Au Sofitel Francfort Opéra, le confort d’un hôtel particulier

Agnès Zamboni
On dirait une maison de collectionneur et d’esthète mais il s’agit bien d’un hôtel. L’atmosphère particulière de ce lieu a été créée par le duo d’architectes d’intérieur, designers et décorateurs du Studio MHNA.
Tout concourt à créer une atmosphère intimiste : les grands salons, les cheminées, les œuvres d’art, les collections de peintures chinoises du XIXème, les sculptures, les objets de curiosité…

Tout concourt à créer une atmosphère intimiste : les grands salons, les cheminées, les œuvres d’art, les collections de peintures chinoises du XIXème, les sculptures, les objets de curiosité…
©Studio MHNA


Une maison d’écrivain



Située dans la ville natale de Goethe, ce bel hôtel a été imaginée par le studio Marc Hertrich et Nicolas Adnet, en s’inspirant des hôtels particuliers iconiques français, qui ont rayonné dans l’Europe toute entière. Ici, se mêlent racines et modernité, art de vivre et fêtes inoubliables liées à un mode de vie hédoniste. Et la passion de l’art y est omniprésente avec humour et éclectisme. Y règne aussi l’esprit d’une demeure d’esthètes que l’on se transmet de génération en génération.



Dans cette chambre iconique, une alcôve de chêne verni et capitonnage de peaux suédées.

Dans cette chambre iconique, une alcôve de chêne verni et capitonnage de peaux suédées.
©Studio MHNA




L’antre d’un collectionneur



Le classicisme revisité de ce lieu se double d’un jeu d’équilibres entre les styles et offre l’ambiance d’une maison privée et habitée par une seule famille qui l’aurait aménagée pour son usage personnel. Le lobby de l’hôtel a été conçu comme un grand salon de réception. Il est caractérisé par la présence d’un escalier en dentelle de métal et à double révolution. Le bar Lilly, du nom du premier amour de Goethe, a été dessiné comme un salon privé, dans l’esprit d’un fumoir. Ses luminaires dissimulent les écrits que le poète a dédiés à cette femme. A l’étage, ouvert sur le grand salon et illuminé par un lustre monumental épuré, des œuvres de l’artiste Travis Durden offrent une vision des vanités au XXIème siècle. Les salles de réunions sont, quant à elles, aménagées comme des bibliothèques, investies également par l’esprit libre de la collection. Et dans la galerie est présentée une exposition temporaire des céramiques de Frédéric de Lucca.  



Dans l’espace du bar Lilly, les couleurs solaires répondent aux boiseries sombres et à l’onyx illuminé du bar. Au mur, une photo d’Erwin Olaf.

Dans l’espace du bar Lilly, les couleurs solaires répondent aux boiseries sombres et à l’onyx illuminé du bar. Au mur, une photo d’Erwin Olaf.
©Studio MHNA




Un appartement privé



Le spa, lui, est transposé dans un esprit de thermes privés contemporains. Il rappelle les villes d’eaux célèbres et appréciées Outre-Rhin avec une fresque de mosaïques, bois et laque qui restitue l’esprit gréco-romain modernisé. Dans les chambres, l’esprit des appartements privés est également reconstitué avec, au-dessus du lit, une œuvre originale et décalée, créée spécialement pour l’hôtel et rendant hommage à Margaret et à Faust, personnages iconiques de Goethe. Un appartement haute-couture, élégant et racé !



Contact : www.studiomhna.com



Les salles de bains, chics et intemporelles, se nappent de marbre noir et de porcelaine blanche, rehaussée de chrome. Les matériaux et les couleurs, apaisantes et chaudes, renforcent le sentiment de cocon intimiste.

Les salles de bains, chics et intemporelles, se nappent de marbre noir et de porcelaine blanche, rehaussée de chrome. Les matériaux et les couleurs, apaisantes et chaudes, renforcent le sentiment de cocon intimiste.
©Studio MHNA




A gauche, dans le restaurant Schoenemann, imaginé comme un lounge décontracté et organisé autour de canapés, sofas et bridges, les teintes douces des murs servent d’écrins à une superbe série d’œuvres d’André Duval. Ce dépôt de la collection particulière du Docteur Christian Elleke incarne des personnages d’opéras célèbres et rend hommage à l’ancien opéra-comique de Francfort, situé tout près de là. A droite, dans le cabinet de curiosités, des collections atypiques et des trésors naturels.

A gauche, dans le restaurant Schoenemann, imaginé comme un lounge décontracté et organisé autour de canapés, sofas et bridges, les teintes douces des murs servent d’écrins à une superbe série d’œuvres d’André Duval. Ce dépôt de la collection particulière du Docteur Christian Elleke incarne des personnages d’opéras célèbres et rend hommage à l’ancien opéra-comique de Francfort, situé tout près de là. A droite, dans le cabinet de curiosités, des collections atypiques et des trésors naturels.
©Studio MHNA