Le Hi-Macs à l’assaut de l’architecture

Christian de Rivière
Pas moins de dix-sept architectes et designers de renommée internationale ont collaboré au projet avant-gardiste de l’hôtel Puerta América de Madrid. Ayant été exploité dans toutes ses champs d’application, le Hi-Macs confère une forte identité architecturale à l’édifice et un niveau de qualité exceptionnel à son design intérieur. Principalement minéral, le Hi-Macs est composé à plus de 70% de bauxite (poudre de pierre naturelle), 25% de résine acrylique et de pigments naturels. Ses applications varient de l’habitat à l’architecture en passant bien évidemment par les plans de travail, mais aussi certains luminaires ou meubles au design très contemporain. Pas étonnant que les designers s’en emparent.
La façade de l'hôtel Silken Puerta América imaginée par Jean Nouvel

La façade de l'hôtel Silken Puerta América imaginée par Jean Nouvel
©Rafael Vargas

Depuis sa commercialisation, ce matériau qui allie esthétique et technologie a su séduire de nombreux architectes et designers de renom. Dans le projet madrilène de l’Hôtel Puerta América, Zaha Hadid a utilisé le Hi-Macs à outrance pour ses propriétés de thermoformage et de joints invisibles. Ainsi, l’ensemble du mobilier des chambres est conçu pour donner l’impression d’être réalisé d’un seul bloc : les bureaux, chevets et tablettes jaillissent des murs, les baignoires semblent avoir été creusées dans la matière puis deviennent des lavabos… Les aspects technique, lisse, pur et organique ont inspiré le talent créatif de la grande architecte anglo-irakienne, figure emblématique du mouvement déconstructiviste.



Marc Newson a eu pour tâche de concevoir le bar du rez-de-chaussée : le sol joue l’alternance entre des dalles de cuir gris ardoise et de marbre de Carrare. Les murs en aluminium, profilés comme l’intérieur d’un avion, ont été découpés au laser. Huit tables hexagonales en Hi-Macs Ivory white ont alors été dessinées par Marc Newson pour créer un effet nid d’abeille et apporter une dimension technologique et fonctionnelle au lieu.



Ron Arad affectionne tout particulièrement ce minéral reconstitué pour laisser libre cours à des formes rondes et douces, convexes ou concaves. Il révolutionne le concept de chambre d’hôtel avec une nouvelle organisation de l’espace, sans aucune contrainte. Au septième étage, il a imaginé différents éléments aux formes arrondies (lit, baignoire ovale, douche, lavabos encastrables, abattant de toilettes) s’articulent autour d’un espace en forme de S.



Au douzième et treizième étages de l’hôtel, Jean Nouvel s’est, quant à lui, attelé à créer des salles de bains, saunas et bains turcs dépourvus de joints perceptibles afin d’atteindre des éléments fonctionnels au design fluide, ergonomique, hygiénique et dans lesquels on peine à dissocier les éléments mobilier des appareils sanitaires et revêtements muraux. L’homogénéité est parfaite. Le Hi-Macs se prolonge alors dans les chambres pour devenir tour à tour banquette, mobilier ou encore revêtement de portes. Ayant choisi le thème de la liberté, l’extrême polyvalence du matériau répond ainsi aux audaces de Jean Nouvel qui l’exploite sous toutes ses formes.



Pour le restaurant, Christian Liaigre a conçu un bar central avec un bas-relief sculpté aux inspirations andalouse, galicienne et catalane figurant la céramique, le fer forgé et la broderie. Malgré son volume imposant, le bar semble flotter en apesanteur grâce à un subtile rétroéclairage à intensité variable qui révèle toute la translucidité du Hi-Macs. Ce matériau se prête à un véritable travail d’artisanat et sa polyvalence permet une grande créativité dans la réalisation de motifs décoratifs. Les dessins du designer ont en effet été numérisés afin de sculpter le matériau avec une extrême précision en respectant la grande créativité des motifs décoratifs imaginés par Christian Liaigre. L’impression donnée fait penser à un gigantesque bloc d’albâtre poli à l’extrême et mis en valeur par un rétroéclairage.



Doté de nombreux atouts le Hi-Macs ressemble à de la pierre, se sculpte comme du bois et se thermoforme comme du plastique. Ainsi, les architectes et designers, aux spécificateurs peuvent imaginer des conceptions totalement nouvelles, qu’elles soient destinées à des projets commerciaux ou à l’habitat. Non poreux, résistant à l’usure et aux tâches courante, translucide et flexible, ce matériau est idéal pour une utilisation dans les hôtels, aéroports, boutiques, bars, restaurants, hôpitaux, et installations industrielles, ainsi que pour les surfaces de travail, comptoirs alimentaires, tables de cuisine, éléments à lavabos encastrables, toilettes, bureaux et décorations murales.



Hotel Silken Puerta América Madrid

Tél: +34 917 445 400

Fax: +34 917 445 401

Avenida de América, 41 28002 Madrid

España www.hoteles-silken.com/hotel-puerta-america-madrid

www.himacs.eu