Les Gnomes de Starck enchantent votre salon

Raùl Rego
La mode des nains de jardin fait son retour dans de nombreuses demeures. Philippe Starck les a fait évoluer en Gnomes et ils envahissent maintenant votre intérieur.
Toujours prêt!

Toujours prêt!
©2009 DR

De nos jours, ils ont pratiquement tous disparus. Pourtant c’est vrai, quelques uns résistent! Des petits lutins trainent encore dans les jardins des particuliers, apportant cette légère touche kitsch. Mais Philippe Starck a eu, une nouvelle fois, une vision décalée dans l’utilisation de ces petites figurines en terre cuite colorées. En 1999, le designer français les amène dans le salon et nous entraîne dans le monde magique et légendaire des Gnomes. Il se dit que ces petits nains sont féeriques, charmeurs, symboles de joie et de véritables porte-bonheur.



Attila, Napoléon et Saint-Esprit (Philippe Starck les nomma ainsi avec une once d’ironie) investissent les différentes pièces de notre intérieur. En totale rupture avec les nombreuses créations réalisées depuis les seventies, où la finesse et la sobriété étaient une valeur respectée, le créateur résiste ici avec humour à ce qu’il appelle « la pensée unique » dans le monde du design.



Mais le génie du designer français repose surtout sur le fait d’avoir transformé les nains de jardin en meubles afin de décorer l’intérieur avec sympathie et une pointe d’humour. Grâce à leurs visages enjoués, les gnomes amusent petits et grands ; ils trouvent donc leur place aussi bien dans le salon que dans la chambre des enfants.



Si l’aspect esthétique est d’une grande importance dans ce domaine, il n’en va pas moins lorsqu’il s’agit d’établir leur fonctionnalité. Hauts d’une quarantaine de centimètres et le chapeau plat et rond avec un diamètre qui peut aller jusqu’à 40 cm, les Gnomes prennent tour à tour la fonction d’un petit tabouret, d’une table basse ou d’un petit meuble d’appoint. Il est possible de les admirer vêtus de multiples couleurs, ou habillés d’or ou de noir de la tête aux pieds.



L’alliance opérée par Philippe Starck entre le spectaculaire et le décalé pour ce tabouret transformable en table basse, exprime donc une nouvelle vision du créateur pour le design. Décoratifs et fonctionnels, voilà un petit meuble multi usage qui ne se prend pas trop au sérieux.