Les chaises de Frank Lloyd Wright, de l'architecte au designer

Benjamin Tardy
Le célèbre architecte de la « Maison de la cascade » fut un contemporain de Charles Rennie Mackintosh, pionnier de l'Art Nouveau. Considéré comme son homologue de ce côté de l'Atlantique, ce dernier l'influença fortement par son style, et ça se voit !
Johnson Wax 2  une chaise de bureau bien sympathique

Johnson Wax 2 une chaise de bureau bien sympathique
©2010 DR

La plupart de ses chaises sont aujourd'hui rééditées par Cassina. Au premier coup d'œil, la ressemblance est frappante. Et pourtant, Frank Lloyd Wright n'a rien d'un plagiaire ! Lorsqu'il part en Europe pour refaire sa vie, sa rencontre avec Charles Rennie Mackintosh le lance dans le design de mobilier. Il laisse aux Etats-Unis son cabinet d'architecte, ainsi que sa première femme et ses huit enfants ! Sa nouvelle vie commence.



Converti à l'Art Nouveau par son homologue européen, Frank Lloyd Wright concevra le mobilier en même temps que les bâtiments qu'il construira. Ainsi naissent les chaises Coonley 1 et Coonley 2 destinées à la Coonley House en 1907. Dossier à barres respectivement court et long, assise rembourrée, absence d'accoudoirs ; les chaises Coonley rappellent clairement la Hill House 1 de Charles Rennie Mackintosh. Un an plus tard, Frank Lloyd Wright dessine la Robie House, et la chaise Robie 1 dans la même veine. Plus question de nier, la Hill House 1 a une petite sœur, sauf qu'elle est en cerisier comme les Coonley.



Si ses premières chaises s'inspirent du style de son confrère écossais, ce n'est qu'une partie de son éclectisme. Déjà fortement intéressé par l'architecture japonaise, Frank Lloyd Wright voyage au Japon en 1917 : cela marque un tournant décisif dans sa carrière. Lorsqu'il ouvre et construit sa propre école d'architecture à Spring Green, Winsconsin, le style japonisant s'impose. Et la Taliesin Chair arrive. Avec son allure d'origami, la Taliesin Chair donne l'impression de s'asseoir dans du papier. L'ensemble est en frêne teinté noir, tandis que l'assise est nettement plus rembourrée que pour ses premières chaises.



Frank Lloyd Wright mise désormais sur le confort. Il crée en 1936 la Johnson Wax 2, étonnante structure de tubes en acier peint. L'assise et le dossier sont ronds et rembourrés pour un confort maximal, tandis que les quatre pieds sont munis de roulettes pivotantes, assurant une mobilité impeccable. La Barreltonneau en anglais – lancée en 1937 reprend le dossier à barres de Charles Rennie Mackintosh, mais reste dans un esprit confort. L'assise ronde contraste avec le dossier rectiligne, tout en s'accordant avec le dossier à douves recourbées et la forme en demi-cercle de la chaise.



Si ses inspirations ont été nombreuses, la sensibilité de Frank Lloyd Wright l'a conduit à s'aventurer dans de nombreux styles, tout en forgeant le sien. Un style disponible chez Cassina, sauf pour la Taliesin qui occupe toujours l'école, aujourd'hui ouverte au public.



www.cassina.com

www.franklloyrdwright.org