Les Manufactures, quand le savoir-faire rime avec l’œuvre d’art

Patricia Prud'Homme
Le savoir-faire des manufactures françaises telles que la Manufacture de Moroges et Royal Limoges a été mis à l'honneur la semaine dernière, avec la présentation des pièces uniques des artistes Christian Astuguevieille, Marie Bastide, Miguel Chevalier, Jean-Marc Gady, José Lévy, Aurélie Mathigot et Pierre Yovanovitch. Retour sur l’histoire de cette exposition.
L’artiste Miguel Chevalier décline ses Constellations sur porcelaine. Edition limitée pour le Royal Limoges

L’artiste Miguel Chevalier décline ses Constellations sur porcelaine. Edition limitée pour le Royal Limoges
©DR

Mettre en lumière les savoir-faire des manufactures françaises, les conjuguer à la création contemporaine, tel est le projet baptisé « Les Manufactures », initié par trois associés : Odile Dhavernas, Franck-Yves Inglebert et Patricia Racine.


Ces trois experts dans le développement de marque sur le marché du luxe et de la décoration internationale, possèdent  un sens artistique affûté et des compétences qui se complètent.


La société « Les Manufactures » souhaite accompagner les manufactures françaises, fortes de leur tradition et de leur savoir-faire d’exception, afin qu’elles retrouvent leur  juste place sur le marché haut de gamme. L’accent est mis sur la création de petites séries, la création d’objets d’exception, afin de retrouver la logique de la commande spéciale. Les Manufactures passent à l’attaque : un agenda nous promet une « exposition capsule » chaque année composée de pièces uniques.


La première édition a ouvert son exposition le 18 octobre dernier à l’Hôtel de l’Industrie, place Saint Germain des Près, au même moment, sans coïncidence aucune, que d’autres manifestations artistiques comme la Fiac ou Chic At fair, pour rappeler ainsi la frontière poreuse de l’art et de l’artisanat.


Sous les feux des projecteurs de cette première édition, les portes des ateliers des manufactures suivantes se sont ouvertes:


- la Manufacture de Moroges (anciennement Tisca), fabricant et créateur de tapis contemporains depuis 1958.


- le Royal Limoges, l’un des plus anciens et derniers porcelainiers de Limoges, détenteur du fameux label.


Les Manufactures ont décidé d’organiser des rencontres entre l’œil innovant d’un créateur  avec la main experte des artisans de la manufacture; fabriquer des œuvres uniques, repousser les limites du savoir-faire, pour le plaisir partagé des amateurs comme des collectionneurs.


Quelques pièces de cette exposition innovante:


Aurélie Mathigot. Assise au bord du chemin. Dimensions : 140 x 360cm. Composition de Laine rasée, sisal, soie et bambou .Exposé au mur et au sol, ce qui permet une lecture différente : du tapis à la tapisserie.

Aurélie Mathigot. Assise au bord du chemin. Dimensions : 140 x 360cm. Composition de Laine rasée, sisal, soie et bambou .Exposé au mur et au sol, ce qui permet une lecture différente : du tapis à la tapisserie.
©DR


Christian Astuguevieille, Champ  jaune, 60 x 60 cm. Base en laine, épaisseur et corde de coton. Le tapis de fakir revisité.

Christian Astuguevieille, Champ jaune, 60 x 60 cm. Base en laine, épaisseur et corde de coton. Le tapis de fakir revisité.
©DR


Christian Astuguevieille, Monochrome 24. 120 x 120 cm. Belle laine. Matériau unique, pour Les Manufactures

Christian Astuguevieille, Monochrome 24. 120 x 120 cm. Belle laine. Matériau unique, pour Les Manufactures
©DR


Marie Bastide. Ray. Laine feutrée. (100 x 290 cm) pour la Manufacture de Moroges

Marie Bastide. Ray. Laine feutrée. (100 x 290 cm) pour la Manufacture de Moroges
©DR


Pari réussi et œuvres insolites  pour cette première édition, Les Manufactures ou « Histoires de savoir-faire ».


www.les-manufactures.com


www.manufacture-moroges.fr


www.royal-limoges.fr