Halte aux chenilles

Ferme de Gally
Incroyable comme le tronc des arbres est emprunté par les parasites et autres nuisibles. Barrez-leur l'accès : c'est simple et efficace !
Combattre les chenilles

Combattre les chenilles
©Gally

Les troncs des arbres fruitiers sont des voies bien empruntées. Par diverses chenilles qui vont par-là à la rencontre des fruits juteux qui les nourriront une bonne partie de leur vie ! C'est aussi par ce chemin que passent les fourmis pour protéger leurs élevages de pucerons, bien installés sur les jeunes pousses tendres.



Les premières une fois lovées dans la chair nourricière sont impossibles à déloger.

L'omniprésence au jardin des secondes interdit toute éradication.



Le seul moyen de les empêcher de nuire est de leur rendre l'accès aux branches impraticables. La méthode paraît enfantine une fois énoncée, mais elles et efficace ! Placez à mi-hauteur, tout autour du tronc, en anneau, une bande de papier englué. Au contact de l'obstacle, chenilles et fourmis resteront collées, stoppées radicalement dans leur progression.



Ces bandes sont vendues prêtes à l'emploi un peu partout, mais vous pouvez également en réaliser vous-même à partir de bandes de papier fort de 12 à 15 cm de large, assez longues pour faire le tour complet du tronc, enduites de glu arboricole.



Le conseil Maison.com

N'étalez jamais la glu directement sur le tronc comme il est parfois conseillé. Et n'oubliez pas de renouveler de temps à autre ces bandes engluées afin que le piège soit toujours efficace.



Dicton : "A la Saint-Urbain (25 mai), sème ta chicorée, elle ne montera pas dans l'année."