Villa de rêve en Afrique du Sud

Anne Swynghedauw
A Johannesburg, cette maison est l’écrin d’objets d’art africain et de peinture contemporaine d’un riche collectionneur. Une élégance naturelle, simple et audacieuse.
Le simple écran en bois qui longe le hall d’entrée offre un aperçu des espaces de vie avec au rez-de-chaussée la salle à manger, le bar, la salle de cinéma, le salon officiel, le salon familial et la cuisine.

Le simple écran en bois qui longe le hall d’entrée offre un aperçu des espaces de vie avec au rez-de-chaussée la salle à manger, le bar, la salle de cinéma, le salon officiel, le salon familial et la cuisine.
©Elsa Young


Pour ce projet grandiose de la maison d’un homme d’affaires international amateur d’art, pas moins de trois bureaux d’étude ont été mis à l’œuvre. L’architecture et la structure de la maison ont été confiées à Cimato Moroldo Architects, les intérieurs au studio d’architecture ARRCC, le mobilier contemporain et les objets d’art, au studio de design OKHA. Au cahier des charges, il fallait donner l’esprit d’une galerie d’art, tout en maintenant le confort décontracté d’un lieu de vie, « Le projet devait être multifonctionnel et s'adapter aux vacances en famille, aux repas entre amis, mais aussi à des rendez-vous plus formels d'accueil des invités professionnels », explique Mark Rielly, architecte de l'ARRCC.



Dans la suite principale, un tableau de Conrad Botes apporte de la luminosité à la pièce à dominante gris neutre.

Dans la suite principale, un tableau de Conrad Botes apporte de la luminosité à la pièce à dominante gris neutre.
©Elsa Young




On entre dans la maison par un pont en béton au-dessus d'un point d'eau et l’on passe des murs gris foncé, à des surfaces blanches et des espaces remplis de lumière intérieure, ce qui procure un changement radical. « Le passage des murs sombres aux espaces vastes et ouverts nous a permis de donner une respiration étonnante à l’impressionnante collection d’œuvres du propriétaire et d’introduire des meubles très spécifiques », explique Mark. La palette de tons neutres, gris, beiges, blanc, renforce la qualité des œuvres de manière subtile et rigoureuse. A la fois séparation et lien vers la maison décloisonnée, l’écran de bois marque un point d’orgue et s’inspire du travail de l’architecte japonais Kengo Kuma.



Tout en rondeur, le grand salon est la pièce familiale par excellence. Les tables basses sont conçues sur mesure par OKHA. Pieds en acier, plateaux recouverts de poudre de marbre gravés à l'acide et sablés.

Tout en rondeur, le grand salon est la pièce familiale par excellence. Les tables basses sont conçues sur mesure par OKHA. Pieds en acier, plateaux recouverts de poudre de marbre gravés à l'acide et sablés.
©Elsa Young




Dans la salle à manger, pièces de design et figures tribales sculptées s’organisent pour donner de la personnalité à la pièce. Le projet s’est construit en écho aux œuvres d’art, comme en témoigne le grand salon dans lequel le mobilier sobre et discret laisse une large place aux grandes toiles contemporaines. Pour les pièces plus fonctionnelles, le mobilier sur mesure et les beaux matériaux tel que le marbre ou les bois exotiques vont dans le sens de cette exigence de haut de gamme. La cuisine est design, monochromatique et fonctionnelle, avec uniquement l'équipement nécessaire à vue. Tous les éléments périphériques sont intelligemment dissimulés dans des placards aux conceptions astucieuses. Les cinq chambres sont reliées aux espaces communs pouvant être utilisées simultanément. Chacune est agencée avec une couleur et des différentes textures de bois, marbre, laine et céramique. Et chacune d’entre elles possède une salle de bains au confort personnalisé.



ARRCC www.arrcc.com

Décor intérieur: OKHA www.okha.com

Architectes: Cimato Moroldo Architectes



La salle à manger marque un point d’orgue avec les lampes en cuivre PH Artichoke de Poul Henningsen, chez Louis Poulsen. Sur la table, chandeliers en acajou Mojo.

La salle à manger marque un point d’orgue avec les lampes en cuivre PH Artichoke de Poul Henningsen, chez Louis Poulsen. Sur la table, chandeliers en acajou Mojo.
©Elsa Young




Le patio propose des espaces ouverts modulaires en plein air pour la détente et le farniente.

Le patio propose des espaces ouverts modulaires en plein air pour la détente et le farniente.
©Elsa Young




L’escalier magistral de marbre et de verre est présent telle une sculpture. Le miroir solaire en laiton, référence au cosmos, conçu par Adam Court d’OKHA accueille les visiteurs.

L’escalier magistral de marbre et de verre est présent telle une sculpture. Le miroir solaire en laiton, référence au cosmos, conçu par Adam Court d’OKHA accueille les visiteurs.
©Elsa Young




Le bar est dissimulé derrière la cloison écran. Il affiche sa personnalité avec un lustre mobile suspendu de David Weeks dans l’espace à double hauteur.

Le bar est dissimulé derrière la cloison écran. Il affiche sa personnalité avec un lustre mobile suspendu de David Weeks dans l’espace à double hauteur.
©Elsa Young




Le salon est réservé à la famille autour des tables basses rondes en marbre, réalisées sur mesure. Dans le prolongement, la cuisine de conception minimaliste, est monochromatique et fonctionnelle.

Le salon est réservé à la famille autour des tables basses rondes en marbre, réalisées sur mesure. Dans le prolongement, la cuisine de conception minimaliste, est monochromatique et fonctionnelle.
©Elsa Young




Comme les autres pièces, les espaces de circulation et de transition, sont traités avec soin. Lampadaire Big Shadow de Marcel Wanders, pour Cappellini. Au mur, collage de Asha Zero.

Comme les autres pièces, les espaces de circulation et de transition, sont traités avec soin. Lampadaire Big Shadow de Marcel Wanders, pour Cappellini. Au mur, collage de Asha Zero.
©Elsa Young




Deux œuvres d'art grand format structurent la pièce dans ses lignes et ses formes. Chargé de mystère poétique, le triptyque subtilement coloré de la sud-africaine Penny Siopis constitue un élément de mouvement dans l’espace formel, tandis que des lignes plus marquées de l’œuvre de Serge Alain Nitegeka, originaire du Burundi.

Deux œuvres d'art grand format structurent la pièce dans ses lignes et ses formes. Chargé de mystère poétique, le triptyque subtilement coloré de la sud-africaine Penny Siopis constitue un élément de mouvement dans l’espace formel, tandis que des lignes plus marquées de l’œuvre de Serge Alain Nitegeka, originaire du Burundi.
©Elsa Young




Jeux de miroirs et de transparence, densité des matériaux, accueillent objets d’art africains et design.

Jeux de miroirs et de transparence, densité des matériaux, accueillent objets d’art africains et design.
©Elsa Young