Rougir de plaisir pour Vermelha, d’Humberto et Fernando Campana

Fanny Roisin
Le fauteuil Vermelha est à l’image du Brésil, nation de ses créateurs : une éruption colorée et chaotique. Il est aussi une réflexion sur le brassage social et culturel du Brésil.
Pas moins de 500 mètres de corde rouge !

Pas moins de 500 mètres de corde rouge !
©DR

Fernando et Humberto Campana sont designers, mais architecte de formation pour l’un et avocat pour l’autre. En 1989, ils tiennent leur première exposition à Sao Paulo, intitulée "Desconfortaveis" (Les inconfortables). Leurs créations sonnent avant tout comme un manifeste politique, elles sont inspirées des habitations des Favelas : faites de matériaux de récupérations, de déchets de l’industrie. Ces matériaux pauvres, Humberto et Fernando Campana, en font des objets précieux.



A mi-chemin entre art et design, les réalisations des frères Campana restent longtemps inconsidérées des éditeurs de meubles. Massimo Morozzi, directeur artistique d’Edra, leur offre leur premier partenariat en 1998. Il leur propose d’éditer Vermelha. Le fauteuil des artistes passe ainsi du statut d’œuvre et de pièce unique, à celui d’objet design. C’est le début de leur carrière de designers.



Vermelha (rouge en portugais), sort de leur imagination en 1993. La structure est très sommaire. L’armature métallique est enduite de poudres d’époxy pour une résistance optimum. Neuf tiges métalliques constituent l’assise et le dossier, le tout sur trois pieds.



Cinq-cents mètres de cordage (noyau en acrylique revêtu de coton) sont nécessaires à la confection du fauteuil Vermhela. Il requiert plusieurs jours d’un tissage complexe et professionnel à la main. La corde est tressée en un solide bâti et le reste, natté nonchalamment pour un rembourrage unique. Sa couleur éclatante est attractive. Risqueriez-vous de vous y asseoir, au risque d’être pris au piège de cet enchevêtrement ?



Dans la même série, Humberto et Fernando ont créé deux autres modèles : le fauteuil carré Azul (bleu) et la chaise Verde (vert) édités aussi par Edra.



Certaines créations d’Humberto et Fernando Campana sont exposées, notamment, au MoMA de New York ou au Vitra Design Museum (Allemagne). Les artistes, eux, continuent de faire bouillonner leur imagination au Studio Campana, leur atelier de São Paulo.



www.edra.com



Edra chez Silvera

www.silvera.fr