Mariez les clématites avec les roses

Ferme de Gally
S'ils fleurissent ensemble, rosiers et clématites vous offriront en juin un généreux spectacle. Dans le cas contraire, ils couvriront de fleurs, plusieurs mois durant, vos arches, grillages et pergolas.
Les fleurs d'un mariage heureux

Les fleurs d'un mariage heureux
©Gally

Les avantages d'une telle association sont nombreux, notamment pour la clématite : enroulée dans un rosier (qui s'accommode très bien de cette douce étreinte), elle y sera protégée du vent, des excès d'eau et de soleil. Et pour nous autres jardiniers, l'affaire est simple : ces plantes aiment les mêmes coins ensoleillés, les mêmes terres profondes.



Reste à choisir nos tourtereaux. Si l'on décide de prolonger la floraison d'un rosier non remontant, on pourra être tenté par les clématites de printemps. Elles donnent en avril/juin des petites fleurs en forme de clochettes, simples (C. alpina 'Willy', 'Frances Rivis'...) ou doubles (C. macropetala 'Maidwell Hall' par exemple). Pour finir la saison en beauté, on préfèrera les clématites d'été ('Etoile Violette', 'Golden Tiara'...) qui fleurissent vers la mi-juillet et parfois jusqu'au début de l'automne.



Mais si vous choisissez de ne pas dissocier les floraisons, alors optez pour les clématites à grandes fleurs ('Nelly Moser', 'Mme Lecoultre'...). Elles fleurissent dès le mois de juin, en même temps donc que les rosiers et redonnent, tout comme les rosiers remontants, une seconde floraison en septembre. Pour cela, ôtez leurs fleurs fanées des unes, courant juillet et offrez-leur un peu à boire.



Le saviez-vous ?

Les roses n'ont pas le monopole du parfum. Certaines clématites aussi sentent très bon. C. flammula, persistante en climat chaud, est de celles-la. Les notes d'agrume, de jasmin et d'amande qui s'en dégagent pourraient bien faire pâlir de jalousie certains rosiers.



L'astuce Maison.com

Les clématites de printemps fleurissent sur les pousses de l'année. Elles doivent être taillées après la floraison. En revanche, les clématites à grandes fleurs et celles d'été le seront chaque année, fin février, début mars. Dans tous les cas, rabattez-les chacune à environ 40 cm du sol : les nouvelles pousses, saines et vigoureuses, seront plus florifères.