté d’une bibliothèque en partie haute.

Le coin salon avec canapé (Muji) est doté d’une bibliothèque en partie haute.
©Nicolas Fussler




Trucs et astuces gain de place



La mezzanine a été conservée mais élargie de 50 cm pour offrir une place plus généreuse au le lit et changer son orientation. On a pu aussi récupérer de l’espace en hauteur qui atteignait 3,07 m, au pont le plus haut, tout en offrant à la cuisine une hauteur sous plafond de 2,10 m. L’usage du miroir décuple également l’espace. Dans la salle de bains, positionné dans sa longueur, il duplique la pièce car son décor et ses aménagements s’y reflètent entièrement. Dans la pièce à vivre de seulement 1,20 m de large, une belle ampleur visuelle a été gagne grâce à l’accrochage d’un miroir en crédence. Et dans l’entrée, son application sur les portes des rangements joue avec l’espace et ses perspectives. Et ce ne sont que quelques unes des idées mises en œuvre dans ce lieu truffé de détails pour optimiser l’espace et le faire paraître plus grand qu’il ne l’est en réalité.



La charpente repeinte en blanc agrandit l’espace. La mezzanine a été agrandie et renforcée par des tirants qui s’encastrent dans la charpente.

La charpente repeinte en blanc agrandit l’espace. La mezzanine a été agrandie et renforcée par des tirants qui s’encastrent dans la charpente.
©Nicolas Fussler




Rangements omnipotents



Les rangements de la cuisine ont été maximisés pour offrir la possibilité de préparer le repas et dîner à plusieurs. A gauche de l’entrée, un placard vestiaire, face à la porte de la salle de bains, permet de stocker les vêtements. On range aussi à proximité les accessoires, produits de nettoyage et appareils de ménage. « Je n’ai pas crée de coin bureau, car la petite table rabattable dans la cuisine suffisait pour offrir un poste informatique temporaire. Et avec les appareils numériques, ordinateurs portables et tablettes, on peut s’installer partout et aussi au salon. Mais un vrai espace bureau aurait pu être envisagé au niveau du double plan de travail, à l’opposé du salon ».



Renseignements :

Antonio Torres - Atelier d’architecture

3, rue de la Chine

75020 Paris

Tél. : 06 51 31 73 34

Mail : towers.architecture@yahoo.fr

www.torresarchitecture.archi/



Plan avant les travaux: un espace dénué de tout rangement.

Plan avant les travaux: un espace dénué de tout rangement.
©Antonio Torres




Plan projeté après les travaux: de nombreux rangements ont été aménagés, l’escalier d’accès à la mezzanine, discret et aérien, est visuellement intégré dans l’espace.

Plan projeté après les travaux: de nombreux rangements ont été aménagés, l’escalier d’accès à la mezzanine, discret et aérien, est visuellement intégré dans l’espace.
©Antonio Torres




Le miroir en crédence décuple l’espace. Les couleurs choisies pour animer le lieu font écho aux carreaux de céramique artisanaux.

Le miroir en crédence décuple l’espace. Les couleurs choisies pour animer le lieu font écho aux carreaux de céramique artisanaux.
©Nicolas Fussler




En gris et bleu, la salle de bains rend hommage à l’univers marin.

En gris et bleu, la salle de bains rend hommage à l’univers marin.
©Nicolas Fussler




Le plan de travail en chêne a été positionné à 1 mètre du sol pour préserver le dos de ses utilisateurs.

Le plan de travail en chêne a été positionné à 1 mètre du sol pour préserver le dos de ses utilisateurs.
©Nicolas Fussler




Tous les placards désolidarisés du plafond donnent l’idée d’une réelle continuité linéaire. A 30 cm du plafond, ils dessinent des volumes moins lourds et donnent l’impression d’un espace plus léger où la lumière circule plus aisément.

Tous les placards désolidarisés du plafond donnent l’idée d’une réelle continuité linéaire. A 30 cm du plafond, ils dessinent des volumes moins lourds et donnent l’impression d’un espace plus léger où la lumière circule plus aisément.
©Nicolas Fussler




La table rabattable vers le haut offre un coin repas escamotable.

La table rabattable vers le haut offre un coin repas escamotable.
©Nicolas Fussler




La plinthe de couleur noire, d’une hauteur de 15 cm et pratiquée en retrait sous les rangements bas de la cuisine allège le volume des caissons et participe à l’écriture graphique de l’espace.

La plinthe de couleur noire, d’une hauteur de 15 cm et pratiquée en retrait sous les rangements bas de la cuisine allège le volume des caissons et participe à l’écriture graphique de l’espace.
©Nicolas Fussler




A l’opposé du salon, la cuisine offre un double plan de travail avec des étagères en partie haute.

A l’opposé du salon, la cuisine offre un double plan de travail avec des étagères en partie haute.
©Nicolas Fussler




L’escalier d’accès à la mezzanine, discret et aérien, est visuellement intégré dans l’espace.

L’escalier d’accès à la mezzanine, discret et aérien, est visuellement intégré dans l’espace.
©Nicolas Fussler




Les jeux de couleur dessinent un espace ludique. Le coffrage mural peint en rouge, qui camoufle une ancienne cheminée, fait écho aux rangements en médium peint. L’escalier en deux parties s’inscrit dans le lieu comme un élément sculptural et décoratif, en continuité avec les rangements et la nouvelle configuration de l’espace.

Les jeux de couleur dessinent un espace ludique. Le coffrage mural peint en rouge, qui camoufle une ancienne cheminée, fait écho aux rangements en médium peint. L’escalier en deux parties s’inscrit dans le lieu comme un élément sculptural et décoratif, en continuité avec les rangements et la nouvelle configuration de l’espace.
©Nicolas Fussler




Avant les travaux:une salle de bains et un coin WC spartiates à la décoration vieillotte et à l’espace maladroitement exploité.

Avant les travaux:une salle de bains et un coin WC spartiates à la décoration vieillotte et à l’espace maladroitement exploité.
©Antonio Torres




Avant les travaux: une cuisine aménagée sommairement sous une mezzanine et un escalier trop présent.

Avant les travaux: une cuisine aménagée sommairement sous une mezzanine et un escalier trop présent.
©Antonio Torres




Avant les travaux: un escalier qui encombre l’espace et empêche l’aménagement de rangements optimaux.

Avant les travaux: un escalier qui encombre l’espace et empêche l’aménagement de rangements optimaux.
©Antonio Torres