Sièges design à trois pieds : une question d’équilibre ?

Agnès Zamboni
Moins facile de se balancer sur les chaises, fauteuils et tabourets à 3 pieds mais une élégance de piétement qui allège les lignes et facilite l’empilage. Voici une sélection de sièges tripodes bien campés.
Fauteuil Costes avec coque en contreplaqué de bois cintré (6 essences disponibles) et piètement métallique. Une œuvre majeure de Philippe Starck qui s’est fait connaître en France grâce à ce projet. Création Philippe Starck en 1984 pour l’éditeur italien Driade.

Fauteuil Costes avec coque en contreplaqué de bois cintré (6 essences disponibles) et piètement métallique. Une œuvre majeure de Philippe Starck qui s’est fait connaître en France grâce à ce projet. Création Philippe Starck en 1984 pour l’éditeur italien Driade.
©Driade


Sièges iconiques



Pour faire tenir un siège sur 3 pieds, chaque designer à sa méthode. Sur la chaise SE 42, créée par Egon Eiermann en 1942, le troisième pied est un prolongement de la tige qui relie le dossier à l’assise. Même principe pour le fauteuil Nagasaki de Mathieu Matégot… Aujourd’hui iconique, la chaise Fourmi dessinée par Arne Jacobsen est commercialisée avec 3 ou 4 pieds. A l’origine, elle a été conçue avec trois pieds pour la cantine du laboratoire pharmaceutique danois Novo Nordisk en 1952. A la mort du designer, l’éditeur Fritz Hansen la fabriquera avec 4 pieds en acier satiné ou chromé, un modèle qu’Arne Jacobsen avait refusé de valider.



Dessiné pour meubler les appartements du Palais de l’Elysée, fauteuil Richard III en polyéthylène rigide moulé, puis peint d’un émail et coussin en mousse de polyuréthane recouvert de tissu et de cuir. Création Philippe Starck en 1984 pour Baleri.

Dessiné pour meubler les appartements du Palais de l’Elysée, fauteuil Richard III en polyéthylène rigide moulé, puis peint d’un émail et coussin en mousse de polyuréthane recouvert de tissu et de cuir. Création Philippe Starck en 1984 pour Baleri.
©Baleri




Classiques revisités



Quant au fauteuil Costes imaginé par Philippe Starck et conçu pour le café parisien éponyme, revisitant l’esprit Art déco des fauteuils enveloppants de cette époque, son piètement s’associe à une coque incurvée en bois. Revisitant le fauteuil club, le siège Richard III offre, lui, une configuration différente avec la base de ses accoudoirs reliés entre eux servant de piètement. Son dossier épuré et échancré en partie basse se termine en un simple pied de chaise. Pour la chaise Tre 3, réédition d’un modèle imaginé par des designers nordiques, le designer italien Angelo Mangiarotti a travaillé trois pieds à section rectangulaire reliés entre eux par une section en T qui rend l’assise aussi stable qu’une chaise traditionnelle à quatre pieds. La pièce de cuir repose sur le haut du jambage arrière et prend sa forme naturellement en venant s’arrimer aux deux pieds avant.



Empilement esthétique par plusieurs dizaines en colonne pour le tabouret 60 à ne pas confondre avec le E 60 à 4 pieds, ni le 54 de 1937, ni le X 600 à pieds en éventail et autres modèles de tabouret dessiné par Alvar Aalto. Il a été imaginé pour la salle de conférence de la bibliothèque municipale de Viipuri en Finlande et celle de Vyborg en Russie. Pieds et assise en contreplaqué cintré et plaqué de bouleau verni. Création Alvar Aalto en 1937 pour Artek.

Empilement esthétique par plusieurs dizaines en colonne pour le tabouret 60 à ne pas confondre avec le E 60 à 4 pieds, ni le 54 de 1937, ni le X 600 à pieds en éventail et autres modèles de tabouret dessiné par Alvar Aalto. Il a été imaginé pour la salle de conférence de la bibliothèque municipale de Viipuri en Finlande et celle de Vyborg en Russie. Pieds et assise en contreplaqué cintré et plaqué de bouleau verni. Création Alvar Aalto en 1937 pour Artek.
©Artek




Exercices de styles



Côté tabourets, les designers revisitent volontiers le modèle rustique à traire de vacher, celui de cordonnier ou d’atelier et de peintre avec assise réglable à vis et piètement triangulaire. Des barres pour poser les pieds participent aussi à l’équilibre de l’ensemble. On peut aussi insérer les 3 pieds dans une base circulaire pour éviter que le tabouret ne se renverse et réaliser ainsi un bel exercice de géométrique. 



www.wilde-spieth.com

www.driade.com

www.matieregrise-design.com

www.sentou.fr

www.gubi.com

www.fritzhansen.com

www.artek.fi

www.agapecasa.it

www.baleri-italia.it

www.hartodesign.fr

www.polspotten.nl



Chaise La Fourmi (The Ant) avec une des 25 versions customisées par des artistes pour l’association caritative Better Food Foundation de Jamie Oliver pour le BIG Chair Project. La chaise hipstamatic de David Loftus et Jamie Oliver a été réalisée, comme les 24 autres, à l’occasion des 60 ans de ce modèle. Création Arne Jacobsen, 1952, pour Fritz Hansen.

