Salon du Meuble de Milan : les coups de cœur

Phil Rouge
La version 2010 du Salon du Meuble de Milan s’affiche comme un bon cru. Grosse fréquentation plus de 300 000 entrées, sans compter la Via Tortona cœur du off. Un salon qui met l’accent sur la qualité, le confort, la fonctionnalité avec quelques brins de folie bien venus.
B&B s'allie au talent de Patricia Urquiola pour créer le Bend Sofa

B&B s'allie au talent de Patricia Urquiola pour créer le Bend Sofa
©DR

En revenant du Salon de Milan, on se dit qu’on ferait bien quelques changements dans sa déco perso. Côté salon intérieur ou extérieur, le style design haut de gamme s’incarne dans le Bend Sofa modulable dessiné pour B&B par Patricia Urquiola. Chic intemporel pour la collection outdoor de Promemoria. Elle est tout aussi adaptée à l’intérieur comme le démontre le canapé Moltrasio en frêne et rotin avec son tissu teinté dans la masse dont la couleur ne subira aucune altération au fil du temps.



Chez Kartell, retour à une sobriété de bon aloi avec une collection en noir et blanc. Piero Lissoni, y propose Plastics Duo, un système d’assises modulaires, recouvertes de tissu et montées sur des pieds en polycarbonate transparent, facile à intégrer chez soi. Derrière le design, la poésie : Gaetano Pesce revient pour la collection Cassina I Contemporanei, sur une de ses pièces iconiques des années 80, Tramonto a New York, et crée un extraordinaire divan Skyline Notturno a New York, une édition limitée à 200 exemplaires.



On ne cache plus son lit. Le Salon du Meuble de Milan l’expose comme un élément déterminant de la décoration d’intérieur. Le lit s’impose. Ainsi le Horizon Platform Bed de Diesel, qui signe à Milan son premier exercice de style en la matière (ed. Moroso). Chez Molteni, des modèles aux lignes nettes et dynamiques, modernes et séduisants comme la nouvelle proposition de Patricia Urquiola dans la ligne Night&Day qui propose un lit du même nom en tissus ou Levante, design M.D.T., au dessin sobre avec une tête de lit incurvée. Dans le registre des modulables, le canapé Eden d’Antonio Citterio pour Flexform se transforme très facilement en lit.



Dans le secteur de la mosaïque, l’incontournable Bisazza présente la Crystal Collection qui scintille, sans tomber dans l’excès, de cristaux Swarovski. Un ensemble à la fois sobre et sophistiqué où de grands à plats noirs, bleus ou blancs sont rythmés par des motifs de couronnes, de coraux, d’hippocampes ou, plus tendance, de têtes de mort.



Avec Sicis, c’est une toute autre histoire ! L’excès ne fait pas peur à la célèbre marque qui crée un nouveau département « Sicis Next Art » spécialisé dans le design d’artistes. Une première collection, confiée à Carla Tolomeo, présente des assises et des canapés où se mélangent mosaïque et tissu précieux dans un délire créatif qui laisse perplexe et parfois enchanté. Au mois de juin, une seconde collection verra le jour à Paris à l’occasion des Designer’s Days dans le showroom Sicis avec Les Dix Offrandes d’Elizabeth Garouste Elles seront mises en vente en septembre au profit de la Fondation la Source qui conduit une action d’éducation et de valorisation par la création artistique auprès des jeunes défavorisés.