Elipson : le sculpteur du son depuis 1951 a 60 ans !

Marie Grolleau
Alliant perfection sonore et design avant-gardiste ayant défrayé la chronique dans les années 60/70 et 80, Elipson réédite ses modèles mythiques pour la célébration des 60 ans de la marque. Retour sur la plus ancienne enseigne d’enceintes audio française et ses nouveautés.
Le renouveau de la sphère Elipson, enceinte Planet L, 2010 désigné par Jean-Yves Le Porcher. Existe en laqué blanc, rouge et noir. Ici, les Planet Bleu en exclusivité chez Colette. Puissance : 30-80 W. Prix : 699 € (la paire).

Le renouveau de la sphère Elipson, enceinte Planet L, 2010 désigné par Jean-Yves Le Porcher. Existe en laqué blanc, rouge et noir. Ici, les Planet Bleu en exclusivité chez Colette. Puissance : 30-80 W. Prix : 699 € (la paire).
©DR

Un patrimoine sonore inventif et performant


Sous la direction d'Henry Bazin et de l’ingénieur Maurice Latour, la société Multimoteurs concevant des petits moteurs destinés à l’industrie depuis 1938, devient Elipson (nom du premier haut-parleur sphérique muni d’un réflecteur ellipsoïdal de la marque) en 1951 sous l’impulsion de Joseph Léon qui se lance dans l’électro-acoustique. Reconnu par les professionnels, Elipson va tenter d’apporter une même perfection esthétique et technologique aux enceintes destinées au grand public.


Réflecteurs sonores, sphères, et autres conques créent une diffusion homogène du son en se basant sur le principe de la cohérence acoustique. En 1954, Elipson crée les enceintes du premier spectacle « son et lumière » du château de Versailles et sonorise le Pavillon Français de l’Exposition Universelle de Bruxelles de 1958. Fabriquée à partir de fibres végétales et de plâtre, dénommé staff, la fameuse sphère lancée par Joseph Léon en 1953, la BS 50, va renouveler le design français. Ces années 60 seront marquées par le partenariat avec l’ORTF et la naissance de l’enceinte surnommée « la Religieuse ». Le design futuriste et chaleureux des enceintes de la marque avec la 402 de 1964 et la AS30 de 1969, seront alors d’un grand succès durant la décennie 1975-1985.


En 2008, Philippe Carré, jeune entrepreneur passionné des prouesses sonores et visuelles, rachète l’entreprise. Voulant renouer avec le design avant-gardiste et la perfection sonore qui ont fait le succès d’Elipson, il rencontre Jean-Yves Le Porcher qui devient alors directeur de création de la marque. Il donne une nouvelle impulsion aux produits Elipson en utilisant des matériaux d’aujourd’hui et en relançant les enceintes sphériques iconiques des années 50 et 60 avec les Planet L.


Les enceintes ne se cachent plus mais font « voir le son » afin de faire ressentir l’émotion de la musique. Le partenariat avec le Groupement de recherche de la musique électronique (GRM) permit d’affiner les critères de richesse, de complexité et d’exigence du rendu musical, toujours dans le même esprit perfectionniste. Un esprit d’innovation et de performance en vue de restituer un son pur et naturel ainsi qu’une bonne qualité de modulation du message musical, voici le cachet d’Elipson.


La nouvelle collection 2010-2011


La BS 50, sphère iconique de la marque, crée en 1953, eu un grand succès du fait de son esthétique avant-gardiste et de sa maîtrise des ondes musicales. En effet, sa forme sphérique permet une acoustique parfaite et évite la propagation des ondes sonores résiduelles. Son oreille orientable permet de diffuser le son de manière précise.  A l’occasion du soixantième anniversaire de la marque, la fameuse BS 50 (« Boule de Staff de 50 cm de diamètre) est rééditée sous le nom de BS 50 Tribute.


Sous l’impulsion de Jean-Yves Le Porcher, Elipson édite les enceintes Planet L, au look rétro, rondes, formes qui a enthousiasmé les intérieurs français des années 60 et 70. Modulables en plus d’être design, elles se déclinent en divers systèmes de fixation (posée à même le sol ou sur un meuble, installée à hauteur d’homme, en guise de plafonnier ou accrochée au mur). Laquée rouge, noir, blanc et maintenant bleu en exclusivité pour le concept store Colette, son look vintage mais sa ligne résolument moderne s’allie de vraies performances avec son haut-parleur coaxial 2 voies.


Autre innovation, le music center est un amplificateur tout-en-un qui permet de concentrer dans un seul objet la totalité des supports audio. Désigné par Jean-Yves Le Porcher, il s’inspire des disques vinyles 33 tours avec son diamètre de 33 cm et sa forme ronde. Abritant le meilleur de la technologie numérique (radio FM, DAB et DAB+, MP3, lecteur CD, entrée optique et entrée USB, liaison PC , IPod, IPad, Iphone sans fil), il est équipé d’amplificateurs Bang et Olufsen ICEpower®et d’une technologie sans fil WELL.


Enfin, voulant laisser libre court aux créateurs, la collection «Haute Couture » permet de donner naissance à des objets inattendus pour réveiller le design parfois froid des produits technologiques. C’est ainsi que le duo de designers Maurizio Galante et Tal Lancman livrent créent sur la base des mythiques enceintes Planet L, le Sound Tree. La base en forme de tronc rouge renferme le caisson de basse. Les câbles qui en sortent s’accrochent au plafond et laissent pendre une enceinte tel un fruit mûr prêt à être cueilli. Une vraie innovation pour cette œuvre musicale, sur mesure et s’adaptant à tous les environnements (public ou privé).


C’est donc l’expérimentation et la recherche perpétuelle, principes de la marque depuis sa création, qui se perpétue en rééditant des modèles intemporels tout en les modernisant aux exigences et performances de notre ère.


www.elipson.com


314, rue Paul Milliez

94506 Champigny-sur-Marne

Tel : 01 55 09 18 30