Holland & Sherry : l’Art en la Matière

Mario de Castro
Bienvenue dans le monde du tissu de Holland & Sherry. Zoom arrière. 1836, Londres. Stephen George Holland et Frederik Sherry ouvrent au 10 Bond Street un commerce de draperie de laine et de soieries, un an précisément avant le couronnement de la Reine Victoria.
Élégant camaïeu pour le tissu  Scala avec broderie en application

Élégant camaïeu pour le tissu Scala avec broderie en application
©DR

En 1837, la Couronne fait appel aux services du drapier, par l’intermédiaire des Maîtres Tailleurs. Cet événement fastueux va dès lors permettre à la maison d’asseoir son savoir-faire et de s’imposer au rang de commerce de prestige. Sa situation au cœur du quartier chic de Mayfair facilite grandement sa notoriété, et son extension avec l’ouverture de nombreuses succursales dans les capitales mondiales, Paris, Saint-Pétersbourg, Buenos Aires ou encore New York. C’est grâce à la fusion avec l’Ecossais Lowe Donald en 1968, que l’entreprise, gérée de façon familiale pendant un siècle, tourne une nouvelle page. 


Établie à Paris depuis 1910, Holland & Sherry n’a cessé de séduire les grands noms de la couture française, gagnant progressivement ceux de la décoration. Cependant, c’est bien à New York que naît en 1998 la collection Holland & Sherry Interiors, très vite devenue une référence dans cet univers. En 2009 c’est au tour de Paris de consacrer le département décoration intérieure de la société, avec l’ouverture d’un showroom sur la Rive Gauche. La marque mondialement connue pour la qualité de ses tissages tels que les cachemires peignés aux chardons, les satins de laine et autres velours de lin et cachemire, fournit les décorateurs et les connaisseurs en quête permanente d’innovation et d’un savoir-faire. Holland & Sherry avec le créateur et brodeur français Nicolas Chambeyron, est en train de connaître un développement spectaculaire grâce aux broderies d’ameublement fabriquées sur mesure en Europe et qui sont directement issues du sérail de la haute couture.


Le showroom parisien, imaginé par l’architecte-star de la décoration outre-Atlantique, Eric Hilton, est une sorte de « gentlemen’s club»  avec ses salons parés des différentes collections. Cachemires et broderies d’ameublement ont gagné leur propre espace tout comme les lins de C&C Milano, les revêtements muraux inédits en France de Phillip Jeffries ou les créations textiles de Muriel Brandolini.  Les plus grands noms de la décoration mondiale, les hôtels de luxe tels le Meurice à Paris, la Maison Lanvin,  Dior, Chanel, Smalto…«y croient» ! Une gamme de tapis  sur mesure vient, depuis cette année, étoffer l’univers de la décoration. Holland & Sherry n’en continue pas moins de fabriquer ses tissus traditionnels tels le tweed ou les tartans écossais, au Yorkshire ou dans les Nouvelles Hébrides.


 


Interview de Nicholas Chambeyron , le directeur artistique de Holland & Sherry:


Il y a un peu plus de dix ans, j'ai proposé à Holland & Sherryde créer une collection de broderies d'ameublement pour le showroom de New York qui venait d'ouvrir.  J’ai tout de suite reçu un accueil et un soutien enthousiastes.


Nous fonctionnons tel un soyeux lyonnais comme Tassinari ou Prelle dont je partage la philosophie.


J’ai grandi dans la région lyonnaise où mon grand-père avait une usine de tissage : je me sens affilié à ce monde-là. L'inventeur de la machine Cornely est né à l'Arbresle, dans la maison où ont résidé plus tard mes tantes, et a vécu dans mon village natal: Mr Thimonier, inventeur du couso-brodeur ancêtre de la machine à coudre ! Je me sens maillon de cette chaîne-là.


Quinze ans d’expérience dans la Haute Couture m'ont appris le luxe et le raffinement à la française, en particulier en matière de broderie.


Nous fabriquons des produits très élaborés, fruits d’une multitude d'expériences, réalisés en Europe. Nos confections s’appuient sur un  savoir-faire spécifique : la fabrication technique associe l'habileté manuelle aux machines ultra-sophistiquées et informatisées.


Comme je déteste que cela ressemble à du travail machine, je porte beaucoup d'attention à trouver des points raffinés.


Nous sommes conscients que seule la rapidité – de l'échantillonnage et de la production – est la condition d'un carnet de commandes rempli.


Notre devise est de livrer le meilleur, pas le moins cher. Cela définit assez bien l'exigence que j'essaie d'insuffler à tous les niveaux. Et je dois dire que H&S est le parfait partenaire pour cela.


C'est une maison qui voit à très long terme et sait très bien comment on construit une bonne réputation. Elle n'hésite pas à investir pour cela.


En ce qui concerne le style de mes dessins, j'essaie de trouver un bon compromis entre ma culture classique et le besoin de "modernité” pour mes clients. Ce qui signifie pour ma part, non pas du minimalisme mais de la nuance, toujours avec du dessin.


Il y a cependant de grandes différences d'un marché à l'autre, et j'ai bien besoin de toutes mes archives, tant textiles que graphiques pour répondre à toutes les demandes.


Je travaille avec beaucoup de documents, et passe beaucoup de temps à glaner mon inspiration.


Comme je suis très, très technique, je vais dans le détail pour chaque projet et toutes les commandes transitent par moi.


Je passe 75% de mon temps à régler ce type de problème. Ce qui me laisse moins de temps pour dessiner de nouveaux modèles.


L’entreprise est prospère puisque depuis 10 ans nous avons servi plus de 950 clients référencés aux États-Unis qui sont, pour la plupart, d'une grande fidélité d'un chantier à l'autre.


C'est je crois, la meilleure récompense !


 


Holland  & Sherry

17, rue de l’Échaudé

75006 Paris

Tél : 01 42 33 55 91

info@hollandsherry.fr

www.hollandandsherry.com