Anémone du Japon, intrépide de l'automne

Ferme de Gally
Les anémones du Japon n'ont pas la majesté des hortensias finissants, pas plus que les ors des hélianthèmes, ni les parures nacrées des asters ni la dignité des sédums. Elles ont tout le reste et surtout la grâce, la légèreté, la gaieté.
Anémone du Japon Rose

Anémone du Japon Rose
©plantes et jardins

Elles s'agitent, virevoltent et tourbillonnent. Elles disent non de la tête, on le dirait, quand le vent, de ses rafales, cherche à les faire ployer et casser. Non mais !



Les anémones du Japon ont certes les tiges minces mais elles sont solides. De fait, ces belles santés (jamais malades !) résistent à tout, au vent comme à la sécheresse ou au froid. Certaines sont même bien connues pour leur infatigable vigueur. Ce sont notamment celles à fleurs simples, roses ou blanches. Les plus hautes (1 à 1,20 m), sont parfaites à l'arrière des massifs, emmêlées à d'autres vivaces d'automne tels que les grands asters ou bien à des graminées tels que de grands miscanthus.



On préfèrera les variétés plus courtes (80 cm à 1 m) plus sages, s'étalant moins et poussant moins haut, pour se glisser au premier plan des massifs ou des potées.



Dans tous les cas, donnez-leur de la place. Si le sol leur convient, elles n'en laisseront pas une miette et c'est tant mieux ! Les anémones du Japon ne sont jamais si belles que par vagues. Elles sont si légères qu'on en a jamais trop. Achetez-les en potées fleuries, septembre est la meilleure période pour les planter.





Anemone x hybrida / Anemone tomentosa

Floraison

Mi-août à mi-octobre

Hauteur

0,60 à 1,40 m selon les variétés

Largeur

0,50 à 1,50 m et plus selon les variétés

Feuilles

Trifoliolé, plus ou moins abondant selon les variétés Exposition

Mi-ombre ou soleil (dans le Nord de la France)

Terre

Tous sols frais, acides ou calcaires

Mini

Rustique

Arrosage

Au démarrage et en cas de sécheresse

Engrais

Un bon paillis de compost au printemps



Le saviez-vous ?

Les anémones du Japon sont de fausses timides ! Elles mettent en effet du temps à s'installer, 2 ou 3 ans avant de constituer des touffes généreuses. En fait, elles "tâtent" le terrain... pour mieux s'en emparer. Il devient alors difficile de les déloger, le moindre bout de racines resté en terre redonnant naissance à un plant. Choisissez donc avec soin leur emplacement : il est définitif.



L'astuce Maison.com

Il peut arriver que les anémones se laissent désirer : soit le sol est trop sec ou desséchant et les bloque, soit leur plantation a été bâclée. Soignez-la, ces anémones y sont très sensibles ! Travaillez le sol en profondeur avec un bon terreau : voilà qui accélèrera leur enracinement.



Vous pouvez la commander sur plantes et jardins (photo)