Le fauteuil Limande de Steiner : une sole toujours en vogue

Normandie Hoche
Si les soles peuvent passer inaperçues lorsqu’elles ondulent dans l’océan et se confondent avec le sable, le fauteuil Limande, lui, a très vite été repéré. Aujourd’hui encore, il est convoité par les pêcheurs de design comme le meilleur caviar !
Très seventies, le Limande de Steiner

Très seventies, le Limande de Steiner
©2009 Steiner DR

Le fauteuil Limande voit le jour en 1969. C’est feu le designer chinois et figure de proue de la maison Steiner, Kwok Hoï Chan, qui l’a conçu le même week-end qu’un autre de ses modèles vedettes, le fauteuil Zen. De l’allure de ce fauteuil a découlé son nom de Limande. Appelé « Lemon Sole » en anglais, il est constitué d’un large plateau en mousse et cuir noir pleine fleur et de fins piètements d’acier en porte-à-faux qui lui donnent des airs de poisson plat en lévitation.



De l’année érotique, où il a été dessiné, jusqu’à nos jours, le fauteuil Limande est resté un objet de désir. Les seventies l’accueillent avec beaucoup d’enthousiasme car il correspond bien à l’esprit de l’époque. En pleine période hippie, où l’on n’hésite pas à s’asseoir par terre, son assise ultra-basse qui plane à 33 centimètres du sol, tombe à point nommé.



Sa structure en tube chromé, matériau cher à Kwok Hoï Chan et très tendance à l’époque, confère souplesse, légèreté et surtout confort au fauteuil Limande. En alliant exigence des formes et ergonomie, le styliste est parvenu à faire de sa création un classique intemporel. Facile à déplacer, élégante et sobre, il se trouve comme un poisson dans l’eau dans nos intérieurs contemporains et se marie aussi bien à du mobilier moderne qu’à de l’ancien.



Le succès ininterrompu de ses courbes aériennes et l’affection de Steiner pour son créateur emblématique ont conduit en 2007 à la réédition du fauteuil Limande. Steiner l’a adapté à un public plus grand et plus lourd que celui des années 70 en utilisant du tube chromé plus épais. Aujourd’hui, cet indémodable se vend à une centaine d’exemplaires par an. 2179 euros, c’est le prix pour embarquer à bord de ce poisson roi du design, destination confort !