Douche ou baignoire ?

Cléo Trocmé
Douche ou baignoire ? Le choix est parfois cornélien, sauf à posséder une très grande salle de bains permettant d'installer les deux. Avantages et inconvénients de chacune des options.
Pour éviter les éclaboussures, la douche à l'italienne s'abrite derrière deux parois galbées en verre sécurité 8 mm. Openspace. Lapeyre.

Pour éviter les éclaboussures, la douche à l'italienne s'abrite derrière deux parois galbées en verre sécurité 8 mm. Openspace. Lapeyre.
©2010 DR

Une douche pour les gens pressés et une baignoire pour les paresseux, une douche pour les petites salles de bains, une baignoire pour les grandes… Telles sont quelques-unes des idées reçues que l'on entend fréquemment.

La réalité est pourtant moins simple. Les nouvelles cabines et les colonnes de douche garantissent un vrai confort tandis que les baignoires gagnent en personnalité avec des formes et des dimensions plus variées.



Les douches, toujours plus confortables

Trois options pour les inconditionnels de la douche : une cabine prête à poser, une douche avec receveur sur mesure ou une douche à l'italienne.



Une cabine de douche, prête à poser. Conçue comme un bloc, elle se compose d'un bac et de parois en verre. Elle s'installe facilement, dans toutes les configurations. Pour un confort supplémentaire, certaines cabines intègrent des jets hydromassants, des sièges, une radio…



Une douche sur mesure se compose selon vos envies en choisissant un bac à poser, carré, rectangulaire ou quart de rond, des parois en verre, sérigraphié ou non et une porte, coulissante ou pivotante.



Une douche à l'italienne se réalise également sur-mesure. Sans receveur, elle ne connaît aucune limite, ni de dimensions, ni de forme, ni de revêtement. Pour éviter toute infiltration d'eau, attention à bien soigner l'étanchéité et l'évacuation.



Les baignoires, toujours plus déco

Le choix de la baignoire dépend non seulement de la dimension de la salle de bains et de sa configuration, mais aussi du style recherché.



Une baignoire à bords droits s'implante le long d'un mur. D'un design classique, elle s'habille au choix de carrelage ou d'un tablier décoratif en bois ou en acrylique.



Une baignoire d'angle, de dimensions plus généreuses, privilégie le confort.



Une baignoire asymétrique ou à pans coupés présente l'avantage d'une emprise au sol réduite pour un confort équivalent. Une solution à privilégier dans les pièces où chaque centimètre carré compte.



Une baignoire îlot. Libérée de tablier, elle ne connaît aucune limite de forme ou de dimensions. Posée le long d'un mur ou en épi, elle est plus lourde qu'une baignoire classique et mesure en moyenne 180 x 80 cm contre 160 x 75 cm en moyenne pour un modèle classique.



Quel matériau pour la baignoire ?

Traditionnelle, une baignoire en fonte est toujours élégante. Inconvénient, elle est lourde et d'un contact froid avec la peau. Autre inconvénient, la fragilité de son émail.

En acrylique, une baignoire est toujours douce au toucher et facile à nettoyer. Attention, il existe plusieurs types de matériaux synthétiques. Lorsque l'acrylique est mélangé à du quartz, la baignoire est particulièrement résistante aux chocs et aux rayures.



Concilier douche et baignoire

Concilier douche et baignoire, c'est possible, y compris dans une salle de bains de dimensions réduite.



Avec un écran. Plutôt que d'installer une douche et une baignoire séparée, il suffit d'installer sur la baignoire un écran contre les éclaboussures. Une solution facile à mettre en œuvre et économique. Cet écran peut être relevable, pivotant ou coulissant. Lorsqu'il est sérigraphié, l'intimité est préservée.



Avec une baignoire-douche. Ces baignoires présentent sur une partie de leur surface un fond plat antidérapant et renforcé spécialement conçu pour se doucher sans risquer de glisser. Une solution à associer à un écran pour éviter toute éclaboussure.