Bien belle, la bette !

Ferme de Gally
La bette fait la belle se parant de couleurs extraordinaires pour revenir dans nos assiettes. Même si vous n'avez pas de potager, laissez-vous séduire !
Les bettes dans leur potager

Les bettes dans leur potager
©Gally

Les feuilles de bette, comme le chou et l'oseille, se ramassent depuis très longtemps au potager dans les carrés réservés aux soupes.



Les goûts ont évolué : la préférence est allée aux côtes. Puis la bette a disparu des rangs de légumes. Heureusement, elle a su revenir en force se parant de couleurs extraordinaires, proche du fluorescent. Impossible d'y rester indifférent !



La poirée rhubarbe a un feuillage pourpre qui devient vert vif lorsqu'il est transpercé par le soleil. Ses cardes d'un rouge éclatant vibrent tout autant à la lumière. La poirée blonde, elle, est toute verte, avec de très larges feuilles gaufrées et de larges côtes bien blanches. D'autres, d'origine anglaise, se teintent juste de rose au coeur, arborent des côtes d'un jaune presque "fluo" ou même orange.

Dans votre assiette, elles retrouvent un vert sombre. Seules les côtes rouges restent légèrement grises après cuisson.



Vous semez maintenant et vous pourrez récolter jusqu'à la fin de l'hiver prochain. A-t-on vu beaucoup de légumes si productifs ?



Le saviez-vous ?

Avec la bette, les ménagères faisaient, au Moyen Âge, la porée, une soupe consommée dans les ménages populaires. Ce légume indissociable de la recette devint poirée. Terme qui, de façon générique, désigna un temps tous les légumes verts.



L'astuce Maison.com

Repiquez les bettes en surnombre, au potager lorsque vous éclaircirez votre semis, dans vos massifs de fleurs : en jouant le ton sur ton avec tabacs, impatiens ou dahlias ou le contraste avec des feuillages vert gris ou vif presque jaune.