Une douche à l'italienne

Cléo Trocmé
Liberté de forme, de dimensions, de revêtements… La douche à l'italienne n'offre que des avantages. A condition cependant de soigner son étanchéité et son évacuation. Tout savoir pour réussir sa douche à l'italienne.
Confort maximal, une douche à l'italienne est accessible à tous, particulièrement aux personnes à mobilité réduite. Mobalpa.

Confort maximal, une douche à l'italienne est accessible à tous, particulièrement aux personnes à mobilité réduite. Mobalpa.
©2009 DR

La douche à l'italienne, aussi appelée douche sans receveur, fait rêver. Elle offre en effet de nombreux avantages, des avantages esthétiques et des avantages en terme de confort d'utilisation. Mais pour que ce rêve ne se transforme pas en cauchemar, elle exige une mise en œuvre dans les règles de l'art.



Une douche à l'italienne, côté déco

La douche à l'italienne prolonge de plain-pied le sol de la salle de bains, sans la moindre coupure puisqu'il n'y a pas de receveur comme dans une douche classique ou une cabine.

Pas de receveur, donc pas de limite, la douche à l'italienne peut prendre toutes les dimensions. Elle peut être petite dans une salle de bains étriquée ou large, dans une salle de bains pièce à vivre. Elle peut être aménagée le long d'un mur ou dans un angle, être carrée, rectangulaire ou ronde.



Une douche à l'italienne peut être totalement ouverte, la douche est alors partie intégrante de la salle de bains. Il n'y a plus de séparation visuelle, surtout si le revêtement de sol est le même que dans le reste de la pièce. L'impression d'espace est alors renforcée.

Pour préserver l'intimité et éviter les projections d'eau, une douche à l'italienne peut cependant être fermée par une cloison vitrée, un rideau de douche, une cloison maçonnée ou en briques de verre, droite ou courbe. Là encore, la liberté est totale.



Une douche à l'italienne, côté confort

Dans une douche à l'italienne, la liberté de mouvement est garantie. Elle n'est plus entravée par des parois trop proches. Par ailleurs, l'absence de receveur permet son utilisation par les personnes à mobilité réduite.



Une douche à l'italienne, côté technique

La mise en œuvre d'une douche à l'italienne doit être très soignée afin d'éviter toute infiltration d'eau dans les parois ou toute inondation dans la salle de bain. Il est donc recommandé de faire appel à un professionnel dont le travail sera couvert par la garantie décennale.

On distingue deux techniques de réalisation, par cuvelage ou avec un receveur à carreler.



Dans un cuvelage, l'étanchéité est assurée par une feuille de zinc, de plomb ou de PVC sur laquelle est coulée puis façonnée une chape en béton hydrofuge avec une pente de 1 à 3 cm par mètre en direction de l'évacuation. Pour une mise en œuvre plus facile, on trouve désormais des kits comprenant la feuille d'étanchéité, une bonde de vidage soudée à la feuille en usine ainsi que la colle spéciale et les bandes de renfort pour les angles.



Les receveurs à carreler sont des plaques de polystyrène, légères et étanches qui présentent les pentes nécessaires à l'évacuation de l'eau. Elles intègrent un vidage central ou latéral façon canal.



L'étanchéité assurée, la douche est ensuite habillée d'un revêtement au choix. Un revêtement à coller avec une colle hydrofuge (carrelage, galets, pierre, mosaïque…), ou bien un revêtement à poser dans la réservation prévue à cet usage, caillebotis de bois ou de métal.