Embellir et végétaliser un espace extérieur bétonné

Michel Balic
Fabriqué en polypropylène l’Eppot est un pot de fleurs ou pot de jardin qui permet de cacher le bas d’une gouttière et un regard d'eaux pluviales. Effectivement, nous avons tous, autour de nos maisons, des descentes d’eaux pluviales avec des regards et des tampons aux coupes approximatives et disgracieuses. Pas simple de les cacher.
Le long d’une façade d’une maison particulière, devant la vitrine d’un magasin ou dans un espace urbain, l’Eppot remplis parfaitement sa mission : dissimulation d’un regard d’eaux pluviales et végétalisation de l’environnement.

Le long d’une façade d’une maison particulière, devant la vitrine d’un magasin ou dans un espace urbain, l’Eppot remplis parfaitement sa mission : dissimulation d’un regard d’eaux pluviales et végétalisation de l’environnement.
©DR


Que le revêtement d’allée, cours, entrée ou terrasse soit en gravillons, bitume, béton brut, en bois ou en toute autre matière… La jonction entre ces regards d’eaux pluviales et le revêtement de finition n’a jamais été bien traitée et a toujours été bétonnée.



Par la création d’un nouveau concept de cache-regard, une des solutions proposées et de remplacer ces tampons en béton, en plastique ou en fonte à carreler (très onéreux) par un élégant pot de fleurs décliné en sept couleurs, au design et aux lignes épurées s’adaptant à tous les styles de façades.



Une solution simple et efficace pour traiter ce problème esthétique, tout en végétalisant l’espace bétonné.



Fabriqué en polypropylène et en France, l’Eppot est disponible en 6 coloris différents plus modèle noir fabriqué en polypropylène recyclé.

Fabriqué en polypropylène et en France, l’Eppot est disponible en 6 coloris différents plus modèle noir fabriqué en polypropylène recyclé.
©DR




Médaillé de bronze au Concours Lépine 2019, l’Eppot, le pot de fleurs cache-regards d’eaux pluviales se pose au pied des descentes, remplaçant ou cachant le tampon, il peut être posé au sol s’il n’existe pas de regards. Par sa forme concave étudiée, il épouse la descente, communément appelée tuyau de gouttière, sur sa face arrière et cache le regard (30x30 cm). La descente d’eaux doit être axée sur le regard ; il suffit d’enlever le collier de maintien de la descente si celui-ci est fixé trop bas.



Ce pot de fleur ergonomique peut également contribuer à la végétalisation des communes françaises, notamment de nos beaux villages fleuris ou encore égayer la devanture des différents commerces.



Eppot est entièrement fabriqué en France. Il est en polypropylène (PP), ce matériau est un plastique 100% recyclable, traité pour résister au gel et aux UV. L’enseigne propose un modèle noir en polypropylène recyclé (issu d’anciennes batteries de véhicules, recyclées et régénérées).



Pour de plus amples informations : www.eppot.fr



Toujours disgracieux, les regards d'eaux pluviales méritaient d’être cachés.

Toujours disgracieux, les regards d'eaux pluviales méritaient d’être cachés.
©DR