Le Bambou en bac, entre ciel et terre

Ferme de Gally
Des bambous en bac, c'est impossible ! Des amis vous l'ont certifié, leur échec à l'appui. Ils ont tort ! Optez tout de suite pour les bonnes variétés : la réussite est à la clé.
Bambou, bac et balcon ;-)

Bambou, bac et balcon ;-)
©Gally

Est-ce nécessaire de le souligner, seuls les bambous nains ou de petit développement, entre 0,30 et 2 m de haut, supporteront les limites restreintes du bac : 40 à 60 cm de profondeur et 40 à 80 cm de côté. Rideau toujours vert et frémissant, les bambous les plus hauts vous protégeront des regards indiscrets. Les plus bas serviront d'écrin à des fleurs plus éphémères.



Pour une terrasse ombragée, choisissez Arundinaria murielae, aux cannes fines et gracieuses, hautes d'environ 2,00 m, et feuilles légères. Pour un bel écran ? Le bambou aux feuilles les plus longues sous nos climats, Sasa tessellata, d'un vert foncé et lustré. De la lumière dans les feuilles, c'est ce que propose Pleioblastus fortunei 'Variegata' panaché d'ivoire. D'autant plus qu'il est au soleil. Plus lumineux encore, Pleioblastus viridistriatus, strié d'or. Attention ! Il craint le soleil trop ardent en début d'été.



L'entretien de ces bambous est simple : il suffit de satisfaire leurs besoins en eau, surtout les premières années. Si les feuilles s'enroulent sur elles-mêmes, c'est signe de grande soif. Programmez un arrosage tous les jours ou tous les deux jours l'été. Au bout de 3 ans, rempotez en fin d'hiver.

La taille n'est pas nécessaire sauf pour corriger l'allure d'un bambou : coupez toujours juste au-dessus d'un noeud (renflement annulaire de la canne). Éliminez de temps à autre les vieilles cannes sèche.



Le saviez-vous ?

La floraison des bambous obéit parfois à des lois naturelles étranges. Ainsi, peut-elle intervenir, pour une espèce donnée, de façon presque simultanée ( à 5 ou 7 ans près tout de même !) dans tous les endroits du monde où elle est cultivée. Et ce, quelles que soient les conditions environnementales.



L'astuce Maison.com

Attention au chlore de l'eau des villes. Si vous le pouvez, laissez reposer l'eau prélevée au robinet 24 heures avant d'arroser afin que le chlore s'évapore.