Chaise La Fourmi (The Ant) avec une des 25 versions customisées par des artistes pour l’association caritative Better Food Foundation de Jamie Oliver pour le BIG Chair Project. La chaise hipstamatic de David Loftus et Jamie Oliver a été réalisée, comme les 24 autres, à l’occasion des 60 ans de ce modèle. Création Arne Jacobsen, 1952, pour Fritz Hansen.
©Fritz Hansen




Le siège Acapulco, créé en 2010, est composé d’une corde plastique tressée sur une structure en acier massif époxy qui permet une utilisation à l’extérieur. Il est inspiré d’un modèle mexicain des années 1950 et porte le nom du lieu de vacances de la jet-set hollywoodienne de l’époque. Edité par Kreativa et diffusé par Sentou.

Le siège Acapulco, créé en 2010, est composé d’une corde plastique tressée sur une structure en acier massif époxy qui permet une utilisation à l’extérieur. Il est inspiré d’un modèle mexicain des années 1950 et porte le nom du lieu de vacances de la jet-set hollywoodienne de l’époque. Edité par Kreativa et diffusé par Sentou.
©Sentou




Chaise PK 8 avec une structure en aluminium anodisé et coque en plastique recouverte de tissu ou de cuir. Création Poul Kjaerholm, 2007, éditée chez Fritz Hansen.

Chaise PK 8 avec une structure en aluminium anodisé et coque en plastique recouverte de tissu ou de cuir. Création Poul Kjaerholm, 2007, éditée chez Fritz Hansen.
©Fritz Hansen




Chaise SE 42 en contreplaqué de hêtre naturel cintré et contrecollé ou laqué avec les couleurs exclusives choisies par Le Corbusier. La forme du dossier et de l’assise ergonomique offrent un confort optimum au corps. Création Egon Eiermann, 1942, chez Wilde + Spieth.

Chaise SE 42 en contreplaqué de hêtre naturel cintré et contrecollé ou laqué avec les couleurs exclusives choisies par Le Corbusier. La forme du dossier et de l’assise ergonomique offrent un confort optimum au corps. Création Egon Eiermann, 1942, chez Wilde + Spieth.
©Wilde + Spieth




Chaises Tre 3 en cuir et bois, avec structure en chêne massif naturel, brun ou foncé. Création Angelo Mangiarotti, 1978, éditée par Agapecasa.

Chaises Tre 3 en cuir et bois, avec structure en chêne massif naturel, brun ou foncé. Création Angelo Mangiarotti, 1978, éditée par Agapecasa.
©DR




Chaise Nagasaki en Rigitulle perforé, création du designer Mathieu Matégot en 1954 et réédité par Gubi.

Chaise Nagasaki en Rigitulle perforé, création du designer Mathieu Matégot en 1954 et réédité par Gubi.
©Gubi




Tabouret en chêne ou noyer massif vernis et piètement métallique laqué mat, 8 ou 2 couleurs, en fonction du bois. Modèle Gustave, création Charles Seuleusian pour Hartô.

Tabouret en chêne ou noyer massif vernis et piètement métallique laqué mat, 8 ou 2 couleurs, en fonction du bois. Modèle Gustave, création Charles Seuleusian pour Hartô.
©Hartô




Effet surréaliste et métal argenté pour ce tabouret d’inspiration animalière. Modèle Loup, création Paul Odekerken pour Pols Potten.

Effet surréaliste et métal argenté pour ce tabouret d’inspiration animalière. Modèle Loup, création Paul Odekerken pour Pols Potten.
©Pols Potten




D’esprit authentique, ce tabouret propose un piètement en acier laqué (32 couleurs disponibles) et une assise en chêne rouge d’Amérique huilé, provenant des forêts des Dombes. Modèle Smack, création Luc Jozancy pour Matière Grise.

D’esprit authentique, ce tabouret propose un piètement en acier laqué (32 couleurs disponibles) et une assise en chêne rouge d’Amérique huilé, provenant des forêts des Dombes. Modèle Smack, création Luc Jozancy pour Matière Grise.
©Matière Grise