Les fauteuils LC1 de Cassina

Koudiedji Sylla
Depuis sa création, le fauteuil LC1, échappe à l’écueil du temps, grâce à sa parfaite simplicité de composition. Sa forme dynamique et polyédrique est toujours en rapport avec les espaces d’habitation et les contextes de vie. Les deux versions, LC1 Villa Church et LC1 UAM, ont été élaborées dans l’atelier de la Rue de Sèvres et sont aujourd’hui réédités pour la première fois par Cassina.
Dans les deux versions, la structure reste inchangée, mais offre de nouvelles possibilités d’expression grâce à l’utilisation de matériaux et de couleurs alternatifs.

Dans les deux versions, la structure reste inchangée, mais offre de nouvelles possibilités d’expression grâce à l’utilisation de matériaux et de couleurs alternatifs.
©DR

La première version, datant de 1928, a été conçue spécifiquement pour les intérieurs de Villa Church, la résidence créée par Le Corbusier et Pierre Jeanneret. Ces intérieurs, comme c’était souvent le cas à l’époque, étaient soignés par Charlotte Perriand, qui suivait, avec une extrême sensibilité d'interprétation, les détails et les adaptations des différents décors en fonction de l’espace. Dans ce cas, comme font preuve les esquisses et les notes originales de Charlotte Perriand, l'assise de LC1 se revêt de satin bleu et s'enrichit d'un rembourrage confortable. Une interprétation élégante, où l’essentialité du fauteuil s’ennoblit et devient plus douce, plus féminine.


La deuxième version de ce fauteuil fut créée en 1930 par Le Corbusier, Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand pour l’exposition UAM (Union des Artistes Modernes), inaugurée pour la première fois cette année-là. Un voyage fascinant, où les formes répondent de plus en plus précisément et immédiatement à nos besoins réels.


www.cassina.com