Zeuxis, la galerie art de vivre

Anne Swynghedauw
À Paris, près de la place Saint-Georges, Amélie du Chalard, fondatrice de Zeuxis, ouvre une seconde galerie ouverte au public, dans laquelle se côtoient œuvres d’art contemporain et pièces de design. Découverte.
À l’étage la grande pièce à vivre déploie ses beaux volumes sous la charpente d’origine. La table en béton est une fabrication sur mesure, œuvres de Frédéric Heurlier Cimolai et Marie-Claude Bugeaud.

À l’étage la grande pièce à vivre déploie ses beaux volumes sous la charpente d’origine. La table en béton est une fabrication sur mesure, œuvres de Frédéric Heurlier Cimolai et Marie-Claude Bugeaud.
©Zeuxis


Dans le IXe arrondissement de Paris, quartier en pleine mutation, la galerie Zeuxis a été imaginée, par sa fondatrice, comme une maison de ville dans laquelle l’art trouve sa place naturellement. Les sculptures de Nadine de Garam, les livres ouverts de Tanguy Tolila, les tableaux de Claire de Chavagnac Brugnon ou d’Helen Butler se placent près des mobiles de Jacques Salles et les sculptures de Victoire d’Harcourt dans une architecture intérieure élégante.



Le billard rend la pièce plus familière, sur le sol en terrazzo de marbres. Sculpture de Victoire d’Harcourt, tabouret édition limitée création Matthias Scherzinger.

Le billard rend la pièce plus familière, sur le sol en terrazzo de marbres. Sculpture de Victoire d’Harcourt, tabouret édition limitée création Matthias Scherzinger.
©Zeuxis




Une galerie d’art à vivre



Sur 230 m² les deux niveaux ont été entièrement aménagés en créant une entrée, une pièce à vivre avec cuisine, une chambre et une salle de bains. Le projet a été conçu par l’agence d’architecture Batiik. Au cahier des charges, une meilleure visibilité des œuvres d’art, un lieu plus grand entièrement réhabilité, un espace de stockage plus vaste et une vitrine qui ouvre la galerie sur la rue. Du bâtiment d’origine, construit aux XVIIIe et XIXe siècle, les architectes ont conservé les éléments de structure caractéristiques tels que les poutres Eiffel et la charpente en bois. Leur conception de l’espace a donné naissance à une galerie show-room aux murs blanc immaculé, sur un sol en terrazzo de marbre XXL, tout en insérant un escalier en demi-cercle, transition habile entre le niveau cour plus haut que le niveau rue.



La chambre est séparée par des portes sur toute la hauteur, réalisées sur mesure. Lit Caravane, table basse création Paolo Piva, B&B Italia, tabouret noir création Charlotte Perriand, Cassina. Tableaux de Laurence Garnesson et Claire de Chavagnac Brugnon.

La chambre est séparée par des portes sur toute la hauteur, réalisées sur mesure. Lit Caravane, table basse création Paolo Piva, B&B Italia, tabouret noir création Charlotte Perriand, Cassina. Tableaux de Laurence Garnesson et Claire de Chavagnac Brugnon.
©Zeuxis




Au premier niveau, tout est décloisonné comme une grande pièce à vivre pour y recevoir, acheteurs, collectionneurs et convives avec salle à manger, salon, et cuisine ouverte. Les larges ouvertures donnent sur une cour intérieure, un apport de lumière non négligeable. Côté rue, la chambre est séparée par de hautes portes vitrées créées par les architectes et une salle de bains attenante. Partout les œuvres d’art et les objets de design trouvent leur place.



Sous les poutres décapées, la cuisine est ouverte sur un grand volume blanc qui met en exergue les œuvres d’art et les pièces de design. Tableau Florence Nerisson.

Sous les poutres décapées, la cuisine est ouverte sur un grand volume blanc qui met en exergue les œuvres d’art et les pièces de design. Tableau Florence Nerisson.
©Zeuxis




Zeuxis, du nom du peintre grec (-400 ans avant JC), galeries prometteuses



Tout commence en 2015, avec la plateforme numérique zeuxis-art.com qui met en connexion plus de 4000 œuvres d’art contemporain, de 250 à 5 000 €, soit 60 artistes et 10 designers. La toute jeune trentenaire Amélie du Chalard, après un parcours dans la finance, ouvre une galerie rive gauche à Paris et une à Londres. L’idée ? Acquérir une œuvre d’art contemporaine plutôt bon marché dans un espace domestique rassurant. L’acheteur se projette dans un univers familier qui contraste avec l’environnement épuré des galeries traditionnelles, parfois austères. Chaque mois, Amélie du Chalard propose dans la galerie un accrochage particulier à travers une nouvelle exposition, dont elle est le commissaire avec un duo ou un trio d’artistes.



Zeuxis rive droite

10, rue Clauzel

75009 Paris

Ouvert du lundi au samedi de 9h00 à 19h00

www.zeuxis-art.com



Au rez-de-chaussée, l’escalier en chêne conduit à la galerie côté cour. Mobile de Jacques Salles.

Au rez-de-chaussée, l’escalier en chêne conduit à la galerie côté cour. Mobile de Jacques Salles.
©Zeuxis




Les larges canapés Caravane donnent le ton d’un esprit ethnique et chic. Fauteuil en cuir création de Pierre Paulin. Peintures de Claire de Chavagnac Brugnon et Marie-Claude Bugeaud.

Les larges canapés Caravane donnent le ton d’un esprit ethnique et chic. Fauteuil en cuir création de Pierre Paulin. Peintures de Claire de Chavagnac Brugnon et Marie-Claude Bugeaud.
©Zeuxis




L’escalier tout blanc se fond dans l’espace pour laisser place au mobile de Jacques Salles et à une console.

L’escalier tout blanc se fond dans l’espace pour laisser place au mobile de Jacques Salles et à une console.
©Zeuxis