Le lampadaire Arco, une idée lumineuse

Raùl Rego
Créé par les frères Castiglioni au début des années 60 pour l’éditeur Flos, le lampadaire Arco est devenu au fil du temps un grand classique du luminaire, mais aussi un incontournable du design contemporain.
La lumière dans son parfait équilibre

La lumière dans son parfait équilibre
©2009 DR

L’extravagant lampadaire Arco a vu le jour en 1962. Ce sont les frères italiens, Achille et Pier Giacomo Castiglioni, figures de proue des célèbres maisons industrielles Zanotta et Flos durant les 1950 et 1960 qui l’ont créé peu avant leur séparation. Le lampadaire Arco, de son nom de création Arco Floor Lamp, créé pour Flos, combine des matériaux étonnants.



La base est en marbre blanc de Carrare aux angles arrondis pesant jusqu’à 65 kg car à poids égal au ciment, cette pierre présente un moindre coût et une meilleure finition. Une tige en forme d’arc en acier inoxydable jaillit du bloc marbré. A cette tige, viennent se fixer trois profilés en U télescopiques qui contiennent les composants électriques et permettent de positionner le réflecteur à trois hauteurs différentes. La particularité résulte dans ses dimensions exceptionnelles, puisqu’il peut atteindre 2,32 mètres de haut et éclairer jusqu’à 2,20 mètres de large.


Plein la vue !

Plein la vue !
©dr




Les frères Castiglioni ont toujours puisé l’inspiration de leurs œuvres à travers des objets simples de la vie quotidienne de l’extérieur afin de les amener dans les différents intérieurs des maisons. Inventé avec humour, comme ce fut souvent le cas dans d’autres créations des frères milanais, le lampadaire Arco présente une élégance particulière qui montre bien l’analyse primaire logique des frères Castiglioni, à savoir ce que l’objet doit et peut accomplir à l’intérieur d’une maison. Très fonctionnel pour l’illumination d’une pièce, le lampadaire peut également remplacer une suspension au-dessus d’un bureau ou d’une table, en faisant glisser la tige télescopique dotée d’une grande souplesse et légèreté. Ainsi, cela permet à la table d’être vraiment mobile et non plus contrainte d’être régulièrement sous un éclairage placé au plafond.



Si l’envie vous prend de déplacer le lampadaire, pas de panique. Son poids peut générer des craintes en le voyant reposer sur son gros bloc de marbre. Mais l’Arco est doté d’une particularité supplémentaire: en insérant un simple manche à balai dans le socle minéral, deux personnes peuvent aisément le déplacer.



A ce jour, l’Arco, devenu emblématique, a de nombreuses fois été copié mais jamais égalé.