L’Aechmea, la chaleur de novembre

Alexandra Trubat
L’Achmea est une des plantes d’appartement à fleur exotique les plus résistantes qui soient. Ses feuilles spectaculaires bordées d’épines se déclinent du gris clair au rouge foncé.
Econome en espace et en arrosage: l'Aechma

Econome en espace et en arrosage: l'Aechma
©Office Hollandais des Fleurs

Cette plante vivace fait partie de la vaste famille des broméliacées originaire d'Amérique du Sud. La couleur gris-vert ainsi que les rayures apparentes de ses feuilles rendent le feuillage encore plus captivant. Epiphyte, elle vit sur les arbres sans les parasiter et se nourrit grâce à ses feuilles qui forment de petites gouttières capables de recevoir l’eau de pluie ou la rosée du matin. Ainsi, en cas de sécheresse, l’Aechmea peut puiser plusieurs semaines dans cette réserve.





Une fleur qui sait se faire attendre



Au bout de quelques années, se produit l'événement le plus spectaculaire dans la vie des Aechmeas : l'apparition d'une inflorescence unique s'élevant en plein centre de sa coupe. D’un bleu intense, la forme de ces petites fleurs peut varier à leur apogée. La floraison a lieu la plupart du temps en été et est inodore. Il s’agit de l’apogée de la plante car après, elle entame sa fin de vie tout en douceur et meurt en laissant des rejets qui vont lui survivre.



Lorsque les rejets sont assez grands, il suffit de les détacher et de les replanter. De nouvelles plantes apparaissent dont la floraison prend au moins trois ans. D’après les jardiniers, un trognon de pomme placé au centre d'une jeune plante dégage des gaz qui favorisent la floraison.





Un entretien facile



Peu exigeante, l'Aechmea a besoin qu’on lui assure un minimum de confort. Elle a besoin de lumière pour s’épanouir mais pas de soleil plein. Installée devant une fenêtre bien exposée, elle se plaira. Elle a aussi besoin de chaleur supérieure à 15 degrés, ce qui fait d’elle une excellente plante d’intérieure.



L’Aechmea a besoin de légers arrosages, encore moins importants en hiver, sans oublier de laisser sécher la terre. Attention aux excès d'eau, ils risquent d'entrainer une pourriture du collet.



Enfin, peu demandeuse d’espace, cette plante peut-être disposé dans un cache-pot décoratif relativement petit. On peut également la présenter sur un morceau d'écorce ou un tronc en épiphyte, rappelant ses conditions naturelles de végétation.



Cela donnera à votre intérieur des airs de forêt vierge. Un peu de nature ne fait de mal à personne !