L’ECAL (Ecole Cantonale d’art de Lausanne), l’esthétique entre art et design

Agnès Zamboni
Créée en 1821, comme Ecole des Beaux-Arts, elle a été transformée pour s’adapter aux métiers du design. Toujours classée dans les 10 meilleures écoles de design au monde, elle reste attachée aux arts visuels.
Scénographie « Heart of Glass » Axel Crettenand pour l’ECAL.

Scénographie « Heart of Glass » Axel Crettenand pour l’ECAL.
©ECAL


Sa sélection et formation



Cette institution publique financée par l’Etat, offre six filières de niveau Bachelor (Arts Visuels, Cinéma, Design Graphique, Design Industriel, Media & Interaction Design, Photographie) et cinq de niveau Master (Arts Visuels, Cinéma, Design de Produit, Photographie, Type Design). Elle propose également une Année Propédeutique qui prépare à l’entrée dans ses départements et deux Master of Advanced Studies en Design for Luxury et Craftsmanship et en Design Research for Digital Innovation. Créativité, motivation, énergie et curiosité sont les principales qualités demandées à l’étudiant, bachelier ou ayant obtenu un diplôme équivalent, qui souhaite intégrer l’Année Propédeutique en vue de préparer un Bachelor et/ou un Master. Le coût annuel du cursus Bachelor et Master varie de 1 710 € à 2 154 €, en fonction des filières, hors frais d’inscription et frais annexes. Et 10 814 €, pour un Master Luxury et Craftsmanship.



Dans le cadre de l’Appartement 50, exposition à La Cité Radieuse de Marseille, Agrafes, projets d’étagère et d’horloge avec système d’accrochage façon étau de Dong-In Seol pour l’ECAL.

Dans le cadre de l’Appartement 50, exposition à La Cité Radieuse de Marseille, Agrafes, projets d’étagère et d’horloge avec système d’accrochage façon étau de Dong-In Seol pour l’ECAL.
©Michel Bovin




Sa différence



La formation est dirigée vers la pratique, avec la participation à de nombreux salons, expositions ou évènements pour augmenter la visibilité du travail des étudiants. Avec une vocation historique de formation à la création plastique, elle intègre, depuis 2007, l’ELAC, l’Espace Lausannois d’Art Contemporain, vitrine d’art et de design. 



Dans le cadre de l’Appartement 50, exposition à La Cité Radieuse de Marseille, projet de vase Pilotis de Thomas Elliott Burns pour l’ECAL.

Dans le cadre de l’Appartement 50, exposition à La Cité Radieuse de Marseille, projet de vase Pilotis de Thomas Elliott Burns pour l’ECAL.
©Michel Bovin




Ses actions extérieures



Un programme Erasmus est développé pour faciliter les échanges avec les étudiants étrangers. L’ECAL a toujours développé de nombreux partenariats avec des firmes internationales comme Alessi, Baccarat, BCV, Bernardaud, BMW Group, Camper, Cassina, Centre Pompidou Paris, Christofle, Galerie Kreo, Galeries Lafayette, Hansgrohe Axor, Hermès, IKEA, Mauviel, Luceplan, Nestlé, Nespresso, Petit h, Swissnex, USM, Vacheron Constantin, Vitra, Woolmark... Elle a été l’une des premières écoles à organiser des évènements extérieurs en collaboration avec le Salon de Milan. Un programme Erasmus est également développé pour faciliter les échanges entre les étudiants des écoles européennes.



Contact :

Ecal


5, avenue de Temple

1020 Renens

Suisse

Tél. : 0041 21 316 99 33

Mail : ecal@ecal.ch

www.ecal.ch  



Master of Advanced studies in Design for Luxury et Crafsmanship, projet Planes de Sandra Martinez pour l’ECAL.

Master of Advanced studies in Design for Luxury et Crafsmanship, projet Planes de Sandra Martinez pour l’ECAL.
©ECAL




Dans le cadre de l’Appartement 50, exposition à La Cité Radieuse de Marseille, à gauche, projet d’assiettes en arts de la table Polychromie de Leila Chouikh et, à droite, cadran solaire Radieux d’Ahmed Bedair, pour l’ECAL.

Dans le cadre de l’Appartement 50, exposition à La Cité Radieuse de Marseille, à gauche, projet d’assiettes en arts de la table Polychromie de Leila Chouikh et, à droite, cadran solaire Radieux d’Ahmed Bedair, pour l’ECAL.
©Michel Bovin




Présentation de projets des étudiants de l’ECAL dans l’Appartement 50 et sur la terrasse de La Cité Radieuse de Marseille.

Présentation de projets des étudiants de l’ECAL dans l’Appartement 50 et sur la terrasse de La Cité Radieuse de Marseille.
©Michel Bovin




Dans le cadre de l’Appartement 50, exposition à La Cité Radieuse de Marseille, projet de miroirs Promenade et Volets de Lola Buades Balle pour l’ECAL.

Dans le cadre de l’Appartement 50, exposition à La Cité Radieuse de Marseille, projet de miroirs Promenade et Volets de Lola Buades Balle pour l’ECAL.
©Michel Bovin




Projet de Bachelor Industrial Design, Regular, petits appareils d’électro-ménager d’Arthur Desmet.

Projet de Bachelor Industrial Design, Regular, petits appareils d’électro-ménager d’Arthur Desmet.
©ECAL




Travaux de Master of Advanced studies in Design for Luxury et Crafsmanship. A gauche, Night Thought de Jenna Kaes pour l’ECAL, ayant reçu le prix Vacheron Constantin. A droite, projet de Kim Hyeshin pour l’ECAL.

Travaux de Master of Advanced studies in Design for Luxury et Crafsmanship. A gauche, Night Thought de Jenna Kaes pour l’ECAL, ayant reçu le prix Vacheron Constantin. A droite, projet de Kim Hyeshin pour l’ECAL.
©ECAL




Dans le cadre de l’Appartement 50, exposition à La Cité Radieuse de Marseille, projet de chaise Terrasse de Thomas Schmitz pour l’ECAL.

Dans le cadre de l’Appartement 50, exposition à La Cité Radieuse de Marseille, projet de chaise Terrasse de Thomas Schmitz pour l’ECAL.
©Michel Bovin




Workbays Village, projet résultant d’un workshop dirigé par Camille Blin et Erwan Bouroullec, les étudiants en 2ème année Master Design Produit de l’ECAL présentant des systèmes d’agencement de bureau Workbays imaginés par Ronan et Erwan Bouroullec par Vitra.

Workbays Village, projet résultant d’un workshop dirigé par Camille Blin et Erwan Bouroullec, les étudiants en 2ème année Master Design Produit de l’ECAL présentant des systèmes d’agencement de bureau Workbays imaginés par Ronan et Erwan Bouroullec par Vitra.
©ECAL




Projet Sit Down Pablo ! au musée Pablo Picasso de Paris, banc Tie d’Isabelle Baudras, produit par Tectona et faisant partie d’un groupe de neuf étudiants de l’ECAL qui a mené une étude sur les assises dans une cinquantaine de musées en Europe.

Projet Sit Down Pablo ! au musée Pablo Picasso de Paris, banc Tie d’Isabelle Baudras, produit par Tectona et faisant partie d’un groupe de neuf étudiants de l’ECAL qui a mené une étude sur les assises dans une cinquantaine de musées en Europe.
©ECAL




Projet de Bachelor Industrial Design, Entre deux palmiers, hamac conçu par Marie Millière.

Projet de Bachelor Industrial Design, Entre deux palmiers, hamac conçu par Marie Millière.
©ECAL