A la Galerie Pascal Cuisinier, le design tout de blanc vêtu

Agnès Zamboni
Plus que jamais actuelle la couleur blanche est depuis les années 1950 un vecteur de modernité. Flash-back sur 50 pièces iconiques et immaculées, du 9 septembre au 14 octobre 2017.
Table basse lumineuse G35, création A.R.P., Pierre Guariche, Joseph-André Motte et Michel Mortier, édition Disderot, 1955.

Table basse lumineuse G35, création A.R.P., Pierre Guariche, Joseph-André Motte et Michel Mortier, édition Disderot, 1955.
©Galerie Pascal Cuisinier


Une galerie parisienne incontournable



La Galerie Pascal Cuisinier défend et expose la génération des premiers designers français. Appelés les « jeunes loups » par le spécialiste Patrick Favardin, historien et critique d’art dans le domaine du mobilier et de la décoration décédé fin 2016, ils ont formé un groupe très créatif dans les années 1950-70. Parmi eux, Joseph-André Motte, Michel Mortier, Pierre Guariche, Janine Abraham et Dirk Jan Rol, René-Jean Caillette,  Pierre Disderot, Pierre Guariche, Pierre Paulin…



Paire de chauffeuses SS1, création Pierre Guariche en 1959-60, Sièges Témoin Edition.

Paire de chauffeuses SS1, création Pierre Guariche en 1959-60, Sièges Témoin Edition.
©Galerie Pascal Cuisinier




Pour l’amour du blanc



Dans le domaine du mobilier  et des objets décoratifs, la version blanche, comme la version noire de certains meubles, ont une signification. Noir comme blanc parlent de chic intemporel, dans les années 1950 pour la première couleur, à la charnière des  années 1950-60 pour la seconde. Un meuble blanc laqué, c’est le summum de l’élégance et de la modernité, un peu comme une robe Courrèges… Aujourd’hui dans le domaine du mobilier vintage, le blanc ou plutôt les blancs ont pris, en fonction des matériaux, de subtiles patines et déclinent différents blancs, voire faux blancs, du blanc glacé des marbres et verres teintés dans la masse, aux palette d’ivoires profonds, en passant par les blancs des tissus d’ameublement qui se démarquent par leurs tissages souvent dotés de belles armures. Et aux côtés des couleurs vives et pop, le mobilier en plastique des années 1960 était toujours édité en blanc ou noir… non couleur ou réunion de toutes les couleurs.



Enfilade AR175, création Alain Richard.

Enfilade AR175, création Alain Richard.
©Galerie Pascal Cuisinier




Des pièces rares



L’exposition présente notamment des fauteuils remarquables du Paquebot France en tôle laquée gris perle et skaï blanc d’origine signés Jacques Dumont, une rare paire d’appliques en plexiglas moulé de Joseph-André Motte datant de 1959, un lampadaire dessiné par Michel Mortier en 1972, un bureau de l’A.R.P. (Atelier de Recherche Plastique) en frêne et fer laqué blanc et une paire inédite de chauffeuses imaginée par Pierre Guariche. 



Canapé 800, création Joseph-André Motte en 1958, édité par Steiner.

Canapé 800, création Joseph-André Motte en 1958, édité par Steiner.
©Galerie Pascal Cuisinier




Exposition

50 nuances de blanc : du 9 septembre au 14 octobre 2017


Galerie Pascal Cuisinier

13, rue de Seine

75006 Paris

Tél. : 01 43 54 34 61

www.galeriepascalcuisinier.com



Table basse, modèle carré et modèle rond, édition T.F.M A.R.C., Mobilier National, 1972, création André Monpoix.

Table basse, modèle carré et modèle rond, édition T.F.M A.R.C., Mobilier National, 1972, création André Monpoix.
©Galerie Pascal Cuisinier




Houssés avec leur tissu d’origine, deux fauteuils 58, création Geneviève Dangles et Christian Defrance, années 1950, éditions Burov.

Houssés avec leur tissu d’origine, deux fauteuils 58, création Geneviève Dangles et Christian Defrance, années 1950, éditions Burov.
©Galerie Pascal Cuisinier




Du blanc ourlé de noir pour le bureau AR 180 d’Alain Richard. Edition T.F.M./A.R.C., Mobilier National, 1974.

Du blanc ourlé de noir pour le bureau AR 180 d’Alain Richard. Edition T.F.M./A.R.C., Mobilier National, 1974.
©Galerie Pascal Cuisinier




Fauteuils modèle 740, création Joseph-André Motte en 1957, édité par Steiner. Assise et dossier montés sur sangles en caoutchouc composés de pièces identiques. Ce modèle livrable en kit a obtenu le prix René Gabriel au Salon des Arts Ménagers de 1957.

Fauteuils modèle 740, création Joseph-André Motte en 1957, édité par Steiner. Assise et dossier montés sur sangles en caoutchouc composés de pièces identiques. Ce modèle livrable en kit a obtenu le prix René Gabriel au Salon des Arts Ménagers de 1957.
©Galerie Pascal Cuisinier




La modernité du chrome et du blanc pour ce fauteuil Bridge France, avec structure en métal chromé et aluminium anodisé avec assise dossier et accoudoirs en mousse recouverts de skaï, création Jacques Dumond en 1961, édition Jacques Dennery.

La modernité du chrome et du blanc pour ce fauteuil Bridge France, avec structure en métal chromé et aluminium anodisé avec assise dossier et accoudoirs en mousse recouverts de skaï, création Jacques Dumond en 1961, édition Jacques Dennery.
©Galerie Pascal Cuisinier




Lampe G50, en métal perforé laqué blanc, Perspex et laiton, création Pierre Guariche, 1959 édition Disderot.

Lampe G50, en métal perforé laqué blanc, Perspex et laiton, création Pierre Guariche, 1959 édition Disderot.
©Galerie Pascal Cuisinier




Applique à contrepoids 242, Robert Mathieu édition, 1958/59.

Applique à contrepoids 242, Robert Mathieu édition, 1958/59.
©Galerie Pascal Cuisinier




Série de 10 chaises 62, création René-Jean Caillette, édition Charron, 1962.

Série de 10 chaises 62, création René-Jean Caillette, édition Charron, 1962.
©Galerie Pascal Cuisinier




Lampes LP999-1992, en Perspex et métal noirci, édition EFA, création Georges Frydman, 1960.

Lampes LP999-1992, en Perspex et métal noirci, édition EFA, création Georges Frydman, 1960.
©Galerie Pascal Cuisinier




Avec structure tubulaire laquée blanc, fauteuil G1en toile, création Pierre Guariche.

Avec structure tubulaire laquée blanc, fauteuil G1en toile, création Pierre Guariche.
©Galerie Pascal Cuisinier