Le tabouret de bar Royalton, l’organique au service du design

Raùl Rego
Ils peuvent être contemplés à New-York, à Hong Kong et dans de nombreux autres lieux dans le monde. Les tabourets Royalton possèdent cette particularité mystique de ressembler à des méduses, mais il n’empêche qu’ils dégagent une élégance et un grand confort.
Royalton, la méduse faite tabouret de bar, Xo Design

Royalton, la méduse faite tabouret de bar, Xo Design
©2009 DR

C’est l’une des créations les plus emblématiques de Philippe Starck. Les tabourets Royalton sont reconnus à travers le monde entier, mais ils ont été conçus à la base pour enjoliver le bar de l’hôtel new-yorkais éponyme. En plus de l’hôtel situé à Manhattan, on retrouve la création du designer français à l’autre bout du monde, comme à Hong Kong dans le bar du Félix.



Créé en 1988, pour la maison de design Xo, ce siège aux lignes arrondies et sensuelles reste une pièce importante de la vie du bar de l’Hôtel Royalton. Car c’est une rare, mais réelle association entre l’exotisme et le pratique. Pouvoir s’assoir sur un objet qui donne à la pièce un certain confort et un côté chaleureux dans cette énorme ville qu’est New-York, ça donne tout de suite envie.



Les pieds en fonte aluminium poli possèdent d’élégantes formes organiques, un vrai reflet du travail de Starck. Les jambes sont lisses et ne présentent aucune traverse pouvant interrompre cette fluidité, partant de l’assise jusqu’aux pieds. Il existe toutefois ces sortes de crochets, juste au dessus des pieds. Des excroissances qui proposent en fait une sorte de repose-pied pour la personne qui s’assoit sur ce divin tabouret. Il n’est pas bien haut, puisqu’en effet, il ne mesure que 77 cm, mais il est grand par la classe qu’il dégage.



Si on contemple le tabouret Royalton avec un peu plus d’attention, on s’aperçoit qu’il ressemble étrangement à une méduse géante. L’assise rembourrée proposée en velours pêche ou en cuir blanc, prolongée par les pattes en forme de tentacules coïncide avec le petit prédateur de l’écosystème marin. Cependant, la forme du tabouret Royalton reste d’une rare élégance et d’un confort sans faille.



Encore une fois, Philippe Starck allie l’intellectualisme et le spectaculaire dans la réalisation d’un tabouret simple et reconnu mondialement. Ces sièges sont maintenant commercialisés et il est possible d’avoir dans son salon ces charmants tabourets.