Livingstones, un galet qui fait pouf !

Raùl Rego
La collection Livingstones créée par Stéphanie Marin se compose d’une multitude de coussins en forme de galets surdimensionnés. De quoi planter une véritable plage de repos au milieu de son salon!
Plongeons dans les galets!

Plongeons dans les galets!
©2009 DR

Qui n’aurait pas envie de retrouver l’ambiance de la plage et farniente dans son salon durant toute l’année ? Se prélasser tranquillement et comme bon vous semble sur des galets, loin des soucis de la vie quotidienne.

Je sais, tout cela est bien beau, me direz-vous, mais ce n’est pas la peine de rêver. Et pourtant si, le rêve est à présent réalisable grâce à la designer Stéphanie Marin.



Depuis son atelier de recherche et de production artisanale Smarin, basé à Nice, cette jeune artiste créa la collection Livingstones (pierres vivantes). Une multitude de galets géants zen aux formes arrondies qui procurent la curieuse sensation d’être sur une plage devant la télévision.



Confortables et doux comme s’ils avaient été polis par le vent et les marées, ces coussins-galets sont fabriqués en pure laine vierge ou tissu polaire, garnis de mousse Bultex et de fibre poly-siliconée anallergique. De façon prodigieuse, ils imitent à la perfection la forme et la texture de la pierre. Il existe huit modèles, déclinés en cinq coloris naturels (blanc, noir, gris foncé, gris clair et marron foncé) ; et pour avoir un meilleur réalisme, ils sont rehaussés d’un liséré blanc comme on en trouve sur les vrais galets.


Pour se prélasser au soleil!

Pour se prélasser au soleil!
©2009 DR




Ce projet résulte d’une production totalement française qui réunit le savoir-faire artisanal à la folie créative. Ainsi, en voulant suivre son idée directrice de développer aussi bien l’aspect technique d’un objet que le confort que celui-ci peut apporter dans la vie de l’individu, Stéphanie Marin a recherché la meilleure façon de réunir design et habitat.



L’intérieur d’une maison se transforme ainsi en un paysage imaginaire, un territoire intime devenu le lieu de nos voyages fictifs. Cependant, le salon n’est pas le seul lieu où les galets peuvent être disposés. Ainsi, il leur arrive de rouler comme emportés par une vague nouvelle d’évasion vers l’extérieur de la maison pour s’échouer dans le jardin, sur la terrasse ou au bord de la piscine. Comme c’est charmant !



Pratique comme un pouf, l’ensemble surréaliste Livingstone est de très bonne qualité et fort divertissant. On s’y vautre sans retenue et le dépaysement est garanti.