Matali Crasset fait du design durable chez Moustache

Normandie Hoche
L’éditeur de mobilier contemporain Moustache se définit lui-même comme « une famille de designers rassemblés par affinités électives ». Il était donc tout naturel que les fondateurs de cette maison, Stephane Arriubergé et Massimiliano Iorio, fassent appel aux talents de leur amie Matali Crasset. Pour eux, elle a imaginé une gamme d’objets à partir d’un élément : le tréteau.
L'Instant seat en cuir orange

L'Instant seat en cuir orange
©2009 DR

De l’artisanat à la musique électronique, en passant par l’industrie textile et le commerce équitable, Matali Crasset donne l’impression d’avoir le don d’ubiquité. Mais le cœur de son activité demeure le design industriel. Le caractère empathique de ses créations a séduit Stéphane Arriubergé qui a souhaité la rencontrer et l’a invitée à se joindre au projet Domestic et plus récemment à Moustache.



« Plutôt que d’aborder le travail par l’objet, Matali réfléchit à un scénario qu’elle projette sur les gens avec lesquels elle travaille ou sur les utilisateurs de mobilier. Elle dessine ensuite une structure qui permet de répondre à ce scénario. Cette approche nous plait et correspond bien à Moustache », explique Stéphane Arriubergé. En outre, sa marque tend à proposer des solutions pérennes en termes de consommation des objets. Matali Crasset était donc la personne toute indiquée puisqu’elle tient compte de l’impact de ses gestes sur l’environnement, lorsqu’elle crée.



Cette approche durable du design se traduit notamment par l’optimisation des capacités du lieu. Matali Crasset aime recycler l’espace, que les endroits puissent avoir différentes fonctions selon les moments de la journée. C’est cette flexibilité qui intéresse les fondateurs de Moustache. Ils ont donc demandé à la créatrice de plancher sur une gamme de meubles que l’on peut ranger et déployer à vau-l’eau.



Il en résulte 3 objets, articulés autour de tréteaux en contreplaqué de hêtre (ce qui permet de réduire les emballages et la place utilisée car les éléments s’empilent facilement les uns sur les autres) : une table, une chauffeuse dont le siège peut également s’habiller de cuir et une cabane recouverte d’un un tissu matelassé. Un centre de table en forme d’arbre en acier chromé vient compléter cette ligne modulable. Parfait pour éblouir vos convives !



Matali Crasset a beaucoup d’amis ; c’est sans doute ce qui lui a inspiré la cabane « Xtra room ». Elle permet de créer une zone d’intimité et peut faire office de chambre pour les invités, comme une petite maison dans la maison ! Matali Crasset pense beaucoup à ceux qu’elle aime lorsqu’elle travaille. D’ailleurs, elle travaille souvent avec des gens qu’elle aime et qui apprécient sa générosité.



Pour Stéphane Arriubergé, elle est l’une des personnes qui a le plus compté dans la création de Moustache et d’ajouter : « Nous avons beaucoup parlé avec elle avant de lancer cette histoire. Elle a vraiment nourri le projet via des conversations, des débats, des idées. » Et elle continue de participer au succès de la marque puisqu’elle a d’autres objets pour Moustache dans ses tiroirs, et vend les collections de la marque chez Lieu Commun, la boutique parisienne qu’elle a créée avec d’autres créateurs indépendants.